Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
IFA16 6 partages 8 Commentaires

La double face de la réalité virtuelle

La réalité virtuelle (VR, pour les intimes) est probablement l'une des avancées technologiques les plus captivantes de notre époque. Lors de l'IFA, le sujet a bien évidemment été abordé par plusieurs professionnels et le futur de cette technologie a été considéré sous différents angles. 

Le célèbre fabriquant high tech AMD était présent lors de l'IFA. Le responsable technique de l'entreprise, Mark Papermaster, a pris la parole avec plusieurs invités afin de nous expliquer sa conception de la réalité virtuelle et la façon dont il imagine son avenir. Leurs propos m'ont laissé perplexe car, malgré l'immense enthousiasme que j'éprouve pour la VR, ils n'ont fait que renforcer mes doutes et mes questions sur le sujet.

Une évolution graduelle

Pour beaucoup d'entre nous, la réalité virtuelle semble être une technologie sortie de nulle part. Voilà à peine 10 ans que les smartphones sont apparus, et voilà qu'on parle de plonger dans une autre réalité... Il faut pourtant replacer les choses dans leur contexte.

AMD est revenu sur l'histoire des technologies de communication. Les choses ont commencé avec le matériel audio, ou plus exactement la radio qui nous permettait d'entendre quelqu'un sur une longue distance. Ensuite, nous sommes basculés dans une perspective différente : à l'audio s'ajoute la vidéo grâce à la télévision. Plus tard encore, les ordinateurs ont permis de rendre la communication audio/vidéo intéractive, ouvrant (entre autres choses) la voie vers un potentiel multimédia très prometteur. Aujourd'hui, nous sommes dans l'ère des smartphones qui, à défaut d'innover, reprend tous les éléments précédents en plaçant toutes les fonctions possibles dans un seul appareil.

androidpit evolution smartphones
L'évolution de la technologie. © ANDROIDPIT

Maintenant que nous pouvons être reliés à tout moment et de multiples façons dans notre réalité que la technologie a rendu (trop?) classique, nous pouvons faire encore un pas en avance et nous projeter ensemble vers une nouvelle réalité.

Un immense marché qui a beaucoup à offrir...

Le concept de la VR est de nous faire basculer dans une autre réalité, créée par les développeurs des applications et rendue accessible à l'aide de casques spécifiques qui nous offrent un accès vers des mondes merveilleux. AMD a utilisé le terme "Full presence environment" pour qualifier la représentation de la réalité que l'on peut avoir avec notre oeil, et explique vouloir s'en rapprocher le plus possible, c'est à dire arriver à immerger totalement l'utilisateur dans l'environnement virtuel.

androidpit vr uses
La VR peut être utilisée à différentes fins. © ANDROIDPIT

L'utilisation la plus évidente de la réalité virtuelle se situe bien évidemment au niveau des jeux. Qui n'a jamais rêvé de se retrouver véritablement présent dans le jeu et non plus simple spectateur/acteur derrière un écran ? Ceci est possible avec la VR. Mais la VR aura également d'autres utilités, notamment à des fins professionelles, par exemple permettre à un étudiant en médecine de vivre une simulation d'opération afin de tester ses compétences. Ceci dit, pour l'utilisateur lambda c'est surtout un moyen de visiter un autre pays sans bouger de chez soi.

Quoi que puissent dire les sceptiques, la VR est déjà présente. Son industrie réunit de nombreuses personnes qui travaillent sur des composants, casques ou applications, formant dans leur ensemble tout l'univers de cette technologie. 

... mais la route est encore longue

AMD rêve de voir la VR bien mûre et accessible à tous. L'intention est louable (bien que motivée par le profit, très certainement), mais nous sommes loins d'en être à ce stade. Tout d'abord, par sa nature, la VR est une technologie relativement compliquée qui nécessite un matériel technologique sophistiqué afin de pouvoir traiter les images rapidement. Bien que les progrès dans le domaine soient constants et que nous puissions déjà en profiter avec des casques avancés (il y a d'ailleurs des jeux bien sympas en VR), la route est encore longue avant d'arriver à la technologie telle qu'on aimerait qu'elle soit.

Les jeux vidéos et, espérons-le, le cinéma, devraient ouvrir la voie vers une VR populaire. Pour attirer les utilisateurs, il faut du contenu. Pour créer du contenu, il faut être certains que les utilisateurs seront intéressés. Ce cercle vicieux a du mal à prendre malgré tout l'engouement du public pour cette technologie. A cela s'ajoutent d'autres problèmes : certaines personnes ressentent des migraines à cause de la VR... Quid des personnes qui portent des lunettes ? Ils ne peuvent même pas porter le casque.

androidpit vr appareils vision
Rien ne sera aussi bien que l'expérience réelle. © ANDROIDPIT

Les utilisateurs de smartphones ne doivent pas être les seuls à pouvoir utiliser cette technologie. AMD propose notamment des solutions afin de pouvoir accéder à la VR directement depuis son ordinateur auquel il suffirait de brancher un casque adapté. Nous entrons là dans une autre dimension, avec une carte graphique au prix d'un ordinateur, auquel il faut en plus ajouter le prix du casque, nous sommes loin de trouver de la VR accessible à tous. Certes, la haute technologie a son prix, mais un tel prix ne s'adresse qu'à une niche d'utilisateurs, beaucoup préfèreront faire l'impasse que payer une telle somme pour cette technologie.

Ceux qui ont l'habitude de me lire savent que j'ai tendance à rajouter dans mes articles une dimension sociale à la technologie, et cet article-ci n'échappera pas à la règle. Je suis le premier à être émerveillé par les prouesses technologiques que nous sommes capables de faire, mais je me demande encore pourquoi nous avons besoin (puisqu'il semble vraiment s'agir d'un besoin et non d'une envie) de vouloir nous échapper vers une autre réalité. "Parce qu'on peut et parce que c'est cool", me répondront à juste titre les plus terre à terre d'entre-nous. Mais le problème est probablement plus profond.

Etes-vous prêt à acheter du matériel pour profiter de la VR ?

 

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • Tant que cela nécessitera un casque d'astronaute ou autre fourbi, cela restera dans le domaine du gadget (on aime ça mais bon, l'intérêt ou l'impact sera anecdotique et pour ceux qui n'ont rien de mieux à faire ... ben oui). Y a un public mais pas une révolution.

    Pourtant, il y a au moins un domaine d'application évident (puisque ça existe déjà depuis longtemps pour les avions militaires et civils) : l'affichage "tête haute" (HUD) pour le pilotage des voitures.
    Mais question de coûts et surtout de conflit de priorités avec la conduite (justement) sans pilote ... C'est ballot.

    Par ailleurs, les trucs genre Google Glass semblent un peu ... en panne. Les TV en relief sont passées à la trappe.

    Enfin, il faut oublier sine die la notion de "réalité" un tant soit peu modifiée tant que les processus neurologiques de la vision ne seront pas beaucoup mieux connus : l'œil "voit" à l'envers, le cerveau remet à l’endroit ; de même, il reconstitue la profondeur etc. C'est pourquoi les images en relief sont amusantes (mais lassantes sur la durée) parce que pas "naturelles" du tout.

    Alors ... il y aura encore beaucoup, beaucoup de "vous allez voir ce que vous allez voir dans ... pas longtemps".

  • 19
    celio depuis 3 mois Lien du commentaire

    La réalité virtuelle ou le transhumanisme sont des erreurs, on doit avant tout vivre dans le réel et pas s'en échapper par des artifices.

  • Bien d'accord avec les commentaires précédents. Pour ma part, je n'éprouve aucun besoin de réalité virtuelle, mais peut-être serai-je conquis lorsque j'aurais essayé, "je ne sais pas trop".

  • Moi aussi j'ai répondu "je ne sais pas trop" pour les mêmes raisons que Louis, et aussi parce que je me retrouvais un peu également dans certaines des autres propositions. Je continue à croire en effet que la réalité réelle est la seule qu'on puisse vivre réellement. Mais en même temps le droit au rêve et à l'évasion est toujours d'actualité. Il y a eu le vin, puis la drogue, maintenant la réalité virtuelle, tous bons(?) moyens de s'inventer pendant quelques instants une autre vie. Attention cependant à l'addiction.. Question de dosage, bien sûr. Et l'évasion est souvent une fuite...
    Quant au phénomène de société, il est bien trop tôt pour en prévoir les conséquences, qu'elles soient d'ordre scientifique, ou ludique. Quelle était la tête de nos ancêtres quand ils ont vu pour la première fois leur image autrement que dans un miroir (photographie), puis en mouvement (cinema, television, puis caméra et magnétoscope) puis ramenée dans une petite boîte qui tient dans la poche, et communicable à tous les coins de l'univers en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire... Bien sûr tout va beaucoup plus vite, la technologie évolue de façon exponentielle... Affaire à suivre...

    • Prendre une photo de quelqu'un dans une ethnie très éloignée de nous au niveau culturel et technique (et par forcément géographique) est considéré souvent comme un vol d'identité ...

      • Bien sûr. Les premiers photographes étaient considérés comme des sorciers parce qu'ils prenaient l'image, c'est à dire l'âme des gens (c'était en tout cas ce que croyaient ceux-ci). l'alibi principal était l'information, la culture, l'art, le prosélytisme religieux ou idéologique, etc. De nos jours, seul le cliché compte, et son but est purement matériel. La technologie, inévitablement a suivi le même cours : quelle défense contre les drônes, contre les paparazzi? Il y a tout un débat à faire - mais en a-t-on vraiment envie? - sur le côté social - et moral des nouvelles technologies, et surtout de leurs dérives. Le vol ou détournement des données, le viol des intimités, l'érosion des quelques valeurs qui restent, l'abrutissement de masse mis en place par certains (suivez mon regard), tout cela demanderait une mise à plat de la déontologie (qu'ès aco?) et de la législation internationale. Mais devant les puissances de l'argent...

  • je me range du côté du commentaire de Louis.
    Hormis le côté ludique qu'on imagine aisément, surtout pour les jeux de rôle, ou peut-être encore le cinéma d'ici quelque années, pour le reste la VR apparait comme un balbutiement ou chaqu'un cherche quoi faire avec.
    On a déjà les écrans de nos ordinateurs en quoi un écran sur nos yeux fera une différence, nous couper du monde réel est-il le futur du social?
    Et à deux pas de la VR il y a la réalité augmentée, qui pour le coup me fait flipper, si elle est gouvernée par les google (Google glass) et autre facebook (occulus rift)... aura t-on ceci comme futur?...vimeo.com/166807261

  • J'ai répondu : je ne sais pas trop car les possibilités d'utilisation sont trop nombreuses pour que l'on puisse adopter une position définitive sur un sujet dont on ne connait pas les développements et les améliorations possibles dans un avenir relativement proche.
    Quant à l'acceptabilité sociale du phénomène c'est aussi un vaste problème qu'il ne faut pas négliger ...

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris