Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Des applications Android peuvent copier vos photos sans votre accord

 

(Source photo : primatir.com)

Ah ! Mais l'invasion de notre vie privée ne s'arrêtera donc jamais ? Après l'annonce récente de « l'emprunt » de nos contacts par certaines applications, voici une nouvelle, confirmée par Google, qui fait un peu encore plus froid dans le dos : des applications Android peuvent copier vos photos depuis vos albums sans vous demander au préalable la permission. Une règle étrange s'applique : si l'application peut se connecter à Internet, elle a le droit de copier vos photos sur un serveur. Encore plus bizarre : cela est valable pour TOUTES les applications du Market. Je ne serai pas étonnée que les développeurs d'un jeu en réseau soient en train de se pousser du coude en regardant en ce moment même des clichés de moi en costume de bavaroise.

Avant d'aller plus loin, je me dois d'ajouter que pour le moment, il n'y a eu aucune confirmation officielle qu'une application en particulier utilise cette fonction. Cela dit, si elle existe, pourquoi se priverait-on ? Moi aussi, si je pouvais, j'irais espionner dans les albums photos de mes utilisateurs, à la recherche de photos de paysages de montagne qui vous arrachent une larme tellement ils sont poétiques (comprendre : de personnes en maillot de bain). Je ne serais pas surprise si dans les prochaines semaines, apparaissait en ligne une liste d'applications utilisant cette fonction.

Sur Apple, les applications ne pourront accéder à votre galerie photo que lorsque vous leur donnez l'autorisation d'utiliser vos informations de géolocalisation. On n'est pas charmés par l'idée à la base, mais Android va encore plus loin en offrant vos photos à des applications pouvant se connecter à Internet. Tout de suite, on sort sa calculette et on répond à la question : combien d'applications avez-vous sur votre portable qui ont l'autorisation de se connecter sur Internet ? Chez moi, 37. La faille a été prouvée par Lookout Security. Après avoir testé différents programmes sur différents appareils, la conclusion de Keven Mahaffey, directeur des systèmes d'information, tombe comme un couperet : « Nous pouvons confirmer qu'aucune autorisation particulière n'est nécessaire pour qu'une application puisse accéder à des photos ».

Interrogé à ce propos, Google ne peut que reconnaître qu'il s'agit la de la triste vérité et que l'entreprise allait justement se pencher sur la façon dont nos photos sont utilisées : « Nous avons élaboré le système de dossiers d'une façon assez similaire à d'autres plate-formes, comme Windows ou Mac OS », a déclaré le porte-parole dans un e-mail. « A l'époque, les images étaient stockées dans une carte SD, afin qu'il soit facile pour quelqu'un de retirer cette carte et de l'insérer dans un ordinateur pour voir ou transférer ces images. Maintenant que tablettes et smartphones contiennent plus d'éléments intégrés et de la mémoire non amovible, nous revoyons notre position et sommes en train de considérer l'ajout d'une demande de permission pour que les applications puissent accéder aux images. Nous avons toujours eu retiré toute application sur le Market qui accéderait à vos infirmations de façon abusive ».

Mais c'est ici que ça devient un peu effrayant. Afin de prouver à quel point vos images sont vulnérables sur Android, Ralph Gootee, directeur des systèmes d'information chez Loupe mais également développeur, a mis au point une application test. Simple minuteur, celle-ci envoie une notification sollicitant la permission de se connecter à Internet. Elle ne demande par contre jamais l'autorisation d'utiliser vos photos (et en toute logique, on ne se pose pas trop la question parce que vraiment, pourquoi un minuteur en aurait besoin?). Dès que l'utilisateur active l'application, celle-ci fonce dans la galerie photo, prend la plus récente et la poste sans aucun remords sur un site de partage. Démonstration faite, merci M. Gootee, qui s'est d'ailleurs dit « vraiment choqué » de la façon dont ce système fonctionne.

On entre en plein pied dans une toute nouvelle dimension du viol de la vie privée. Et pourtant, Google, Apple, Microsoft et Blackberry viennent de signer en Californie un accord protégeant les droits des utilisateurs et les tribunaux se sont engagés à punir sévèrement toute entorse à cet accord. Je secoue mon petit mouchoir là, messieurs les juges, il faudrait peut-être intervenir. Parce que bon, que l'on copie mes contacts sur un serveur privé, c'est une chose, mais que les mecs de Mountain View collectionnent mes photos de vacances, ça me met un peu mal à l'aise. HELP !

Et vous, vous en pensez quoi ? Vous priez pour que Google propose au plus vite une solution, vous êtes sûr qu'il s'agit (encore) d'une honnête erreur ? Vous n'êtes que colère et protestation ? Dites moi tout !

(Source photo : labspaces.net)

Source : NY Times Blog

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris