Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Test de l'écran 5 min de lecture Pas de commentaire

Pixel 3 XL : Google laisse derrière lui les terribles OLEDs du passé

Le Google Pixel 3 XL dispose d'un écran AMOLED qui a obtenu le score le plus élevé jamais attribué par nos collègues de DisplayMate à un smartphone. L'encoche, cependant, divise clairement les utilisateurs. Comment se comporte cet écran ? Peut-il vraiment concurrencer celui des haut de gamme d’Apple et de Samsung ? L'encoche est-elle vraiment un problème ?

Raccourcis :

Techniquement parfait (merci Samsung !)

L’écran du Google Pixel 3 XL mesure 6,3 pouces, des dimensions relativement importantes, mais les cadres réduits aident la prise en main du smartphone. Ce-dernier a les mêmes dimensions que le Pixel 2 XL mais il dispose de plus de surface pour afficher des informations. Le Gorilla Glass 5 protège l’écran des égratignures et des chutes.

Le panneau est un AMOLED fabriqué par Samsung et a une résolution de 1440 x 2960 pixels (523 ppi). La résolution et la densité de pixels sont suffisantes pour que le panneau soit parfaitement défini et convienne également aux applications de réalité virtuelle dans une visionneuse.

Pour rendre l’écran encore meilleur, nous pensons que Samsung utilise la technologie Sub-Pixel Rendering (utilisée sur tous ses panneaux OLED avec la technologie PenTile). Le panneau du Pixel 3 XL contient en fait des sous-pixels RVB non liés entre eux par des groupes appelés pixels mais libres. De cette manière, le smartphone peut utiliser les sous-pixels individuellement pour afficher une image encore plus nette et plus définie à l'écran.

Nos collègues de DisplayMate affirment que cette astuce peut donner à l'écran une apparence trois fois plus définie que la technique classique de rendu des pixels, dans laquelle chaque trio de sous-pixels (rouge, vert et bleu) est groupé dans un pixel de manière rigide.

Samsung Diamond Pixels
Le S9 et le Note 9 utilisent également un tableau de sous-pixels PenTile. © Display Mate (Samsung)

Les couleurs affichées à l'écran sont incroyablement fidèles à la réalité, surpassant même les enregistrements de Samsung lui-même obtenus à partir des panneaux de l'iPhone XS et du Note 9. DisplayMate a attribué au Pixel 3 XL l'une des meilleures notes jamais attribuées à un smartphone en raison de la qualité du panneau utilisé et de son excellent calibrage.

ors de nos tests effectués avec Datacolor Spyder 5, nous avons pu vérifier l'excellente fidélité de la gamme de couleurs DCI-P3 lorsque le contenu le permettait. Android (à partir de la version 8.0 Oreo) vous permet de modifier le profil de couleur de l'écran en temps réel en fonction du contenu affiché. Il appartient aux développeurs de choisir d'activer ou non une plage de couleurs étendue pour leurs applications avec les écrans compatibles.

Pour compléter l'excellent package mis au point par Samsung et Google, on pense à la réflection incroyablement faible du verre du Google Pixel. La valeur mesurée de 4,3 % est la plus basse jamais mesurée par DisplayMate sur un smartphone.

Le seul véritable défaut, si on peut parler de défaut, est la luminosité maximale qui n'atteint normalement que 424 nits. Une valeur qui peut atteindre jusqu’à plus de 680 nits lors de la reproduction de contenu HDR, ce qui permet au Pixel 3 XL d'être certifié pour ce standard visuel, mais c’est loin des plus de 1000 nits du Note 9. Au soleil, le smartphone est suffisamment lisible mais n'est pas comparable à la dernière phablette de Samsung.

pixel 3 xl display test
Les contrastes sont infinis comme c’est de tradition sur les panneaux OLED. © AndroidPIT

Android est maintenant mature, la gestion de l’écran est sublime

Non seulement le panneau du Pixel 3 XL est vraiment haut de gamme, mais la gestion logicielle (à l’exception de l’encoche) s’est également beaucoup améliorée au cours des deux dernières années. Android n'a plus rien à envier à son homologue iOS qui disposait d'une meilleure gestion des couleurs jusqu'à la sortie d'Android Oreo. Google a enfin comblé le vide technique grâce à l'API Color Management.

L'ajout de la fonction de luminosité adaptative est également plus que bienvenu. Le smartphone enregistre vos préférences en fonction de la situation dans laquelle vous vous trouvez et tente d'automatiser les modifications que vous apportez habituellement sur le curseur d'éclairage.

Dans les paramètres d'affichage, vous avez le choix parmi trois profils de couleurs : Naturel, Saturé et Adaptatif. Le mode adaptatif que j’ai utilisé pour ces tests est celui qui permet au smartphone de tirer parti de la gamme de couleurs DCI-P3 tout en maintenant les couleurs de l’écran vives et lumineuses. C'est un juste milieu intéressant entre le mode trop saturé et le mode totalement effacé du Pixel 2 XL. Il est agréable de voir que Google a recueilli les commentaires de ses utilisateurs.

AndroidPIT pixel 2 xl display 1463
Le Pixel 2 XL avait un écran bien en-deçà des meilleurs, mais satisfaisant en utilisation quotidienne. © AndroidPIT by Irina Efremova

Malheureusement, il n'y a pas de réglage de la balance des blancs, mais avec une température proche de 6500 K, l'écran affiche des blancs presque parfaits. Il est possible de jaunir les tons de l'écran avec le mode nocturne réglable, une fonction conçue pour ne pas fatiguer les yeux et qui peut être activée manuellement ou par le biais de deux types de réglages différents : heures personnalisées ou du crépuscule à l'aube.

Depuis les paramètres, vous pouvez augmenter ou réduire la taille des éléments à l'écran et la taille de la police. Vous pouvez même forcer le thème clair ou sombre introduit par Google sur le Pixel 2 ou laisser le système choisir en fonction de l'arrière-plan.

pixel 3 xl display settings
Android stock possède aujourd'hui de nombreuses fonctionnalités héritées des skins des constructeurs. © AndroidPIT

Pour conclure, l’option Always on display conserve toutes les fonctionnalités introduites par Pie sur la gamme Pixel, telles que la possibilité de visualiser la météo et les notifications de certaines applications en couleur, d’afficher les événements du calendrier et, si vous utilisez le nouveau Live Wallpaper exclusif, l’AOD sera également animé et personnalisé en conséquence.

Android stock démontre ainsi qu'il a mûri à un point tel qu'il n'envie pas toutes les fonctionnalités supplémentaires que l'on retrouve dans les skins des différents fabricants tels que Samsung Experience ou EMUI.

Êtes-vous parmi les heureux propriétaires d’un smartphone Pixel ou envisagez-vous de le devenir ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

Articles recommandés