Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Prise en main du Royole FlexPai : le premier smartphone pliable au monde
Acer Chromebook 15 Hardware CES 4 min de lecture 10 Commentaires

Prise en main du Royole FlexPai : le premier smartphone pliable au monde

Officialisé à la fin du mois d'octobre, ce n'est qu'à l'occasion de CES de Las Vegas que nous avons pu prendre en main le premier smartphone pliable au monde, le FlexPai. Fabriqué par le constructeur chinois Royole, ce smartphone devance Samsung et son futur smartphone pliable. Nous avons pu jouer plusieurs minutes avec le terminal et voici nos impressions. Alors, révolution ou gadget ?

Royole bat Samsung sur la sortie

Cela fait des mois qu'on parle du futur smartphone pliable de Samsung. C'est pourtant le jeune (et assez méconnu) fabricant chinois Royole qui a su crée la surprise en annonçant en premier un smartphone pliable.

Au CES de Las Vegas, le fabricant a même enfin annoncé sa disponibilité et ses tarifs en Chine. Il faut donc compter 8999 yuans (environ 1250 euros) pour le modèle avec 6 Go de RAM et 128 Go de stockage interne et 12999 yuans (environ 1820 euros) pour la version avec 8 Go de RAM et 512 Go de stockage. C'est donc cher, très cher, trop cher même.

androidpit flexpai royole
Le FlexPai est un smartphone véritablement différent. © AndroidPIT

Un smartphone-tablette de 7,8 pouces

On dit parfois que le monde de la technologie, et particulièrement celui de la téléphonie mobile n'offre plus d'innovation. Ce smartphone prouve ici pourtant le contraire. Dès le premier regard, le FlexPai marque véritablement sa différence. Ce smartphone peut en effet se plier. .

Une fois déplié (grâce à sa charnière à 180 degrés), l'appareil est en effet le seul du marché à pouvoir offrir un écran AMOLED d'une diagonale de 7,8 pouces avec une définition de 1920 x 1440 pixels. Il faut aussi noter que l'écran n'est pas tout à fait plat. 

Lorsque le terminal est plié, le FlexPai propose deux écrans, un au format 16:9 et un autre au format 18:9. Il est également possible de désactiver l'un deux si vous le désirez pour économiser de l'énergie (FlexPai propose même une fonctionnalité automatique pour le faire). 

androidpit flexpai royole 4
En position plié, le smartphone reste assez épais. © AndroidPIT

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce smartphone-tablette conserve des proportions acceptables. Mieux, le FlexPai offre une solidité remarquable. Royole assure que son smartphone peut être plié plus de 200 000 fois avant de subir un dommage. Cela vous permettrait de le plier plus de 100 fois, tous les jours, pendant cinq ans. Comme vous vous en doutez, ma rapide prise en main ne m'a pas permis de vérifier ce point. L'exemplaire que j'ai manipulé montrait de bonnes qualités de finition pour un appareil de pré-production, malgré parfois quelques petites bulles d'air sous la partie articulée.

Malgré son poids (320 grammes), le FlexPai est aussi assez "facile" à manipuler (il faut simplement forcer un peu pour provoquer le pliage et s'habituer à la charnière caoutchoutée). Bien entendu, en position plié, le smartphone est plutôt épais et requiert l'utilisation de deux mains, mais pour une première le résultat est plutôt correct. On retrouve aussi un lecteur d'empreintes digitales, un support double SIM mais pas de prise mini-jack.

androidpit flexpai royole 3
L'écran AMOLED est globalement satisfaisant, mais semble avoir tendance à chauffer. © AndroidPIT

Une bonne fiche technique mais un intérêt limité

Sur le papier, le smartphone de Royole ne déçoit pas. Sous le capot, on retrouve le processeur Snapdragon 855, 6 ou 8 go de RAM, 128 ou 256 Go de ROM, une batterie de 3800 mAh, une caméra grand angle de 16 MP et un téléobjectif de 20 MP.

Reste tout de même que l'intérêt de la chose est discutable. En effet, pour que tout fonctionne correctement, Royole a dû modifier en profondeur Android Pie. C'est donc sous Water OS que le FlexPai tourne. Si cela fonctionne assez bien de manière globale (le smartphone a tout de même joliment planté durant ma prise en main et un redémarrage a été nécessaire), aucune application Android n'est prête pour profiter pleinement de cet écran et c'est bien là un souci. Son écran chauffe également assez mais on peut espérer que ce problème sera corrigé lors de la production.

Premier verdict

Si le concept est séduisant et que la réalisation est assez bien faite pour une première, le Flexpai reste un smartphone à l'utilité plus que discutable. L'idée a beau être intéressante, la prise en main reste encore assez délicate et son tarif (à partir de 1200 euros) paraît démesuré par rapport à la concurrence actuelle. Comme toute innovation, c'est donc la seconde voire la troisième génération de ce Flexpai qui constituera véritablement un intérêt. En attendant, mise à part la curiosité, le Royole Flexpai premier du nom est un smartphone probablement à éviter.
 

 

10 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Comme quoi, quand on veut à tout prix être le premier, on fait de la camelote !


  • Pour la catégorie smartphone, ça entre dans la poche d'un jean ? Hâte de voir la video. Je salut tout de même l'audace du constructeur,


  • Reno depuis 4 mois Lien du commentaire

    Par contre j'aurais pensé qu'il aurait plus que 3800 mah comme capacité de la batterie pour une telle bête.


  • "son tarif (à partir de 1200 euros) paraît démesuré par rapport à la concurrence actuelle."

    Ah ! Bon !? Y a déjà un concurrent qui a dévoilé son smartphone flexible et son prix ?

    On sait que tout le monde attend de voir Huawei, Samsung et Apple, mais faut pas être sévère non plus.


  • C'est pas Royole au bar sur ce coup là !


  • Merci pour ce retour, Pierre, mais je me demande si vous auriez eu une conclusion aussi "lapidaire" s'il s'était agi d'un produit Samsung, ou Apple, qui ne vous avait pas convaincu... A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire... 😉 Un smartphone ordinaire de chez Apple, avec un écran classique et tout sauf révolutionnaire, vendu jusqu'à 1.500 €, voire plus, ne s'accompagne bizarrement jamais d'adjectifs aussi durs comme ceux que vous avez utilisés vis-à-vis de ce Royole. Vous avez dit bizarre ? 🤔 Pourtant, un iPhone à 1.500 € pourrait, lui aussi, commencer à effleurer le terme de "démesure".

    Quant à la phrase : "...son tarif (à partir de 1200 euros) paraît démesuré par rapport à la concurrence actuelle", pourriez-vous nous citer cette concurrence ? Car à part lui-même, quel autre concurrent a ce Royole Flexpai ? En tout cas, pas le moindre modèle doté d'un écran pliable et qui serait à la vente aujourd'hui, à ma connaissance.

    Tout ceci étant dit sans méchanceté aucune. 😉


  • A 1250 € ou plus et disponible en Chine, il sera facile à éviter 😉


    • Surtout qu'en lisant d'autres revues déjà parues sur d'autres sites, c'est loin d'être au point et séduisant, tous concluent " non merci ", alors un tel prix pour ça...
      Espérons au moins que Samsung nous propose tout autre chose pour son smartphone pliant qui sera encore plus cher (d'après les premiers échos de personnes qui l'ont vu au CES, évoqués sur d'autres sites, ce serait le cas, l'appareil serait réussi et séduisant, mais bon, vu les prix évoqués, Samsung a plutôt intérêt, le contraire serait suicidaire pour lui... déjà que les dernières news [plongeon des ventes...] ne sont pas rassurantes [pour les actionnaires et les fans, moi je m'en fous royalement, pour moi il récolte ce qu'il sème, à se prendre pour plus beau que le roi sans vraiment l'être...]).

      Quant à Royole, qui n'est déjà pas très connu, ce n'est pas très glorieux, il n'en tirera aucune " gloriole " :)


  • En l'état actuel, c'est gadget.