Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Test CES 2019 5 min de lecture 5 Commentaires

On a testé la première montre Withings capable de réaliser un ECG

Le marché de la santé connectée est en plein essor. Les wearables et autres produits connectés dans le domaine de la santé se multiplient et le CES 2019 en est bien la preuve. La marque française Withings a profité de l'occasion pour dévoiler la toute première montre analogique capable d’enregistrer un électrocardiogramme. Apple avait ouvert la porte avec son Apple Watch Series 4, Withings (ex-Nokia) continue et démocratise le concept. Nous avons pu l'essayer et voici nos premières impressions.

Une montre abordable

Si la fonctionnalité ECG de l'Apple Watch Series 4 a déjà fait ses preuves aux Etats-Unis en sauvant des vies, elle reste encore inaccessible en Europe (la montre devant encore obtenir sa certification en Union Européenne) et peu abordable, financièrement parlant. Bonne nouvelle, les choses vont changer avec la Withings Move ECG.

La nouvelle montre analogique du pionnier de la santé connectée et des montres analogiques connectées arrivera en effet rapidement sur le marché. La marque prévoit de la commercialiser au cours du 2ème trimestre 2019 au prix de 129,95 euros. La montre est en cours d’examen pour les autorisations FDA (USA) et CE (Union Européenne).

Plusieurs coloris seront proposés au lancement. Withings proposera ensuite tout au long de l’année de nouvelles possibilités de designs et de couleurs. On peut aussi imaginer que la nouvelle option de personnalisation de sa ligne Withings Move permettra de choisir parmi une gamme de coloris de boîtiers, de cadrans, d’aiguilles, de type de verre et de bracelets ainsi que de couleurs de fond de manière aussi étendue que sa gamme Move ECG. Mais rien n'a été annoncé pour le moment concernant cela.

Une évolution en douceur

Esthétiquement parlant, la Withings Move ECG évolue peu par rapport à la Steel. La marque conserve le design de la montre analogique . Un bonne décision a priori puisque de nombreux utilisateurs boudent les smartwatchs en raison de leur look. 

On retrouve ainsi un diamètre de 38 mm comportant trois aiguilles, les deux premières permettant d'indiquer l'heure tandis que la troisième affiche la progression de l'activité de son utilisation (de 0 à 100%) en fonction de l’objectif de pas défini dans l’application compagnon Health Mate. Le bracelet livré par défaut est en silicone gris s'avère agréable à porter.

Comme toujours également, la Move ECG offre des fonctionnalités de suivi d’activités (calories brûlées, nombre de pas, distance...) et du sommeil (analyse de sa durée et des différents cycles de sommeil notamment). Il vous est possible de l'utiliser pendant vos sessions de marche, de course, de natation (étanche jusqu'à 50 mètres) ou même de vélo. La montre offre même un altimètre.

Un ECG au poignet

Mais au final, ce n'est pas le design de sa montre ni les fonctionnalités fitness qui nous intéressent le plus sur ce modèle mais bien sa capacité à enregistrer un électrocardiogramme. Withings réussit ainsi le petit exploit de proposer enfin une montre Android capable d’enregistrer un ECG.

Réalisable sur demande, la Move ECG peut enregistrer le signal électrique du cœur en quelques secondes. Le but est d'aider à détecter la fibrillation auriculaire, la forme d’arythmie la plus courante et responsable selon les dires du fabricant d’environ 1/3 des AVC (Accident Vasculaire Cérébral) en Europe. 

withings move ecg mesure
Pour démarrer un ECG, il vous suffit de presser deux côtés de la montre. © AndroidPIT

Withings est particulièrement fier de ce modèle qui pourrait aider la marque à remonter la pente et espère "changer la donne en matière de détection des maladies cardiovasculaires" selon Eric Carreel, le président de Withings. "Nous avons créé un système d'alerte simple à l’autonomie record qui peut être porté tous les jours, afin d’enregistrer un ECG immédiatement à l’apparition d’un symptôme, ce qui permet une prise en charge anticipée de la fibrillation auriculaire."

Alors, comment ça marche ?

La Move ECG veut démocratiser la réalisation d'un ECG, les dispositifs médicaux traditionnels s'avérant souvent assez compliqués il est vrai. Pour réaliser un ECG, c'est assez simple. Il suffit de presser les deux côtés du cadran et de patienter que la montre réalise la mesure. Pour ce faire, la Move ECG dispose de 3 électrodes (deux à l'arrière et une sur la bague en acier autour du verre). 

withings move ecg data
La montre se synchronise via Bluetooth à l'application du smartphone. © AndroidPIT

La mesure peut s'effectuer à n'importe quel moment et prend environ 30 secondes. Une fois l'enregistrement effectué, la montre vibre légèrement et se synchronise automatiquement avec l’application maison de Withings, Health Mate. Vous pouvez alors consulter vos résultats. L’appli affiche un graphique détaillé des tendances de la fréquence cardiaque à long terme ainsi qu'un historique des lectures d’ECG. Libre à vous ensuite de partager cela avec votre médecin traitant.

app withings move
L'application stocke toutes vos données d'ECG. © AndroidPIT

18 mois d'autonomie

C'est un des arguments forts des montres Withings. Ce nouvel opus ne change pas la donne. Le fabricant français promet 12 mois d'autonomie . Reste à savoir cependant si un trop grand abus de la fonctionnalité ECG pourrait faire mentir ses promesses.

Premier verdict

Après l'épisode raté de Nokia, Withings marque un retour remarqué sur le marché. Cette nouvelle montre, la première capable de faire un ECG compatible sur Android, affiche de jolies promesses. Commercialisée à un prix raisonnable, elle permet de s'offrir la fonctionnalité d’enregistrer un électrocardiogramme sans se ruiner. Ajoutez à cela les fonctionnalités fitness habituelles des montres Withings et une autonomie d'un an et vous avez peut-être devant vous l'un des futurs best sellers du secteur. Finalement, seul un retard pour obtenir les autorisations FDA et CE pourrait gâcher le potentiel de la Withings Move ECG. Il ne reste désormais plus qu'à tester en profondeur la montre à sa sortie

 

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Quid de la precision?


  • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

    Le besoin de faire un électro-cardiogramme n'est pas sensé revenir trop souvent, enfin j'espère 🙄 et l'autonomie ne devrait pas être trop impactée.
    Donc vivement le test "en profondeur" pour vérifier cela et les autres qualités décrites !


    • C'est surtout que le terme électrocardiogramme est un bien grand mot, marketing plus qu'autre chose, un médecin l'avait prouvé sur les Numériques à propos de l'Apple Watch, une montre connectée ne peut pas effectuer un véritable électrocardiogramme avec ses capteurs au dos. Certes c'est une mesure qui peut être utile pour prévenir qu'il serait bon de prendre un rendez-vous avec un cardiologue pour un examen approfondi de vérification et de confirmation éventuelle, c'est mieux que rien, la FDA a vraiment été très clémente avec Apple (firme américaine, tiens tiens...), mais je doute que l'autorité européenne le soit tout autant (et tant mieux, il y a quand même tromperie).


      • Luna depuis une semaine Lien du commentaire

        Il y a beaucoup de gens qui ont des maladies cardiaques chroniques, qui sont suivis par des cardiologue et qui ont des mesures à prendre régulièrement, parfois quotidiennement, ce type d'appareil peut très bien compléter le suivi entre le médecin et ses patients et même l'améliorer.


      • Withings a aussi présenté au CES et a prévu de sortir un véritable appareil de mesure de l'électrocardiogramme, le BPM Core, un brassard connecté qui mesure la pression artérielle systolique, la pression artérielle diastolique et la fréquence cardiaque, qui peut être utilisé comme capteur ECG, et dispose d'un capteur qui fait office de stéthoscope numérique. Il doit encore être validé par la FDA et la Communauté Européenne. A mon avis, là c'est un véritable appareil médical, accessible au grand public (le prix est annoncé à moins de 250 euros) et à mon avis c'est un appareil beaucoup plus précis et performant, pour les malades cardiaques chroniques c'est tout autre chose. De nombreux site en parlent, renseigne toi.