Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

USA : Netflix fait pression contre la loi anti-avortement

USA : Netflix fait pression contre la loi anti-avortement

Netflix, le géant mondial du streaming vidéo en ligne, entre dans la bataille contre la loi anti-avortement, adoptée par certains états du Sud des Etats-Unis. En effet, elle menace la Géorgie d'y stopper tous ses tournages si l'interruption volontaire de grossesse y est restreint. 

Pourquoi la Géorgie ? 

Une vague de mesures restrictives concernant l'avortement est en cours dans de nombreux états du sud des Etats-Unis. Sont concernés par cette (triste) tendance l'Alabama, le Missouri, le Tennessee, le Mississippi et la Géorgie. Depuis, de nombreuses prises de paroles et de manifestations dénoncent ces mesures. 

De nombreux acteurs prennent la parole à ce sujet, et Netflix entre dans le débat. En effet, le géant du streaming en ligne a pris la parole hier, mardi 28 mai, suite à l'adoption d'une loi par l'Etat de Géorgie qui vient d'adopter une loi durcissant l'accès à l'IVG. C'est un Etat où Netflix tourne de très nombreux films et séries. 

"Nous employons de nombreuses femmes sur des productions en Géorgie, dont les droits, comme ceux de millions d'autres,subiront des restrictions sévères en raison de cette loi", Ted Sarandos, responsable des contenus de Netflix

 Une prise de parole aux fortes conséquences

C'est une menace qui pourrait porter ses fruits, car Netflix emploi de nombreux citoyens de l'état du Sud des Etats-Unis, portant ainsi atteinte à l'économie de tout un système. Mais notons que pour l'instant, rien n'est acté. Ted Sarando, ne manque pas d'ajouter: "Étant donné que la législation n'est pas encore entrée en vigueur, nous continuerons à tourner là-bas, tout en soutenant aussi les partenaires et les artistes qui ont choisi de ne pas le faire. Si la loi devait être appliquée, nous aurions une réflexion sur la totalité de nos investissements en Géorgie". 

netflix 01
Netflix entre dans le débat contre la loi anti IVG adoptée en Georgie. © AndroidPIT

Notons que la Géorgie est un état qui attire de nombreuses très grosses productions grâce à des dispositifs fiscaux très avantageux. Parmi les plus grosses productions, il y a certains films de Marvel, comme les Avengers ou encore des séries télévisées comme Stranger Things ou The Walking Dead. Netflix est alors le premier grand studio à entrer dans le débat, suivant l'appel à boycotter les tournages en Géorgie lancé par de petites célébrités et petites maisons de productions indépendantes. 

Source : L'Express

Articles recommandés

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Luna depuis 5 mois Lien du commentaire

    😱Parce que les femmes ont des droits, mais où, quand et comment, j'ai raté cet épisode sur Netflix !!


    • Tu n'es pas dans l'exagération, non bien sûr :)
      A peine...


      • Luna depuis 5 mois Lien du commentaire

        Une légende urbaine.

        J'ai 46 ans, tout ce que j'ai vu dans ma vie, c'est comment on était sans cesse ignorée et humiliée, menacée mais considérée jamais.


      • Et la marmotte, elle emballe le chocolat :)
        Et si tu agissais au lieu de te constamment te plaindre ? Peut être que tu n'as qu'à t'en prendre qu'à toi-même si tu ne sais pas choisir ceux qui t'entourent et te maltraitent donc tant (ce qui n'excuse pas leur attitude), peut être aussi ton tempérament et ton comportement en sont la cause ?

        Quand je vois comme tu peux parfois être horripilante ici...
        Il faudrait peut être te remettre en cause, je dis ça je dis rien :)


      • C'est un peu l'hôpital qui se f*ut de la charité ^^
        On ne m'a pas demandé mon avis mais je serais d'avis de laisser Luna tranquille, c'est un sujet sensible...


      • Parce que c'est une femme, il faudrait donc la laisser dire n'importe quoi ? Et pourquoi donc ? ça n'a rien à voir avec le sujet, c'est juste, que, comme très souvent, elle exagère énormément et raconte n'importe quoi...

        Et il y a tellement d'exemples qui prouvent le contraire de ce qu'elle avance ici, je ne vais pas me lancer sur le sujet, ce serait hyper humiliant pour elle (mais elle le cherche bien...), c'est à se demander si elle ne le fait pas exprès, pour se faire passer ensuite comme une pauvre victime...


      • Je pensais surtout aux passages type "tu n'as qu'à t'en prendre qu'à toi-même si tu ne sais pas choisir ceux qui t'entourent"..
        Mais après Luna est assez grande pour se défendre toute seule si elle le juge utile, je ne tiens pas plus que ça à interférer dans votre relation pour le moins conflictuelle haha!


      • Quand je lui disais d'agir au lieu de se plaindre, je parlais " dans la vraie vie " (au lieu de toujours se complaire dans le rôle dans la pauvre victime sans armes, et c'est ce que son attitude me laisse à penser). Il y a un moment où, si rien ne change, alors que ça va mal, il faut peut être se dire que cela vient d'elle, elle ne fait que se plaindre, se complaire dans les mêmes jérémiades, et quand on lui dit qu'il y a des lois, des dispositifs, des organismes et associations dont c'est le rôle, qui sont là pour les (les femmes) aider et les assister pour les sortir de cet " enfer " elle nous sert toujours les mêmes jérémiades, les mêmes inepties comme quoi ce n'est pas vrai...
        Je veux bien être gentil, être conciliant, mais il y a un moment où cela " saoule " une telle attitude,.. je fais ça aussi pour l'aider, mais non, c'est sans cesse la même rengaine avec elle... et elle ne fait rien pour arranger les choses... voilà pourquoi je dis ça, j'ai visiblement des éléments que tu n'as pas, c'est hélas un " triste " constat de la réalité... si encore cela pouvait la faire réagir, mais je suis certain que non, même pas... alors son discours victimaire, à d'autres...

        Dans certains pays son discours est exact, mais pas en France, même si ce n'est jamais facile et qu'il faut se battre, les lois pour les aider existent, les violences physiques et psychiques faites aux femmes sont condamnées et passibles de prison, et si des dépositaires de la loi ne respectent pas ces lois, ces décrets, et font obstacle (ça existe, hélas, il y a des " cons " partout), qu'elle cumule les preuves et elle pourra les attaquer pour non assistance à personne en danger "
        Si elle a de tels problèmes, au lieu de passe son temps sur ce site et son forum, elle ferait mieux de s'en occuper sérieusement, cela lui serait 100 fois plus utile... elle aura, tout le temps, après, de reprendre ses " activités " ici, qui ne sont pas la priorité...

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition