Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Nous avons essayé Qustodio, une application dédiée à la protection des enfants en ligne
Applications 4 min de lecture 3 Commentaires

Nous avons essayé Qustodio, une application dédiée à la protection des enfants en ligne

Lorsque nos enfants sont en âge d'utiliser un smartphone ou une tablette, il est important de les prendre par la main et de leur montrer comment utiliser correctement ces appareils et, surtout, Internet. Pour cela, vous aurez probablement besoin d'une application de contrôle parental comme Qustoido.

Il existe un certain nombre d'applications de contrôle parental sur le marché et Qustodio est parmi les plus populaires, elle est d'ailleurs disponible pour Android, iOS, Windows, Mac et Kindle. Nous avons décidé d'examiner en profondeur la version Android. L'installation se fait rapidement et facilement, vous devez définir votre adresse email et votre mot de passe, et c'est tout.

Qustodio peut être utilisée soit gratuitement, soit avec le Pack Premium, qui comprend plus d'options. Vous avez le choix entre les trois variantes Small, Medium et Large pour trois, cinq ou dix appareils. Les coûts sont compris entre 3,58 et 8,91 euros par mois.

qustodio COM
Qustodio vous permet de savoir à quoi votre enfant est exposé en ligne. © AndroidPIT

Pour que Qustodio puisse remplir correctement son rôle de protecteur, certaines autorisations sont nécessaires sur le smartphone de l'enfant. L'application doit avoir l'autorisation pour la gestion des périphériques, entre autres choses pour que l'enfant ne puisse pas simplement le supprimer lui-même. L'autorisation des fonctions d'accessibilité est nécessaire pour permettre à Qustodio d'accéder à tous les contenus, applications et paramètres Web.

Qustodio surveille également Facebook

Qustodio surveille et contrôle l'utilisation des smartphones dans les 7 domaines suivants.

  • Navigation sur le Web
  • Temps d'utilisation
  • Règles d'application
  • Réseaux sociaux
  • Appels et SMS
  • Localisation
  • Bouton d'urgence (actuellement uniquement sur Android)

Les parents peuvent déterminer pour chaque domaine ce que les enfants sont autorisés à faire et ce qu'ils ne peuvent pas faire. Les applications individuelles et les sites Web peuvent être activés ou bloqués, leur utilisation peut être surveillée. Afin de surveiller les comptes sur les réseaux sociaux, des données de connexion sont nécessaires. Le contenu ds SMS peut être surveillé mais pas êtrecomplètement bloqué.

Des règles claires pour de nombreux domaines

Vous pouvez configurer les limitations à partir de votre smartphone, mais c'est plus pratique de le faire depuis l'ordinateur. Des règles et exceptions individuelles peuvent être définies pour tous les domaines de Qustodio. Vous pouvez égaler délaisser entièrement certains domaines, par exemple si vous ne souhaitez pas surveiller la position de votre enfant.

Qustodio n'est pas avare de notifications, bien au contraire. Les parents reçoivent des informations détaillées sur ce que les enfants font sur leur smartphone, à la fois par e-mail et sous forme de notification directe sur l'appareil du parent. La communication est très claire pour les enfants aussi : "tu peux faire ça", "tu ne peux pas faire ça", "le temps d'utilisation est écoulé", etc. La détection automatique des contenus Web problématiques est également très fiable sur Qustodio.

En revanche, j'ai remarqué que les textes ne sont pas tous traduits correctement, du moins lorsque je les ai essayés dans ma propre langue maternelle (l'allemand). Le fournisseur doit encore travailler là-dessus, bien que l'on arrive à utiliser l'application sans aucun problème. Le design de l'application ainsi que l'interface web pourraient utiliser une nouvelle couche de peinture pour paraître plus moderne. Toutefois, cela n'affecte pas la fonctionnalité.

Résumé

Ce qu'il y a de mieux avec Qustodio, ce sont les règles très finement ajustables. En tant que parent, vous pouvez non seulement autoriser ou interdire quelles pages web votre progéniture visite, mais vous pouvez aussi garder le contrôle. En période de cyberintimidation, il est très rassurant de pouvoir surveiller de près les activités des jeunes dans les réseaux sociaux.


Nous avons une coopération avec les créateurs de l'application, cependant, le contenu de l'article n'a subi aucune influence.

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Christophe depuis 4 semaines Lien du commentaire

    sinon il y a family link de Google qui marche super bien et est très ergonomique. très facile à configurer


    • htpc depuis 4 semaines Lien du commentaire

      Merci de cet article, depuis le temps que j'attends ça: beaucoup de parents ne semble pas mesurer le risque encouru par leurs enfants en ne filtrant pas l'accès au web, réseaux (cas)sociaux ou jeux inappropriés.


      • louis hory depuis 4 semaines Lien du commentaire

        Les réseaux "(cas)sociaux", comme tu les appellent, ont été conçus dans le souci d'aider les individus, les rapprocher et favoriser une compréhension mutuelle et non pour les opposer ou les contraindre comme on peut le constater.

        Quand ils sont exploités comme on le voit aujourd'hui, il faut reconnaitre que toute apport de libertés comme le sont les réseaux doit impérativement être limité par des règles où la liberté de l'autre doit AUTANT être respectée que la sienne.

        Avec les choix philosophiques et politiques qui se sont imposés, difficile d'imaginer qu'une grande sévérité n'est pas nécessaire pour supprimer tous les abus que l'on constatent quotidiennement.

        Un petit truc, je ne les ai jamais pratiqués et pour l'instant ils ne peuvent me donner envie tels qu'ils sont 😉