Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

L'UE va enquêter sur Apple après la plainte déposée par Spotify

L'UE va enquêter sur Apple après la plainte déposée par Spotify

Il y a quelques mois, Spotify a déposé une plainte auprès de la Commission européenne n'appréciant pas la façon dont Apple prend une réduction de 30% des achats in-app tandis que les services d'abonnement comme Spotify enregistrent de nouveaux clients. Le géant de la musique en streaming affirme qu'Apple se donne un " avantage injuste à chaque tournant ". Aujourd'hui, l'Union Européenne s'apprête à lancer une enquête formelle sur la concurrence.

Selon un rapport du Financial Times, l'organisme de régulation de l'UE a jugé que la plainte de Spotify méritait une enquête formelle, qui devrait commencer d'ici quelques semaines.

La plainte, qui a été publiée le 13 mars par Daniel Ek, fondateur et PDG de Spotify, s'intitulait " Les consommateurs et les innovateurs gagnent sur un pied d'égalité ". Dans ce message, Ek dit qu'Apple exige que Spotify et les autres services numériques paient une "taxe" de 30% sur les achats effectués via le système de paiement d'Apple. " Si nous payons cette taxe, cela nous obligerait à gonfler artificiellement le prix de notre abonnement Premium bien au-dessus du prix d'Apple Music ", écrit le PDG de Spotify.

spotify streaming
Spotify et Apple Music sont des concurrents sur le marché du streaming musical. © AndroidPIT

Ek a également expliqué que des sociétés telles que Spotify peuvent choisir de ne pas utiliser le système de paiement d'Apple, évitant ainsi les frais, mais Apple applique alors une série de restrictions techniques et d'expérience limitées à cette application pour s'avantager. L'un des exemples de ces restrictions est la limitation de la communication avec les clients.

Ek a également écrit qu'Apple bloque régulièrement les mises à jour de Spotify qui améliorent l'expérience, comme le verrouillage de l'application de streaming musical sur les autres services Apple tels que Siri, HomePod, et Apple Watch. " Nous voulons simplement le même traitement que de nombreuses autres applications sur l'App Store, comme Uber ou Deliveroo, qui ne sont pas soumises à la taxe Apple ", écrit Ek.

Que va-t-il se passer ensuite ?

Pour le moment, rien. L'enquête risque de prendre quelques années avant de se terminer et les batailles entre les grandes entreprises technologiques de cette taille sont toujours lentes à se conclure. Toutefois, Apple pourrait se voir infliger une amende ridiculement élevée. Comme d'habitude, l'UE a le pouvoir d'infliger à la firme de Cupertino une amende pouvant aller jusqu'à 10 % de son chiffre d'affaires global. Google a déjà reçu des amendes atteignant un total de quelques 8,2 milliards d'euros (9,3 milliards de dollars) pour ses infractions aux règles de concurrence en Europe.

Apple pourrait aussi, bien entendu, modifier son comportement et répondre aux exigences de Spotify, qui incluent le fait que Spotify soit soumis aux mêmes règles et restrictions que les autres applications, dont Apple Music.

Et vous, qu'en pensez-vous ? L'UE est-elle trop dure à l'égard des entreprises technologiques américaines ? Ou, au contraire, pensez-vous que les géants de la Silicon Valley aient besoin d'être maîtrisés ?

Articles recommandés

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Appeul passe toujours dans les mailles du filet c'est bien pour leur gueule, alors qu'ils vendent sur le territoire européen et ne paye que les petites taxes dans les paradis fiscaux.


  • "Toutefois, Apple pourrait se voir infliger une amende ridiculement élevée."

    En fonction des méfaits entraînés par ce genre de pratique (régulièrement répétées...) anti-concurrentielle et venant d'une entreprise appartenant au pays de "la concurrence libre et non faussée", qui se moque du monde ?
    Enfin c'est elle qui le dit, comme la France se vante d'être le pays des Droits de l'Homme 😜

    Une fois de plus c'est la parole (ou parabole...) de J. Chirac qui s'applique :
    "Les promesses n'engagent que ceux qui y croient."


  • Luna depuis 5 mois Lien du commentaire

    Je ne sais pas pourquoi les amendes qu'infligent l'Europe à Apple sont ridiculement élevées quand celles de Google sont toujours justifiées, mais ce que je sais c'est qu'aux États Unis aussi on s'interroge quand je cite la sénatrice démocrate Elizabeth Warren (...)  qu'Apple devrait également être réglementé.

    📣 "Cela devrait être l'un ou l'autre", a-t-elle déclaré. "Soit ils gèrent la plateforme, soit ils vendent. Ils ne peuvent pas faire les deux en même temps".

    https://www.androidpit.fr/forum/788478/apple-actualites-et-mises-a-jour-aux-depends-de-ses-utilisateurs

    Pas faire les deux en même temps , ça laisse rêveur !!

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition