Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

3 min de lecture 10 Commentaires

Et si le véritable concurrent de Google Assistant venait de l'open source ?

Lancés il y a peu, les assistants vocaux sont désormais de plus en nombreux et de plus en plus importants dans notre vie quotidienne. Apple Siri, Google Assistant ou encore Amazon Alexa dominent actuellement le marché. Toutefois, le monde de l'open source n'a pas dit son dernier mot. La fondation Mozilla souhaite en effet créer une alternative et a lancé une première bêta dans ce sens.

Mozilla a raté le train des OS mobiles. Il ne veut cette fois pas rater le train des assistants vocaux et de l'intelligence artificielle. A la fin de l'année 2017, il a donc lancé plusieurs projets, algorithmiques et data, allant dans ce sens et l'année 2018 ne fait que confirmer la tendance.

La fondation vient ainsi d'ajouter trois nouvelles langues (le français, l’allemand et le gallois) à son projet Common Voice. Jusqu'à présent, seul l'anglais était disponible. 40 autres nouvelles langues devraient arriver prochainement.

Project Common Voice est une initiative visant à créer un corpus mondial linguistique qui servira à former des algorithmes d'apprentissage automatique pour alimenter les interfaces vocales du futur. Tous les participants peuvent ainsi participer pour ajouter des phrases écrites et parlées qui viendront grossir la base de données.

AndroidPIT amazon echo spot 0737
L'Open Source a-t-il ses chances face aux géants ? © AndroidPIT by Irina Efremova

Pour Mozilla, cette internationalisation est une étape logique, comme l'explique Katharina Borchert, directrice de l’innovation chez Mozilla, dans une note de blog :

"Comme tous ceux qui ont étudié l'économie d'Internet le savent, les services chassent l'argent. Il est donc tout à fait naturel que les développeurs et les éditeurs cherchent à développer pour le public qui récompensera le mieux leurs efforts. Ce que nous voyons comme conséquence est un Internet qui est fortement biaisé vers l'anglais , dans un monde où l'anglais n'est parlé que par 20% de la population mondiale, et seulement 5% nativement. Cela va de plus en plus être un problème d'accessibilité, comme l'a noté Wired l'année dernière, "La voix est la prochaine grande plate-forme, à moins que vous n'ayez un accent ". Inévitablement, l'anglais est en train de devenir une langue globale, de plus en plus parlée, et c'est une tendance qui était en cours avant l'émergence d'Internet. Cependant, l'inclinaison du contenu Internet vers l'anglais accélère certainement cela. Et tandis que les communications mondiales peuvent devenir plus faciles, il y a aussi une richesse culturelle que nous devrions préserver."

Ce projet vient s'additionner à Deepspeech, une plateforme logicielle qui permet de créer des systèmes de reconnaissance vocale basés sur des algorithmes d’apprentissage profond. L'objectif de Mozilla est donc de combiner cette intelligence artificielle avec la base de données Common Voice.

Avec cette initiative, Mozilla veut éviter que des entreprises privées s'approprient complètement le marché des assistants vocaux et les utilisent à des fins commerciales. "Nous pensons que ces interfaces ne doivent pas être contrôlées par un petit nombre d'entreprises qui agissent comme des gardiens des assistants vocaux, et nous voulons que les utilisateurs soient compris de manière cohérente, dans leurs propres langues et accents."

Que pensez-vous des initiatives de Mozilla ?

Source : Mozilla

15 partages

10 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • C'est un beau projet, mais pour moi c'est utopique, qu'un assistant vocal intelligent comprenne l'intégralité des langues (plusieurs centaines), des patois et accents (plusieurs milliers donc) est tout bonnement impossible... imaginez donc le travail colossal que cela représente... certaines personnes vont vouloir (naïvement) y croire, mais franchement, en étant réaliste, on se rend bien compte de l'impossibilité de la tâche...
    Et tout cela sans être rémunéré... ben voyons !!!
    Oui c'est un beau projet, mais soyons réaliste...


    • Luna depuis 2 mois Lien du commentaire

      Exactement comme le Wikipedia


    • Il me semble que le deep learning est justement là pour combler ce genre de problème ? (problème c'est qu'il faut massent de données et vue la domination de Google dans ce domaine c'est pas gagner pour la conccurence) . Surtout qu'en plus Firefox perdent de plus en plus de part des marchés (ils sont passé sous la barre des 10% au dernier bilan). C'est dommage car j'adore Firefox et comme eux j'aimerai tellement y croire . Enfin bref il faudrait qu'un projet ce distingue comme l'ont fait OnePlus (personnes y croyais au début) mais leurs technique marketing (très pompés sur d'autres) à fonctionner et avec des tarif assez bas (agressif)(à la base) sauf que derrière eux ils ont OPPO (un très très gros fabricants en Chine) . Bref ce genre de projet peut fonctionner mais il faut avoir un gros soutien derrière .


  • Enfin, une bonne nouvelle !
    En espérant, faute de mieux, que les intérêts mercantiles visant à récupérer nos données personnelles ne seront pas le prix à payer pour bénéficier globalement des mêmes services qui se développent dans l'économie "ordinaire" pour les assistants que l'on connaît déjà.

Articles recommandés