Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 8 Commentaires

Volkswagen : son alternative à Tesla coûtera moins de 20 000 euros

Le 16 novembre à Wolfsburg, le Conseil de surveillance de Volkswagen donnera son feu vert à l'offensive électrique de la marque. Le constructeur allemand s'appuie avant tout sur la plate-forme MEB qui devrait être utilisé pour servir de base pour fabriquer un modèle concurrent à la Tesla Model 3 et ce pour moins de 20 000 euros.

C'est le branle bas de combat chez les constructeurs automobiles. Après le Dieselgate et la nouvelle réglementation de l'UE, la consommation des véhicules doit être réduite à 95 g CO2/km d'ici 2021. Outre Tesla, de nombreux constructeurs chinois s'organisent pour développer des voitures électriques.

Pour le Groupe Volkswagen, le 16 novembre 2018 est probablement l'une des dates les plus importantes de l'année, sinon pour l'avenir du Groupe. Ce jour-là, non seulement une éventuelle alliance avec le constructeur automobile américain Ford pourrait être annoncée, mais selon les informations de Reuters, le conseil de surveillance pourrait également lancer l'offensive électrique.

Au total, 27 modèles électriques seraient prévus pour les marques Audi, Seat, Skoda et VW au cours des prochaines années. Le nouveau kit de construction électrique modulaire (MEB) nouvellement développé constituera la base de ces modèles. Les premiers véhicules de la série électrique I.D. devraient sortir de la chaîne de production fin 2019.

Selon Reuters, l'un des véhicules, qui porte en interne le nom de "MEB Entry", sera proposé à un prix inférieur à 20 000 euros. Volkswagen a l'intention de vendre 200 000 exemplaires de ce modèle par an et de convertir les trois usines allemandes d'Emden, de Zwickau et de Wolfsburg pour la production de véhicules électriques destinés à la production de ce modèle et de trois autres modèles. La Passat serait déplacée d'Emden à Skoda, en République Tchèque. Le nombre total de véhicules dans les trois usines allemandes s'élèvera à 300 000. VW investira au total 34 milliards d'euros dans la mobilité électrique, la conduite autonome, la digitalisation et de nouveaux services.

Source : UE, Reuters

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Les fabriquants et exploitants de centrales à charbon, gaz et fuel doivent se frotter les mains... quant aux écolos... on n'en entend pasp parler... Oh ! J'oubliais le gros problème des batteries qu'on ne sait pas comment recycler !!!!


    • Stegue depuis 4 semaines Lien du commentaire

      Les écolos sont pris entre la peste et le choléra. Emission de CO2 ou enfouissement de déchets nucléaires.
      Une autre pollution existe, celle qu'on met dans la tête de la population avec les voitures ... "propres".
      Lobby quand tu tiens... :)


  • skyrail depuis 4 semaines Lien du commentaire

    Et Qualcomm, ils ont prévu quoi pour faire du quick charge sur ce Volkswagen ?


  • phil depuis 4 semaines Lien du commentaire

    L'idée est bien, mais il faudra m'expliquer comment d'un coté on développe la voiture électrique et de l'autre on veut diminuer voir supprimer l'énergie nucléaire !!! Et ne me parlez pas des énergies propres totalement insuffisantes... Le tout électrique à ses limites...


    • skyrail depuis 4 semaines Lien du commentaire

      Ce n'est pas si simple. L'éolien, combiné à l'hydraulique et au solaire ne peut pas remplacer le nucléaire à l'heure actuelle, en France.
      Concernant le mode d'énergie pour les transports, produire de l'électricité nucléaire est plus propre et certainement plus raisonnable que de gaspiller les énergies fossiles.
      Cela dit, EDF qui milite pour le nucléaire en France est aussi très ouvert aux énergies renouvelables en dehors de l'hexagone.
      Il faudra beaucoup de temps ou de taxes de plus en plus lourdes pour accélérer la transition vers le tout renouvelable.


    • @Phil

      Très bonne remarque. Cela dit, il ne faut pas chercher de cohérence dans les choix de nos dirigeants, leurs choix sont dictés par les lobbys et reposent sur des mensonges, de A à Z.


    • HFE depuis 4 semaines Lien du commentaire

      Impossible de supprimer le nucléaire d'autant plus si l'on se dirige vers l'électrique et l'hydrogène... Dommage, l'Allemagne et la Suisse ferment leurs centrales. Mais nous savons qui fournira l'énergie nucléaire indispensable...😩


  • Christophe depuis 4 semaines Lien du commentaire

    enfin. il était temps.

Articles recommandés