Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Brèves du jour : Twitter, Google +, Samsung et Anonymous

C'est un lundi pas comme les autres, mais nous on l'aime c'est pas de notre faute... C'est parce que c'est le Mobile World Congress ! Alors on est tout heureux, tout plein d'espoir, on attend les dernières nouveautés, on examine les dernières rumeurs. D'ailleurs en voilà une belle de rumeur dans ces brèves du jour et elles concernent un potentiel smartphone de Samsung pour le MWC. Mais comme on vous a bassiné toute la journée sur ça, le reste des news est un peu plus large : le fondateur de twitter qui dit qu'il faut pas y passer trop de temps, les internautes chinois qui se précipitent sur la page Google + d'Obama et Anonymous qui vous appellent  à manifester. 

[Rumeurs] Samsung prépare un téléphone sans bords pour le MWC ?


Samsung nous a déjà présenté quelques-unes de ses nouveautés, mais à en croire le site coréen MK News, le plus beau resterait à venir. Peut-être Samsung veulent-ils nous consoler de l'absence du futur S3, en tout cas les rumeurs courent et parlent d'un téléphone sans bords.

Sobrement intitulé le Galaxy B, celui-ci n'aurait donc aucune bordure, juste un immense écran. Même le clavier tactile ferait partie de l'écran. Car un téléphone entièrement tactile n'aurait pas eu de sens avant qu'Android 4.0 ne fasse disparaître les boutons physiques. Celui-ci serait équipé d'Android Ice Cream Sandwich ce qui permettrait cet exploit.

Enfin exploit, certains se plaignent déjà d'avoir à faire attention dès qu'il pose les doigts quelque part, d'appeler quelqu'un sans le faire exprès, sans avoir cette jolie petite zone de repos des doigts et sans risque en bas de l'appareil.

 

Passer trop de temps sur twitter c'est malsain dit un fondateur


Biz Stone, un co-fondateur de twitter a expliqué à un public de Montreal que passer 12 heures par jour sur le site de microblogging était à son avis "malsain". Selon lui les utilisateurs doivent quitter le site, après avoir trouvé l'information qu'ils cherchaient.

« J’aime le genre d’attitude où vous allez sur site et vous le quittez parce que vous avez trouvé ce que vous cherchiez ou quelque chose de vraiment intéressant et appris quelque chose », a-t-il déclaré avant d'ajouter "Evidemment on veut que vous veniez fréquemment".

En tout cas ce ne sont pas les chinois qui posent problèmes, pour eux twitter est interdit, ils se tournent donc cette fois vers Google +.

 

Faille dans la censure chinoise : les internautes s'adressent à Obama

Eh oui ! A force de penser qu'il n'y a personne sur Google +, que c'est un no man's land de réseau social, on se fait avoir !
Car cela fait finalement un an que Google + existe. On aurait pu penser qu'il se serait directement inscrit sur la longue liste des sites internets à censurer, en compagnie de twitter, facebook et les autres. Pourtant il y a eu une faille. Car des centaines d'internautes ont eu accès au réseau social et sont allés en particulier poster des messages sur la page de Barack Obama.

Demande d'aide à l'immigration et carte verte pour partir aux Etats-Unis, appels à la démocratie et aux droits de l'homme, voire demandes pressantes et directe de libérer le peuple chinois, le président américain a eu sa page inondée de commentaires, rédigés en chinois ou dans un anglais approximatif.

Rappelons que le prix Nobel de la Paix, Liu Xiaobo, se trouve toujours derrière les barreaux.

 

Les Anonymous appellent à manifester à Paris

On en parlait dans un post de forum (vous êtes d'ailleurs bienvenus à vous exprimer sur le sujet), la mobilistion contre ACTA se poursuit. Après les grosses manifestations mondiales du samedi 11 février, voilà qu'Anonymous relance la machine.

Ils appellent à manifester dans les rues de Paris le samedi 10 mars pour protester contre les "lois liberticides" qui menacent Internet. Il s'agissait de relancer l'opinion sur des sujets comme l'accord sur la contrefaçon -très controversé et déjà abandonné par certains pays- l'ACTA, mais aussi Loppsi ou Hadopi.

Ils veulent remettre sur le devant de la scène "les agissements des gouvernements et de certaines entreprises qui violent nos droits et libertés fondamentales (libertés d’expression, de réunion, d’association, d’information)", histoire qu'Internet aussi fasse vraiment partie de la campagne présidentielle.

Si vous vous sentez concernés, rendez-vous donc à Paris le 10 mars, masque de Guy Fawkes ou pas. « Venez en ce que vous inspire internet. C’est votre internet, à vous de l’incarner, de le protéger", ont encore ajoutés les Anonymous.

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris