Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Xiaomi perd un pari d'un milliard, Bosch accélère à plein régime avec l'hydrogène

Xiaomi perd un pari d'un milliard, Bosch accélère à plein régime avec l'hydrogène

Le géant industriel Bosch semble mettre le cap sur une nouvelle technologie d'entraînement, tandis que le patron de Xiaomi a perdu un pari coûteux. Voici nos gagnants et perdants de la semaine.

Gagnant de la semaine : Bosch

Bosch, fondé en 1886, est un véritable touche-à-tout parmi les grands noms de l'industrie et est particulièrement actif dans le secteur automobile. Il va d'ailleurs bientôt l'être encore plus encore, car Bosch a considérablement intensifié ses activités et ses investissements dans les batteries à combustible. Les moteurs à hydrogène seront bientôt produits en série à grande échelle.

Au premier abord, cela ne semble pas être quelque chose de vraiment grand, mais c'est pourtant important car les voitures à hydrogène sont considérées par de nombreux experts comme la meilleure option pour l'ère post moteur à combustion qui, vous le savez, s'apprête à arriver. Pour les constructeurs automobiles et les fournisseurs - dont Bosch est l'un des plus importants - il s'agit maintenant de prendre la bonne direction. À l'heure actuelle, Bosch semble avoir toutes ses chances.

Perdant de la semaine : Lei Jun, PDG de Xiaomi

Lei Jun est le grand perdant de cette semaine et il perd avec la manière : il a tout simplement perdu un pari ! En 2013, alors que Xiaomi n'était pas encore la référence qu'il est devenu aujourd'hui, le PDG avait parié en pleine émission télévisée que dans cinq ans les revenus de Xiaomi dépasseraient ceux de la société chinoise Gree Electric Appliances.

Dans le feu de l'action, Lei et les autres invités vedettes, dont les fondateurs d'Alibaba Jack Ma et Wang Jianlin du Dalian Wanda Group, se sont laissés un peu emporter. Alors que Lei voulait que l'enjeu soit un yuan symbolique, Dong Mingzhu, le président de Gree, a dit "Faisons-en un milliard". Lei a accepté et doit maintenant le reconnaître : Xiaomi a grandi, mais pas au point de gagner son pari. Ce dernier coûte aujourd'hui au PDG l'équivalent de 132,5 millions d'euros. Même si le salaire de Lei Jun est estimé à plus de 850 millions d'euros par an, cette somme reste faramineuse.

Quels ont été vos hauts et vos bas de la semaine ?

Articles recommandés

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • La perte d'un milliard par le PDG de Xiaomi
    Aucun intérêt, déjà publié dans un autre post, et ne concerne que la personne du PDG, pas de Xiami, donc titre tendancieux
    Quand au gagnant, un articlé dédié et un peu documenté vaudrait le coup, maintenant, un peu loin de votre ligne éditoriale
    Vous pouvez mieux faire !


  • phil depuis 5 mois Lien du commentaire

    Sinon, pour répondre à la question de la fin, mes sous vêtements ne regarde pas la rédaction... :p


  • Entre l'hypothétique (Bosch) et l'anecdotique (Lei Jun), j'attends un peu de consistance...
    Peut-être va-t-il falloir que je m'arme de beaucoup de patience ?

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition