Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

"WhatsApp ne sera jamais sécurisé" selon le créateur de Telegram

"WhatsApp ne sera jamais sécurisé" selon le créateur de Telegram

Pavel Durov, fondateur et directeur du service de messagerie Telegram, a sérieusement remis en question la sécurité de WhatsApp. Cette application a bien plus d'utilisateurs que Telegram, mais face à tous ces scandales, de nombreux utilisateurs décident de passer au service alternatif.

Cette semaine, WhatsApp a connu une brèche de sécurité gigantesque qui a mis en danger la vie privée de 1,5 milliard d'utilisateurs. Selon Durov, cet incident se reproduira, et d'une ampleur encore plus grande. L'homme d'affaires russe a répondu, par de vives critiques, au fait que les données des utilisateurs de WhatsApp stockées sur leur téléphone (photos, vidéos, e-mails et textes) pourraient être obtenues par des pirates. Dans un article de blog intitulé "Why WhatsApp Will Never Be Safe", Durov explique pourquoi le dernier incident de confidentialité ne l'a pas surpris du tout.

Selon l'entrepreneur, "WhatsApp a une histoire cohérente, de l'absence de chiffrement lors de sa création aux défaillances de sécurité, curieusement favorables à une surveillance discrète". Il ajoute que "rétrospectivement, en 10 ans d'existence de WhatsApp, il n'y a pas eu un seul jour où l'application a été sûre".

Whasapp 07
Chez WhatsApp, les failles de sécurité semblent être à l'ordre du jour. © AndroidPIT

Comme l'application n'est pas open source, les personnes chargées d'en vérifier la sécurité ont plus de difficultés à trouver des vulnérabilités dans la structure du logiciel. Théoriquement, cela profite bien évidemment aux pirates mais aussi aux organisations gouvernementales qui peuvent profiter de la situation.

En 2016, la société a introduit le chiffrement de bout en bout pour "toute forme de communication", seules les personnes qui envoient et reçoivent un message peuvent le lire, mais les experts en sécurité ont convenu que ce type de chiffrement n'est pas suffisant pour protéger la confidentialité des utilisateurs.

Notez que Telegram n'est pas la seule alternative à WhatsApp. Signal, par exemple, est une application soutenue par Edward Snowden et vise à protèger la vie privée de ses utilisateurs.

Source : Independent

Articles recommandés

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Telegram, je l'utilise mais j'irais pas jusqu’à l'utiliser pour mon travail, pas vraiment beaucoup plus confiance que dans les autres. Par contre s'il pouvait améliorer leur interface, amener autant de features qu'instagram ou messenger oui ça pourrait faire la différence avec le petit plus de protection qu'il offre


  • Les gouvernements inquisiteurs (c'est-à-dire tous...) et les messageries mal protégées, même combat ?

    Étonnant, non ? Enfin, pas tant que ça, tant qu'il trouveront des intérêts en commun sur le dos des utilisateurs trop confiants !