Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 3 Commentaires

Volkswagen et Ford : une coopération d'une ampleur inhabituelle se profile à l'horizon

L'horloge tourne pour le moteur à combustion, qu'il soit à essence ou diesel. Même chose pour la personne au volant. La conduite autonome et la mobilité électrique sont les tendances sur lesquelles l'industrie automobile doit s'appuyer pour survivre. Au siège social de Volkswagen, un partenariat avec Ford est envisagé.

La vénérable industrie automobile allemande doit repenser sa façon de penser. Ceux qui ne veulent pas être laissés pour compte en termes de mobilité future devront investir des milliards. Pour ne pas tout financer de sa poche, il est tout à fait légitime de chercher un partenaire. Selon les rapports du Handelsblatt, la voie pourrait déjà être ouverte pour une coopération inhabituelle entre Volkswagen et Ford et ce dès la mi-novembre.

Les deux entreprises sont principalement intéressées par la mise en commun des ressources dans les deux domaines de la conduite autonome et de la mobilité électrique. Volkswagen prévoit un volume d'investissement de 34 milliards d'euros d'ici 2022. Avec Ford comme partenaire, les deux entreprises pourraient partager ces coûts ainsi que les résultats.

waymo jag
Waymo, filiale de Google, teste des véhicules autonomes avec différents constructeurs, même avec une Jaguar. © 9to5 Google

Alors que le groupe Volkswagen a récemment lancé la production de l'Audi e-tron, le groupe allemand a besoin d'urgence de plus d'expérience dans la conduite autonome. Ici, la société américaine Ford pourrait être utile, car aux États-Unis, il est plus facile de faire circuler des voitures sans conducteur dans les rues à des fins d'essai qu'en France. Pas étonnant qu'en Californie, Google, Volvo, Tesla and Co. testent des véhicules autonomes et collectent des valeurs d'expérience importantes.

Loin de la mobilité électrique et de la conduite autonome, les deux marques peuvent cependant se soutenir mutuellement sur leurs continents respectifs. Ford pourrait soutenir fortement Volkswagen dans ses activités de vente aux États-Unis, tandis que VW pourrait promouvoir de plus en plus ces activités pour Ford en Europe et dans d'autres pays. Selon Handelsblatt, les deux entreprises devraient avoir des discussions ouvertes, qui incluraient même la possibilité que Ford produise pour Volkswagen aux États-Unis et qu'en retour Ford puisse utiliser le kit de construction électrique MEB de Volkswagen. Les pourparlers ne sont pas encore terminés mais une décision pourrait être prise à la mi-novembre.

Que pensez-vous de ce type de partenariat ?

Source : Handelsblatt

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

Articles recommandés