Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Test 5 min de lecture 8 Commentaires

Prise en main de l'Alcatel Idol 5 : le retour aux sources

C'est à l'occasion de l'IFA qu'Alcatel a annoncé l'Idol 5 (en plus des Idol 5s, A7 et A7 XL). Le remplaçant de l'un de ses modèles phares a ainsi la lourde mission de s'imposer dans un secteur de prix de plus en plus concurrentiel. Pour cet opus, Alcatel a donc misé sur un produit polyvalent pour séduire le maximum d'utilisateurs. Pari réussi ? Premiers éléments de réponse dans notre prise en main.

Date de sortie et prix

L'Alcatel Idol 5 a été présenté le vendredi 1er septembre à l'occasion de l'IFA de Berlin. Il sera disponible très prochainement en France en deux coloris, Metal Silver et Metal Black, au tarif de 239 euros.

Design et finition

Avec ce nouvel Idol 5, Alcatel veut revenir à ses fondamentaux. La marque souhaite attirer la génération Y avec un produit conforme à leurs attentes. Des changements ont donc été effectués, que ce soit au niveau du hardware qu'au niveau du software. 

Par rapport au modèle de l'an passé, l'Idol 5 dit donc adieu au verre assez fragile. La marque nous livre un terminal fait de métal aux bords arrondis assez élégant et fin (7,5 mm). Si l'ensemble respire la qualité (les finitions sont très correctes pour ce tarif), l'Idol 5 ne marque pas par son originalité. La partie arrière en aluminium poli est assez classique avec le lecteur d'empreintes digitales (Alcatel a eu la bonne idée cette année de le rajouter à sa gamme Idol) au centre. L'objectif de l'appareil photo a également le bon goût de ne pas dépasser. 

alcatel front ifa
L'Idol 5 offre des finitions remarquables pour ce tarif. © AndroidPIT

Sur les côtés, le bouton Boom Key autrefois présent sur l'Idol 4 pour accéder à ses applications favorites disparait totalement. Celui-ci peut être cependant activé de manière logicielle sur l'écran d'accueil du téléphone. On ne dispose donc plus désormais que des boutons de volume et de veille, ce dernier étant légèrement hachuré pour en faciliter sa distinction. Les antennes sont également apparentes en haut et en bas de l'appareil.

20170831 111906
L'Idol 5 est un terminal relativement fin. © AndroidPIT

Dans les mains, une chose est sûre en tout cas : le smartphone s'avère plus agréable à manipuler. Son nouveau format (5,2 pouces) y est évidemment pour beaucoup. Le mobile semble aussi assez robuste, ce qui est une bonne chose puisqu'il s'adresse en priorité à la génération Y. 

Écran

Contrairement à l'Idol 4, l'Idol 5 offre un écran IPS de 5,2 pouces en définition Full-HD (densité de 423 pixels par pouce). Celui-ci s'avère assez correct avec des couleurs plutôt vives et un contraste équilibré. La luminosité m'a paru aussi excellente, et l'Idol 4 offre une lisibilité en intérieur très correcte. Je n'ai pas pu tester l'écran dans des conditions extérieures.

20170831 112123
L'écran du Idol 5 offre une luminosité excellente. © AndroidPIT

Interface logicielle

Sans surprise, on ne trouve pas de trace évidemment de la dernière mise à jour d'Android, Android Oreo. Alcatel sur ce point n'a pas voulu me communiquer si le smartphone recevra la mise à jour à un moment donné. Il faudra donc se contenter d'Android Nougat avec la nouvelle surcouche de personnalisation du constructeur. Celle-ci laisse la place à davantage de personnalisation, notamment pour modifier la taille et la disposition des icônes des applications.

alcatel front ifa2 1
Il est peu probable qu'Android Oreo soit déployé sur l'Idol 5. © AndroidPIT

Toutefois, c'est surtout la compatibilité dual-apps qui est la grande nouveauté de cette interface. Comme pour l'interface EMUI de Huawei, l'Idol 5 peut générer des applications en double. Si vous utilisez deux comptes sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, WhatsApp...), vous pouvez créer un lanceur d'applications autonome pour le deuxième compte. Les données d'application seront stockées dans un répertoire distinct, afin que l'application puisse être utilisée avec deux identifiants différents. 

Quelques applications pré-installées sont toujours de la partie mais il est possible pour la plupart d'entre elles de les désinstaller. 

Performances

Sous le capot, on retrouve une configuration assez classique et moeste pour un smartphone milieu de gamme dont le prix de lancement est à 239 euros. L'Idol 5 intègre donc un processeur MediaTek MT6753 à huit cœurs cadencés à 1,5 GHz couplé à 3 Go de RAM. C'est la même configuration que pour l'Alcatel A5 LED. Côté stockage, c'est aussi le strict minimum aujourd'hui avec 16 Go de stockage interne, heureusement extensible par carte microSD. 

20170831 111957
L'Idol 5 a été annoncé au même moment que les Idol 5s, A7 et A7 XL. © AndroidPIT

Qualité sonore

Outre la perte de la réversibilité, l'Idol 5 a donc perdu ses deux haut-parleurs. Il faut donc s'attendre à une perte de qualité à ce niveau.

Appareil photo

Soyons honnête, l'appareil photo n'a jamais été le point fort des smartphones d'Alcatel. Sans être catastrophique, ils n'ont jamais montré des résultats très prometteurs. Hélas, cette nouvelle génération risque de perpétuer la tradition, tout du moins à l'arrière. L'Idol 5 propose en effet un appareil photo de 13 mégapixels avec une ouverture f/2.0 avec un double flash LED. Si la prise de clichés se montre rapide, les résultats sont moyens au premier abord. Un test complet nous permettra d'en savoir plus prochainement.

Alcatel a préféré concentrer ses efforts sur la caméra frontale, car elle est davantage utilisée par le public ciblé par le smartphone. L'Idol 5 dispose donc d'une caméra frontale de 5 mégapixels avec un grand angle (jusqu'à 84 degrés) et un flash avant. Cet effet sera particulièrement apprécié pour les selfies de groupe.

alcatel photo ifa 1
L'Idol 5 offre un appareil photo de 13 mégapixels. © AndroidPIT

Autonomie

C'est une batterie non amovible de 2760 mAh qui prend place au sein de l'Idol 5. Il n'y a hélas toujours pas de prise USB de Type C. 

Premier verdict

Avec ce nouvel Idol 5, Alcatel revient à ses premiers amours, c'est-à-dire le milieu de gamme. Le constructeur nous propose donc un terminal encore plus abordable tout en préservant un design élégant et des finitions correctes. L'Idol 5 propose aussi des fonctionnalités logicielles destinées à la génération Y et un appareil photo frontal avec un grand angle. Toutefois, il n'est pas sûr que ces arguments soient suffisants pour vraiment convaincre cette génération de plus en plus exigeante, sans oublier une concurrence plus féroce que jamais.

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Toujours aussi médiocre... ils baissent les bras chez alcatel... sortir un produit déjà dépassé niveau matos et prix, ça va leur coûter plus cher que s'ils avaient fait un peu de R&D... j'aimais bien le concept de base de l'IDOL, s'ils avaient fait ne serait-ce qu'un petit effort sur la partie photo, ça aurait pu être correct mais là c'est bien trop mauvais à la vue de la concurrence...


  • Ceux qui nous écrivent des livres en commentaire là vraiment 😂😂


    • Bon ok je nai jamais eu l'esprit de synthèse, mais c'est aussi un message plein de désespoir, um cri du coeur... Et puis ce jour la je me faisais ch### a la maison... ;) :P


  • Depuis l'Idol X que j'ai encore en secours, je n'ai plus eu envie d'acheter un Alcatel et ça ne va pas changer...


  • C'est intéressant, on pourrait presque croire qu'il est moins performant que l'idol 4 avec son casque au rapport performance prix exceptionnel.... Pour un peu 'zont peut etre supprimé le gyroscope sur le 5eme idol du nom... :' (
    C'est est dommage que ce modèle soit revu a la baisse.


    • Ben ouais, Alcatel a revu la fiche technique de ses produits (en nom propre) à la baisse :( Heureusement, le prix aussi à bien dégonflé. Mais il redevient un produit sans âme et sans saveur parmi des milliers, ça c'est plus chiant. Et le 5S, bien mieux armé mais cher pour sa fiche technique (au même prix que l'Honor 9, bien mieux, il n'y a pas photo), ne se vendra pas chez nous (bon, on ne perd rien, il y a bien mieux).
      Alcatel, ou enfin TCL, a dû se rendre compte que les produits sous la marque Alcatel se vendaient très mal chez nous, et que la concurrence (Wiko, Archos, et plus haut de gamme, Honor, Meizu, Xiaomi...) lui barraient complètement le marché avec leur produits bien mieux placés question prix, et avec une image bien plus forte contre laquelle il ne pouvait lutter, donc il a dû décider de minimiser les risques. Autant dire que c'est une grosse erreur, un aveu d'échec total, Alcatel aurait pu déserter le marché européen, le résultat aurait été le même, parce que là, autant acheter du chinois de Shenzen en import, niveau qualité et fiche technique ça ne sera pas plus mauvais...


      • je suis bien d'accord mais tout ça me rend triste, la gamme idol avec 4 générations précédentes a toujours eu d'excellentes performances pour le prix demandé. Cla peut paraitre annodin mais c'est la fin d'un cycle. un peu comme si on quittait son iPomme pour aller voir chez droid ou crosoft...
        mon dernier idol, le 4, je le trouve toujours aussi fabuleux robuste a l'utilisation quoique fragile a la torsion (jai cassé l'ecran dans une poche de jean, aussitôt réparé), la configuration et l'assemblage interne sont d'ailleurs de très bonne facture.
        Car pour 249e en juin 2016, version desimlocké, on avait une bonne finition premium un peu glissante en main mais d'un bon niveau pour du mid range, un processeur 8 cores dans la bonne moyenne, 3go de ram, un gyroscope dénué de jittering et de drift, hp stéréo certifié JBL, pour l'ergonomie le mode reverse et le double tap pour le verrouillage dé verrouillage, un ecran full hd 5,2" et un casque intra JBL... sans compter le casque vr correct pour commencer dans le cardboard. L'idol 3 avec un écran plus grand (5.5) mais un ppp moyen restait également un téléphone compétitif en début de gamme.
        Seul le manque de mise a jour officielles est un point faible et qques details tel que l'absence d'un voyant rgb ou d'une sortie video MHL.

        Bref, cest dommage que TCL ai effectivement distribué ce téléphone sous les marques alcatel, et panasonic dans certain pays du continent indien. ajoutons une communication presque inexistante (l'idol 4 a eu sa campagne de pub)
        Ces marques ont pâti de leur fin peu glorieuse bien que parmi les pionniers dans la téléphonie. le reste de l'electromenager a eu le meme destin (TCL détient beaucoup de marques si communes en Europe).
        TCL a effectivement décidé cette année de lancer toute une gamme de produit de la maison (brun, blanc, gris) sous leur nom, et ne reléguer ses marques de distribution qu'en produit d'appel pour les raisons évoqués.
        Effectivement, on tourne la page et on va voir ailleurs,
        l'idol est mort, vive l'idol.


  • A ce prix, on trouve tellement mieux (Honor, Xiaomi...). ça ne vaut même pas la peine de s'attarder. Next !!!

Articles recommandés