Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Jotly, la nouvelle application Android phénomène ultra addictive

    

Avez-vous entendu parler de Jotly ? Nouveau phénomène qui enflamme la Toile ces derniers jours, l'application devrait rapidement devenir notre réseau social préféré. Le principe est simple : vous pouvez donner des notes à tout ce qui croise votre chemin et quand je vous dis tout, c'est bien tout, d'une bouteille de bière posée sur le sol à une fille dans la rue en passant par vous-même quand vous jugez que vous avez sacrément la classe en soirée – jugement subjectif que les réseaux sociaux rendent désormais impossible à faire oublier. Un simple mix entre Facebook et Instagram ? Peut-être, mais Jotly est en tout cas sacrément addictif.

L'histoire derrière Jotly est assez amusante. Son créateur, Alex Cornell, a posté il y a quelques temps une vidéo promotionnelle qui semblait se moquer des réseaux sociaux et de notre manie de tout commenter, partout, tout le temps : la maladie du XXIème siècle si vous voulez mon avis (même si vous ne le voulez pas d'ailleurs). Cette vidéo n'était en aucun cas sensée mettre en scène un produit réel mais force est de constater que la demande des utilisateurs se fait ressentir. « Avec le nombre absurde d'applications pour noter des choses qui a inondé le marché après que la vidéo soit sortie, nous nous sommes dits qu'il fallait que [Jotly] existe vraiment », a expliqué Cornell. Et voilà comment de pointer du doigt gentiment le système, on se retrouve à plonger dans le moule tête la première.

Regardez la vidéo ci-dessous et vous comprendrez vite le principe de Jotly. Partant du principe que tout dans votre vie est excitant et digne d'intérêt, vous pouvez poster grâce à une seule application tout ce qui croise votre chemin et lui donner des notes allant de A+ à F-. Je dois dire que je n'étais pas réellement convaincue en entendant le pitch. Encore un réseau social pour se montrer, pouce en l'air, un croissant à la main « Hey les mecs, je suis à la boulang' ! » (celui qui ne reconnaît pas là une dizaine de ses contacts Facebook lève le doigt) ? Et bien j'ai testé l'application et je dois dire que c'est plutôt addictif. Vous pouvez effectivement poster ce que vous voulez mais aussi chercher ce que vous souhaitez et vous retrouvez ainsi en contact avec des inconnus du monde entier qui commentent sur vos grands bonheurs et vos petits malheurs (la photo du Samsung cassé de la rédac a suscité grande émotion). C'est également l'occasion de voir des jolies photos d'un peu partout, de rire des F, de féliciter des A, de créer des contacts et d'ouvrir encore une fenêtre sur le vaste monde de l'Internet. Inscrivez-vous, partagez, notez, et parlez-en à vos amis : votre statut d'early adopter est déjà acquis, l'application est toute nouvelle et nous lui prédisons un grand, grand succès.

Installée sur mon smartphone, je me demande combien de temps elle va y rester. Je m'inquiète de toutes les applications de réseaux sociaux qui envahissent ma vie. Combien sont réellement sociales ? Combien nous connectent réellement les uns aux autres et combien sont uniquement là pour meubler notre temps libre et nous faire oublier notre condition de pauvres mortels ? Quand je compte les heures que je passe à espionner mes amis cachés derrière mon news feed sur Facebook, je me dis que j'aurai au moins pu finir A la Recherche du Temps Perdu. Et puis je m'inquiète : parfois, je lis les commentaires des gens que je connais pas sur les walls de mes contacts et je les aime bien, alors je vais épier leur vie aussi, mais eux, c'est pas mes amis, d'abord je les connais même pas, alors ça devient bizarre. Que va t-il advenir de moi si je me mets à passer autant de temps sur Jotly, à regarder les gens se noter en maillot de bain à São Paulo ? Proust n'est pas prêt d'être fini.

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris