Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 6 min de lecture 4 Commentaires

Wear OS : ce n'est pas son nouveau nom qui va le sauver !

Google a récemment décidé de renommer son système d’exploitation pour smartwatches. Ainsi, Android Wear s’appelle désormais Wear OS. La raison principale derrière ce changement de nom est de ne pas trop associer le marché des wearables à celui des smartphones Android, et de séduire des utilisateurs iOS potentiels. Ce changement de nom devrait éliminer la barrière psychologique pour un certain nombre d’utilisateurs. Mais le nom n’est pas le seul problème dont souffre à l’heure actuelle le système d’exploitation de Google…

Inutile de nier la vérité. Même si le système d’exploitation a fait ses premiers pas sous son nouveau nom, cela fait des mois (voire des années) qu’il est dans la tourmente. L’Apple Watch domine incontestablement le marché des accessoires connectés, et Google a bien du mal à suivre son concurrent malgré la variété des modèles, couleurs et prix proposés. Les difficultés de Google avec son système d’exploitation Android Wear / Wear OS sont nombreuses, et le nom n’était certainement pas son principal problème.

Eviter la fragmentation

L’un des principaux problèmes auquel Google doit faire face au quotidien est l’importante fragmentation de son système d’exploitation pour smartphones. Oreo, la dernière version d’Android, n’est disponible que sur 4,6% des appareils plusieurs mois après son lancement. Avec Android Wear, Google faisait face au même problème, avec des appareils qui n’étaient même pas mis à jour, ou avec un délai inacceptable.

Si Google veut éviter un problème similaire à celui que l’on observe sur le marché des smartphones Android, il lui faudra revoir cette politique de mises à jour.

"Cher fabricant, voulez vous utiliser mon système d’exploitation pour accessoires connectés ? Vous devrez vous assurer que la smartwatch est mise à jour pendant au moins 24 mois, et dans le mois suivant la sortie officielle de la nouvelle version."
AndroidPIT android p 1089
Quand pensez-vous qu’Android P équipera 5% des smartphones ? © AndroidPIT by Irina Efremova

Ce serait une politique stricte, mais qui garantirait les meilleurs résultats pour les utilisateurs. Les fabricants veulent personnaliser le système d’exploitation ? Parfait, libre à eux de le faire tant qu’ils suivent la feuille de route mise en place par Google. Il est impensable qu’Apple puisse mettre à jour tout le parc des Apple Watch en un temps dérisoire alors que Google continue de peiner avec les dispositifs équipés de Wear OS.

Le Play Store au poignet était une mauvaise idée

La principale raison qui m’a fait prendre mes distances avec les appareils Android Wear était la mise à jour vers la version 2.0, qui a amené le Google Play Store directement à l’intérieur de la smartwatch. Cette décision m’a fait passer de grand fan du système d’exploitation Google à féroce adversaire.

Android Wear 2.0 était, pour moi, la pire version du système d’exploitation de Google, et la faute en est, à mon avis, en grande partie imputable au Play Store. Au début, j’ai pensé qu’il serait utile d’avoir une boutique d’application directement disponible sur l’appareil sans avoir à passer par un smartphone. J’avais tort.

AndroidPIT android wear 2 play store
Google, pourquoi tu me fais ça ? © AndroidPIT

Après la mise à jour vers Wear 2.0, je me suis retrouvé à devoir vérifier les mises à jour sur le Play Store à la fois sur le smartphone et sur la smartwatch. Le pire étant qu’il n’y a plus de cohérence entre les applications installée sur le smartphone et celles qui sont installées sur la smartwatch, alors que les choses étaient auparavant claires et rapides.

Auparavant, si une application utilisée sur le smartphone avait une contrepartie sur smartwatch, elle était automatiquement téléchargée sur la montre connectée de façon invisible et sans intervention de l’utilisateur. Le même procédé valait pour les mises à jour sur les smartwatchs.

AndroidPIT Fossil Q Founder 5640a
Dire que les smartwatches sont moches n’est pas vraiment un argument valide. Le logiciel, en revanche…© ANDROIDPIT

Désormais, les mises à jour partent du magasin dédié pour s’installer directement à partir de la smartwatch. Je me suis parfois retrouvé à chercher sur la montre une application présente sur mon smartphone, sans pouvoir la trouver, jusqu’à me rendre compte que je n’avais pas encore ouvert le store pour commencer le téléchargement. Un procédé très frustrant, surtout lorsqu’on s’en rend compte en dehors de la maison et sans accès au WiFi…

La durée de vie de la batterie devrait être la principale priorité.

Certes, c’est agréable d’avoir accès à de nombreuses fonctionnalités : connectivité 4G et WiFi, pléthore d’applications et de skins pour la montre… Mais pourquoi donner tant d’importance à ces aspects si le problème principal n’est pas encore résolu ? La principale fonction d’une montre reste de donner l’heure, et les appareils échouent souvent dans cette tâche à cause de leur manque d’autonomie.

Le problème fondamental de Wear OS (et d’Android Wear avant lui) est que le système d’exploitation basé sur Android n’est pas réputé pour sa bonne gestion de la batterie. Google n’a pas écrit son système d’exploitation à partir de zéro pour y implémenter progressivement de nouvelles fonctionnalités. Le constructeur s’est contenté de reprendre le système d’exploitation Android dans une version allégée. Le résultat, c’est qu’il faut charger la smartwatch tous les jours, sans aucune assurance qu’elle tiendra jusqu’au soir. On aurait apprécié une fonction d’économie d’énergie maximale, qui limite les fonctions de la smartwatch à l’horloge et au podomètre en cas de niveau de batterie faible.

Fuchsia pourrait résoudre une partie des problèmes du système d’exploitation dans le futur. Mais pour le moment, Android n’est pas adapté aux smartwatchs.

AndroidPIT fuchsia google os 1
Quel avenir avec Fuchsia ? © AndroidPIT

Wear OS ou Android Wear : peu de changement tant que les utilisateurs ne sont pas satisfaits

Je pense que le nom du système d’exploitation utilisé n’est pas la première préoccupation des utilisateurs de smartwatches. Je suis certain que seule une minorité d’utilisateurs de smartwatch font la différence entre Wear OS, Android Wear, Watch OS ou Fitbit OS. Ce qui importe aux utilisateurs, ce sont plutôt les fonctionnalités, dont voici les plus importantes :

  • Aspect et design
  • Notifications et interactions avec ces dernières
  • Commandes vocales
  • Durée de vie de la batterie
  • Compatibilité avec le smartphone

Honnêtement, je me suis habitué à mettre ma smartwatch en charge toutes les nuits, ce n’est donc pas le principal problème. Mais en cas de déplacement de plusieurs jours, il est pénible de devoir choisir entre prendre le chargeur dédié ou laisser la smartwatch à la maison.

wear os by google

Un nouveau nom et un nouveau logo ne suffisent pas. © Google

Google devrait travailler plus étroitement avec les fabricants de puces, comme l’entreprise l’a déjà fait avec Qualcomm pour son Snapdragon 2100, afin d’améliorer l’optimisation du système d’exploitation. Le constructeur a fort à faire pour résoudre les nombreux problèmes de sa plateforme, qui a besoin d’un sérieux coup de pouce pour sortir du marasme.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous une smartwatch ? Si oui, de quel modèle s’agit-il ?

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

Articles recommandés