Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 7 Commentaires

WhatsApp limite les transferts pour freiner la diffusion des fake news

L'application de messagerie de Facebook, WhatsApp, est en train de réduire la limite des messages transférés afin de lutter contre la désinformation et les fake news. Les utilisateurs ne pourront désormais transmettre un message qu'à cinq destinataires à la fois. L'ancienne limite était de 20.

La nouvelle limite, qui entre en vigueur immédiatement, s'applique à l'échelle mondiale. La limite des cinq destinataires a déjà été introduite en Inde en juillet dernier après que des meurtres et des tentatives de lynchage aient été liés à la propagation de rumeurs sur la plate-forme. L'Inde est le plus grand marché pour WhatsApp, représentant environ 200 millions de ses 1,6 milliard d'utilisateurs.

Le changement a été annoncé aujourd'hui à Jakarta, en Indonésie, lors d'un événement. Victoria Grand, vice-présidente de la communication chez WhatsApp, a déclaré : "Nous imposons une limite de cinq messages dans le monde entier à partir d'aujourd'hui".

whatsapp forward limitation india 1 side
La limitation à terme est en vigueur en Inde depuis juillet 2018. © Android Police

La nouvelle limite de transfert s'applique à toute conversation sur WhatsApp, y compris les groupes. Le nombre maximum de personnes que vous pouvez avoir par groupe est de 256. Si nous faisons un peu de calcul par souci de rigueur, le nombre maximum de personnes pouvant être jointes par un message transmis passe de 5 120 à 1 280.

La nouvelle limite n'arrêtera peut-être pas complètement la diffusion des fake news, des photos manipulées, des canulars et des fausses informations, mais au moins Facebook essaie de mettre un peu d'ordre dans WhatsApp. C'est mieux que rien.

Le responsable Communication de WhatsApp, Carl Woog, a déclaré à Reuters que la mise à jour arrivera d'abord aux utilisateurs d'Android, puis sur iOS, dès aujourd'hui lundi 21 janvier.

Que pensez-vous de la mise à jour ? Cela aidera-t-il à freiner les fake news sur WhatsApp ?

Source : Reuters

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Zzz depuis 4 semaines Lien du commentaire

    Fake news c'est tout ce qui ne reflète pas le point de vue officiel ?
    Voilà bien un terme à géométrie variable, qui concrètement ne veut pas dire grand chose. Une fake news pour moi ne l'est pas forcément pour mon voisin, et inversement.


    • Luna depuis 4 semaines Lien du commentaire

      Pas faux sauf que la terre est ronde, il y a quand même des limites à la progande de masse, sans oublier tous ces petits détails de l'histoire 😂


      • louis hory depuis 4 semaines Lien du commentaire

        @ Luna

        Il existe un pourcentage majoritaire de la population étatsunienne ne qui ne croit pas à la théorie de l'évolution (qui n'est plus la seule enseignée aujourd'hui dans les écoles)

        Comme il existe des milliards d'autres êtres humains qui croient que c'est le Soleil qui tourne autour de la Terre.

        Convaincre de la réalité est plus compliqué qu'il n'y paraît...


    • louis hory depuis 4 semaines Lien du commentaire

      @Zzz

      D'accord, mais il faut AUSSI éviter le relativisme qui donne à toutes affirmations, surtout quand elles sont contradictoires, la même valeur et la même possibilité d'être crédible (une cerise a plus de chance d'être rouge que verte à poix jaunes...)

      Le problème aujourd'hui, c'est trop souvent, l'incapacité d'admettre que celui "qui ne pense pas comme moi" puisse AUSSI avoir raison.

      Il faudrait que chacun comprenne qu'accepter de rentrer dans une discussion contradictoire est un enrichissement et non une contradiction pour se rapprocher d'une vérité ou d'une réalité, pas toujours évidente à déterminer (quand elle peut l'être...)

      Si en plus, une vérité officielle et bien-pensante vient surplomber le débat en s'imposant de manière obséquieuse comme on le vit aujourd'hui, tout sera fait pour dissuader les saines discussions contradictoires d'aboutir à une recherche tranquille de cette réalité des choses.


  • ShaxXx depuis 4 semaines Lien du commentaire

    Limiter la propagation des Fakes News et à l'occasion les news qui peuvent réveillé la population.


  • louis hory depuis 4 semaines Lien du commentaire

    Il faudrait d'abord rappeler qu'une fausse info, une "fake news" sur Internet se propage beaucoup plus vite qu'une info vérifiée... aucune raison de contrôler quoi que ce soit pour l'émetteur puisqu'il cherche d'abord à se faire remarquer à n'importe quel prix plutôt "qu'à dire ce qu'est la réalité"...

    Le but de WhatsApp aujourd'hui est avant tout de se protéger des sanctions judiciaires et maintenir sa réputation au plus haut niveau, c'est la peur du procès qui le motive et non la moralité des usagers.

    Les conditions dans lesquelles les utilisateurs de sa messagerie s'en servent ne l'intéresse qu'à partir du moment où il continue de prospérer comme il le désire et n'entrevoit pas sa cotation en bourse baisser.

    Mais les possibilités d'un procès sont devenus si probables qu'il pare au plus pressé.

    Business as usual...


    • Luna depuis 4 semaines Lien du commentaire

      Sa réputation n'est pas au plus haut niveau, elle est dans les chiottes , c'est sa popularité qui est au plus haut niveau, Maître Capello.