Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 3 Commentaires

La guerre commerciale devient personnelle : la CFO de Huawei arrêtée par la police

Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, a été arrêtée à Vancouver, au Canada, pour commerce illégal avec l'Iran. Le mandat d'arrêt vient des États-Unis, qui mènent actuellement une guerre commerciale contre la Chine et visent Huawei et son concurrent ZTE pour toute une série d'infractions. L'arrestation est considérée comme un nouveau point fort dans ce conflit.

Le 1er décembre, Meng Wanzhou, CFO chez Huawei, a été arrêté à Vancouver. Le mandat d'arrêt venait des États-Unis et était fondé sur la violation des sanctions commerciales contre l'Iran. Une extradition vers les États-Unis est imminente, tout comme une audience vendredi, à l'issue de laquelle Wanzhou pourrait être libéré sous caution.

L'information nous vient du magazine canadien Globe and Mail, qui s'appuie sur des sources anonymes de la police ; les déclarations officielles des autorités n'existant pas encore. Elle poursuit en disant que depuis avril, les États-Unis accusent Huawei de commerce illégal avec l'Iran, qui fait l'objet de sanctions strictes. Huawei, d'autre part, nie les accusations et affirme :

"La société se conforme à toutes les lois en vigueur dans les pays où elle opère. Cela inclut la réglementation et les sanctions à l'exportation."

L'ambassade de Chine à Ottawa, capitale du Canada, a également pris la parole et a lancé un appel aux États-Unis "pour corriger cette erreur et rétablir la liberté personnelle de Mme Meng Wanzhou". Le Canada aussi pourrait maintenant craindre une détérioration de ses relations avec la Chine, selon le rapport.

Les tensions entre les États-Unis et la Chine, en particulier avec Huawei, remontent à 2016, lorsque des hauts fonctionnaires du gouvernement ont exprimé des inquiétudes concernant la sécurité du fabricant de téléphones mobiles. Début 2018, dans le cadre d'une procédure d'urgence, l'importation de smartphones Huawei a été bloquée, ce qui a empêché le lancement du Mate 10 Pro aux Etats-Unis.

AndroidPIT huawei mate 10 pro review 1723
Le Mate 10 Pro n'a jamais pu voir le jour aux Etats-Unis. © AndroidPIT

Jusqu'à présent, les États-Unis ont reçu peu d'attention internationale pour ces allégations, car les opérateurs de téléphonie mobile en Europe et sur d'autres marchés continuent à acheter des accessoires LTE et 5G à Huawei. Si le procès contre Wanzhou est rendu public, de nombreuses accusations de la part des États-Unis risquent de s'évanouir en fumée. Ou il fournira enfin des preuves au reste du monde.

Via : Techcrunch Source : Globe and Mail

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Olivier L. depuis une semaine Lien du commentaire

    La cyber guerre entre les Etats Unis et la Chine continue.
    Huawei en subit donc ausso les effets dans un contexte commercial, c'est nouveau !
    Je croyais que c'était d'abord pour des suspicions de back doors dans leurs techniques réseau.
    La NSA ou Microsoft ou les deux n'ont pas finis de jouer les hypocrites.


    • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

      ZTE avait déjà trinqué en début d'année pour des raisons similaires donc rien de vraiment nouveau sinon que les deux pays venaient de conclure une trêve dans le domaine commercial.


  • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

    Qui me parlait il n'y pas plus de 3 jours d'un arrangement au niveau commercial entre les États-Unis et la Chine ?

    Aller, je suis sympa je ne donnerai ni son nom ni son prénom...

    Avec Trump comment s'en étonner !

    Quant aux accusations soit-disant infondées concernant Huawei, je me permets d'être sceptique.
    Affaire à suivre.

Articles recommandés