Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 1 commentaire

Un wearable pour alerter les secours en cas d'overdose

Les objets connectés pour la santé sont de plus en plus nombreux sur le marché. Les fitness trackers ont été les premiers wearables à occuper le marché. Aujourd'hui les smartwatchs s'enrichissent de fonctionnalités plus complexes, à l'instar de l'Apple Watch Series 4 et l'électrocardiogramme. A l'avenir, certains objets pourraient aller encore plus loin. Un prototype actuellement à l'essai permettrait par exemple de lutter contre les overdoses et d'alerter les secours en cas de danger. 

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'espérance de vie n'augmente plus forcément dans certains pays développés. Pire, celle-ci aurait même tendance à diminuer. C'est le cas notamment aux Etats-Unis si l'on en croit les deux études publiées dans le British Medical Journal. L'un des éléments d'explication prend son origine dans la drogue. C'est en effet la première cause d’accroissement de la mortalité. Au ravage de la drogue s'ajoute également la dépendance aux opioïdes, des médicaments anti douleurs proches de la morphine.

L'idée d'un objet connecté pour sauver des vies en cas d'overdose n'est donc pas totalement saugrenue. Une équipe de l'Institute of Software Research at Carnegie Mellon University a mis au point un wearable capable de détecter une overdose de drogue et d'envoyer une alerte aux secours médicaux. 

"Le problème des décès par overdose d’opioïdes est qu’il ne reste plus beaucoup de temps pour les sauver et que les utilisateurs ne seront pas en état d’appeler à l’aide" explique Puneetha Ramachandra, une étudiante travaillant sur le projet. "Notre appareil résout ce problème en surveillant en permanence la santé de l'utilisateur. En cas d'overdose, il appelle immédiatement à l'aide en déclenchant une alarme et en contactant le contact d'urgence de l'utilisateur."

Selon nos confères de Digital Trends, l'appareil ressemblerait pour le moment à une smartwatch. Pour fonctionner, elle utiliserait l’oxymétrie de pouls, une méthode non invasive de surveillance du niveau de saturation en oxygène d’une personne. En effet, en cas d'overdose, la quantité d'oxygène dans le sang diminue. Si celle-ci baisse pendant plus de 30 secondes, le wearable envoie un message d'alerte. Reste savoir désormais si cette fonctionnalité pourrait arriver rapidement sur certains bracelets connectés ou smartwatchs populaires. 

Que pensez-vous de cette idée ?

Source : Digital Trends

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

    "Tous les bracelets connectés devraient proposer cette fonctionnalité."

    Demandé ainsi, cela paraît plein de bon sens...

    Pourtant je crains que cela fasse partie de la bien-pensance habituelle du système (libéral) qui s'insinue dans l'intimité des personnes plutôt que que souhaiter régler les problèmes de drogue plus directement.

    Alors, pourquoi une personne dépendante d'une drogue irait porter un objet connecté préventif vis-à-vis des secours. Oui, j'admets dans ce cas précis que cela renforce seulement les libertés individuelles mais je crois que les sociétés humaines d'aujourd'hui ont mieux à faire pour régler les problèmes d'addiction aux substances illicites.

    Lutter contre un fléau comme la drogue en l'encadrant de cette façon est plus pernicieux que judicieux... à mon idée !

Articles recommandés