Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 3 min de lecture 14 Commentaires

Publicité sur WhatsApp en 2019 : vers une cohabitation ou un divorce ?

La publicité va arriver sur WhatsApp au cours du premier trimestre 2019. On en parlait déjà depuis un certain temps mais la nouvelle est maintenant officielle. Que vont donc faire les utilisateurs face à l'arrivée de la publicité ? Ce choix poussera t-il de nombreux utilisateurs à abandonner l'application une fois pour toutes ou au contraire vont-ils s'en accommoder ?

Êtes-vous prêt pour la publicité sur WhatsApp ?

Si vous êtes toujours incapable de voir les publicités dans l'application, c'est normal. La nouvelle fonctionnalité a été implémentée pour l'instant uniquement dans la version bêta 2.18.305 pour Android, mais les inserts publicitaires ne sont pas encore visibles. Comme spécifié dans le tweet publié par WABetaInfo, les pubs seront activées dans un avenir proche. 

En effet, ce n'est qu'à partir du premier trimestre 2019 que vous pourrez réellement observer la présence de publicités au sein de la célèbre application de messagerie. Mais ne vous inquiétez pas trop, celles-ci seront limitées au statuts, a annoncé Luca Colombo, Directeur de Facebook Italie au Ey Digital Summit à Capri. 

La raison de ce choix est assez évidente : l’argent. Comme Facebook, Instagram et WhatsApp sont deux applications qui disposent d'un grand potentiel à cet égard, surtout lorsqu’on examine l’utilisation que les entreprises font (et feront) des plates-formes. 

Pour le moment uniquement dans les statuts mais après ?

Il s'agit probablement de la peur de nombreux utilisateurs. Rien ne nous dit que plus tard les annonces ne se glisseront pas dans les conversations. Celles-ci pourraient très bien arriver de façon "intelligente". Par exemple, alors que nous parlons de vacances hypothétiques à Madagascar, apparaisse une bannière sur les meilleures offres pour voler à Antananarivo.

Pour l'instant, Facebook reste silencieux sur le sujet. Cela permettrait pourtant probablement aux entreprises de communiquer avec leurs clients par le biais de robots, mais la publicité ne devrait pas (pour le moment) atterrir au milieu de nos conversations.

Seuls les statuts devront faire face à ce nouvel intrus annoncé depuis longtemps. Et avouons-le, malgré leur popularité, tous les utilisateurs n'utilisent pas cette fonctionnalité.  

instagram stories ads androidpit 01
Sur Instagram, il y a des publicités dans les statuts depuis déjà un certain temps. © AndroidPIT

Une coexistence possible ?

Beaucoup n'accepteront pas l'idée d'avoir à subir de la publicité sur WhatsApp. Une réaction logique mais je reste persuadée qu’après les premières plaintes, beaucoup s’habitueront. Cela découragera probablement certains de lire les statuts mais je ne pense pas que l’introduction des pubs gênera autant que ça l’expérience utilisateur. Vous pourrez continuer à envoyer des messages sans problèmes.

D'autre part, je pense que l'introduction de cette fonctionnalité poussera les utilisateurs déjà mécontents vers d'autres services tels que Telegram, par exemple. De plus, il existe d'excellentes alternatives à WhatsApp depuis un certain temps. Le seul problème lorsque l'on parle de services de messagerie instantanée est qu'il faut convaincre son cercle d'amis d'utiliser la même plate-forme.

L’arrivée de la publicité pourrait également pousser l’équipe de WhatsApp à proposer une version payante de l’application sans publicité. Cependant, cette hypothèse paraît peu probable puisqu'elle priverait la firme de Mark Zuckerberg de pouvoir gagner plus en ciblant les intérêts de ses utilisateurs.

Source : Repubblica

14 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • En soi, la pub ne me dérange pas si elle est bien intégrée. Les licornes gratuites n'existent pas et c'est toujours un jeu de dupe faussement innocent : tu attends juste le moment où on va te la mettre...
    Ça lève tellement trop de fonds qu'il faut bien rentabiliser derrière le produit (nous, les utilisateurs). Bien intégrée, visible sans être invasive (le pop up est pour moi rédhibitoire tant il me gâche ton mon usage), la pub est acceptable.


  • C'est le prix pour avoir enterrer le SMS


  • Je ne sais pas encore ce que je ferai face à des publicités dans Whatsapp, le problème principal étant que s'il est aisé d'opter soi-même pour une autre messagerie, c'est une toute autre question de convaincre tous ses contacts de faire de même. Il faudra déjà voir à quoi ressemblent ces publicités et à quel point elles gênent l'utilisation de l'appli pour se décider. Une solution aurait été qu'une appli tierce ait les capacités de se connecter sur le réseau Whatsapp, comme ces applis qui savent utiliser le réseau Twitter et remplacent l'appli officielle. Mais j'imagine que cela n'arrivera pas.


    • Benoit Pepicq
      • Admin
      • Staff
      depuis 1 mois Lien du commentaire

      Je pense que si WhatsApp voulait vraiment gagner de l'argent avec la publicité, il ne la placerait pas dans les stories. Ceci est probablement une première étape afin de faire comprendre aux gens qu'il va y avoir de la publicité dans l'application, mais afin de ne pas créer trop de vagues ils en mettent là où elle ne dérangera pas grand monde (tout au moins au début). Quand les gens se seront faits à l'idée, ils en mettront probablement davantage / ailleurs. L'avenir nous le dira :-)


      • Cela fait penser à l'histoire de la grenouille (que Jérôme a déjà sorti ici dans les commentaires) que l'on fait cuire tranquillement en l'habituant à une eau à peine tiède (donc rassurante) mais qui l'engourdit avant de la cuire complètement au fur et à mesure que la température s'élève jusqu'à ébullition.
        Bon appétit !


      • Cette fable de la grenouille est applicable absolument à tous les sujets de société, on habitue très progressivement les gens à accepter des choses qu'ils n'auraient jamais acceptées si on les leur avait présentées brutalement et achevées.


      • Les gouvernements l'appliquent, en effet, depuis un certain temps, ils lancent une idée en laissant entendre que l'on va produire un projet de loi et en fonction des réactions et des sondages d'opinion, les décideurs ajustent leurs décisions à la "température" ambiante plus ou moins propice au projet initial.


    • Luna depuis 1 mois Lien du commentaire

      Dans tout les cas cette publicité fait de WhatsApp un réseau social avec une messagerie mais clairement plus une simple messagerie....🤔En existe t'il encore d'ailleurs ???


  • Luna depuis 1 mois Lien du commentaire

    Si la publicité permet de monétiser encore plus les comptes des influenceurs déjà très bien payé, il y aura encore plus de compte, plus de personnes qui se jetteront dans ce nouvel Eldorado.


    • ça va permettre à Whatsapp de gagner plus d'argent, mais ça n'a rien à voir avec la rémunération des influenceurs " stars ", car ce n'est pas Whatsapp qui les rémunère, mais les marques pour être présents sur Whatsapp. Déjà, pour avoir vu un débat sur le sujet et les explications d'une spécialiste, qui s'occupe d'une agence qui manage des " stars " de téléréalité et les aide à se professionnaliser et à monétiser leur talent (en supposant qu'ils en aient un, ce qui n'est pas le cas de tous), les choses changent, les marques ne se tournent plus systématiquement vers ceux qui ont des comptes avec des millions d'abonnés, mais regardent maintenant le taux de " retours ", et donc ceux qui ont des abonnés réceptifs... et la rémunération de fait désormais en fonction de celui-ci...
      La pub insérez dans Whatsap devrait se faire au détriment des influenceurs justement, au moins dans un premier temps, si tant est donné que ça soit plus profitable pour les marques...


      • Luna depuis 1 mois Lien du commentaire

        Une guerre d'influenceur donc où WhatsApp cherche à rester celui qui gagne le plus , maintenant le rapport avec " une simple messagerie " m'échappe complément.

Articles recommandés