Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Oui, la technologie est sacrifiée sur l'autel des chiffres de vente

Oui, la technologie est sacrifiée sur l'autel des chiffres de vente

"S'il faut toujours dire la vérité à la clientèle, il n'y a pas de commerce possible", confiait le grand Marcel Pagnol. Il y a beaucoup à dire sur cette phrase intemporelle, mais il est évident qu'elle prend tout son sens si on l'applique au domaine de la technologie. Si on disait aux utilisateurs que la grande majorité des innovations que l'on présente comme extraordinaires sont en réalité inutiles, voire même risibles, seraient-ils aussi enclins à dépenser leur argent ?

Évolution

C'est une vaste question qui peut être abordée de bien des manières et, quoi qu'il en soit, nous ne connaîtrons pas la réponse. Ce qui est certain, en revanche, c'est l'absence d'innovation majeure sur le marché. Il y avait une époque où le but était de surprendre les utilisateurs avec de nouvelles fonctionnalités, des choses utiles, pratiques, nouvelles. Aujourd'hui, nous trouvons une série de nouveautés plus ou moins utiles (généralement davantage moins que plus), la plupart du temps récupérées sur des modèles concurrents.

Prenons les premiers smartphones sous Android ou iOS comme exemple : que pouvons-nous faire aujourd'hui sur nos smartphones que nous ne pouvions pas faire autrefois ? Bien sûr, tout est plus rapide grâce à de meilleurs composants, et nous avons pu voir une évolution en matière de confort d'utilisation et même de sécurité, mais en termes de réelles innovations, de "game changer" comme disent nos confrères américains, il n'y a pas grand chose de vraiment nouveau. La 5G ? Elle s'adresse davantage au futur des appareils connectés qu'à celui du smartphone. L'Intelligence Artificielle ? Même combat, excepté au niveau de la photo où il est vrai qu'elle peut avoir (parfois) une plus-value. 

AndroidPIT Smartphone Overheating 2592
Une batterie avec plusieurs jours (voire semaines) d'autonomie, voilà ce qui serait une belle innovation. © AndroidPIT

Les systèmes de déverrouillage ont évolué, du simple code au lecteur d'empreintes digitales puis à la reconnaissance faciale. Nous gagnons deux secondes lorsque nous déverrouillons notre appareil, la belle affaire, mais il est vrai que dans bien des cas la sécurité est accrue (mon collègue Steffen ne sera probablement pas de cet avis étant donné son expérience), bien que ce soit discutable. Si l'on ne peut pas parler de véritable innovation, il est vrai que l'appareil photo a bien évolué lui aussi et permet aujourd'hui (sur les meilleurs modèles, bien entendu) d'obtenir de très bons résultats. Une véritable innovation que nous avons vu arriver voilà quelques années, c'est le système de paiement en ligne : une innovation... dont l'application est directement liée au commerce. 

... Innovation...

De manière générale, c'est uniquement de cela qu'il s'agit : de commerce. L'objectif est pécuniaire, d'une manière ou d'une autre. Que ce soit une "nouveauté" technologique pour motiver l'achat ou une nouveauté pour permettre d'acheter plus facilement / plus vite, nous en revenons au même point. Le problème, c'est qu'avoir des évolutions à la place d'innovations commence à devenir un problème : si nous devons sortir le portefeuille nous voulons voir des révolutions et non des smartphones qui ont davantage de RAM ou des processeurs tellement puissants qu'on ne sait plus quoi en faire.

Dq3MOgcVsAA2a94.jpg large
Après tant d'années d'attente nous voyons enfin arriver des smartphones pliables. © Royole

En faisant quelques recherches sur le site d'AndroidPIT, j'ai découvert un article publié par un ancien rédacteur en 2011. Il s'agit de 5 innovations, considérées à l'époque comme futuristes. Il est important de noter qu'il a fallu attendre jusqu'en 2018 pour voir un projet concret d'écran pliable, innovation que l'on nous promet depuis tant d'années déjà : merci à Royole et à Samsung. Ceci est une innovation intéressante (dans la mesure ou elle arrive à être pratique et fonctionnelle et non une semi innovation que l'on ne peut pas même mettre dans la poche tant elle serait épaisse) : un tel écran permettrait donc idéalement de transporter facilement un appareil tout en permettant d'exploiter une grande surface lorsqu'on veut l'utiliser. 

Autre innovation alléchante qui emmène chaque année son lot de nouvelles rumeurs : une batterie en mesure de tenir très longtemps. L'autonomie étant l'un des principaux problèmes des smartphones (voire même le principal), des utilisateurs naïfs tels que nous pourraient penser que son développement devrait être une priorité mais tant de gens sont prêts à mettre 1000 euros pour un smartphone avec seulement un meilleur appareil photo et 1 Go de RAM en plus, alors pourquoi se compliquer la vie ?

... Aliénation !

C'est bien ici que repose une partie du problème. Tant qu'il y aura de la demande pour ce type d'offre, il y aura de l'offre. Il est évident que de réelles innovations représentent beaucoup de travail, mais voir autant de fabricants nous présenter sous le terme "Innovation" de simples évolutions ou des nouveautés généralement inutiles commence à faire mal aux yeux. Changer les matériaux, ajouter des effets de lumière sur le dos des appareils, mettre davantage de RAM ou de puissance, proposer différentes manières de faire des choses qui existent déjà, voilà bien des moyens de noyer le poisson et de se cacher derrière "l'avancée technologique".

AndroidPIT wearables First aid
C'est le marché de la technologie qui nous fait perdre la boule, pas les technologies elles-mêmes !  © AndroidPIT

Qui faut-il blâmer ? Les constructeurs, parce qu'ils profitent d'une situation ? Les utilisateurs, parce qu'ils entrent dans leur jeu et en redemandent ? Le serpent se mord la queue, nous sommes dans l'impasse... Mais qui s'en soucie ? Le lavement de cerveau effectué par les campagnes publicitaires en tout genre s'assurent que la situation ne change pas, et la manière dont les fabricants aliènent leurs utilisateurs (qui se laissent souvent bien aliéner aussi) fait en sorte que les utilisateurs s'identifient à une marque et non plus à un appareil ou à une technologie. 

Sans entrer trop loin dans le sujet (l'aide d'un sociologue serait probablement nécessaire à ce niveau), les gens ne semblent plus avoir de recul et s'engouffrent des les profondeurs abyssales des pièges marketing. Les entreprises, elles, se frottent bien évidemment les mains (entre deux discours sur le bien-être digital) puisqu'elles peuvent maximiser leurs profits sans avoir à se montrer trop créatives. Les innovations sont minimes et les prix flambent, pourtant les smartphones aux prix éhontés se vendent bien. N'y a-t-il pas un problème ? Certes, il semble que la tendance générale chez les utilisateurs est de privilégier les marques qui cassent les prix (Xiaomi, Honor, OPPO...) plutôt que les marques traditionnelles qui plongent dans une stratégie haut de gamme / luxe, chose que confirme d'ailleurs une étude récente (qui indique une baisse générale des ventes de smartphones sur l'année).  

Messieurs les constructeurs, si vous voulez changer cette tendance il va falloir remettre la technologie au centre des smartphones et rendre aux mots leur véritable signification : ce que vous appelez innovation n'en est généralement pas une. 

Articles recommandés

Les commentaires préférés des lecteurs

  • Jerome69Paris depuis 1 mois

    Quel plaisir de relire cet excellent article de Benoît Pepicq ! Il avait le recul que j'aime, ce qui n'était pas évident pour quelqu'un qui travaille pour un site techno. Il aurait pu, comme d'autres, être le nez dans le guidon et rouler pour le Système sans se poser de questions.

    Si tu me lis Benoît, je te souhaite de passer d'excellentes fêtes de fin d'année ! 🎄🎁🎊🍾🥂🎉 et peut-être même...📱 ? 😊

  • Jerome69Paris 12 nov. 2018

    Excellent article dont je partage toutes les analyses. 👍👍👍
    Bravo Benoît Pepicq, du grand art, tout est dit. Tout ce que je pense y est.
    Il y a malheureusement de fortes chances que les "aliénés" ne se reconnaissent pas, toujours la même histoire du fou qui s'ignore. 😆

    Concernant l'article de 2011 sur les 5 innovations futuristes, il est amusant de constater que la majorité des prévisions de l'article ne se sont pas réalisées. Le stylet est resté chez Samsung et sur un seul modèle, le plus haut de gamme. On est très loin de l'utilisation "massive" annoncée pour 2012. 😊 Quant aux batteries en gel polymère et aux micro-projecteurs, inexistants en 2018 sur le marché (même s'il y a eu des tentatives côté micro-projecteurs intégrés dans des smartphones). Il n'y a guère que le NFC et demain les écrans pliables qui se sont réalisés. Ça me rappelle l'époque, pas si lointaine, où l'on nous disait qu'en l'an 2000 il y aurait des voitures volantes partout et que l'on mangerait des pilules. La réalité, c'est qu'on en est encore au gasoil qui pue et que les rares choses qui volent en 2018 sont les oiseaux, les avions et les politiciens. 😄

21 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • phil depuis 1 mois Lien du commentaire

    Ce bon article à 1 an et force de constater que rien n'a changer...


    • Et c'est pas près de changer :(
      A moins que les consommateurs se mettent à bouder les smartphones à cause du manque d'innovation afin de les forcer à se bouger le uc. Mais ça, mieux ne vaut pas trop y compter :(


  • Il y a beaucoup de choses très justes dans cet article.
    Pour les constructeurs, le marché est devenu très dur, car il faut bien admettre que les utilisateurs sont de plus en plus plus mûrs que ce qu'on croit dans le choix de leur appareils et même leur comportement avec l'appareil.
    Et on ne parle pas que du prix.


  • Quel plaisir de relire cet excellent article de Benoît Pepicq ! Il avait le recul que j'aime, ce qui n'était pas évident pour quelqu'un qui travaille pour un site techno. Il aurait pu, comme d'autres, être le nez dans le guidon et rouler pour le Système sans se poser de questions.

    Si tu me lis Benoît, je te souhaite de passer d'excellentes fêtes de fin d'année ! 🎄🎁🎊🍾🥂🎉 et peut-être même...📱 ? 😊


    • Luna depuis 1 mois Lien du commentaire

      Excellente réflexions, surtout depuis cette mise à jour affreuse sur FrAndroid où la consommation a pris le dessus sur notre utilisation.


      • Cela n'a pas attendu "la mise à jour affreuse", ce site est toujours plus saturé et pollué de pub(s) que jamais.


      • C'est un problème, le web a pris el même chemin que la télé depuis longtemps.
        L'utilisateur zappe de plus en plus vite. Il faut insérer le bout de réclame qui flashe sans un instant de plus en plus court. Pareil avec les pubs télé de plus en plus fortes ou perçue comme tel avec le différence de on par rapport au programme regardé. Les couleurs aussi deviennent de plus en plus agressives.
        Quand les publicitaires finiront-ils par comprendre qu'il faut revenir à la pub douce et légère, pourquoi pas celle qui fait rire et ne nous prend pas pour des idiots finis, to the slow flood ?


      • Luna depuis 1 mois Lien du commentaire

        Ce qui est sûr c'est qu'avec plus de 50 liens par page, on n'y voit plus rien du tout , je ne sais pas où poser mes yeux sur l'écran, c'est une catastrophe si c'est ça le futur du web, je n'y suis pas adaptée.


      • J'ai beaucoup de mal à voir une différence avec un site marchand type Cdiscount ou Rueducommerce... par exemple.


      • Pleinement d'accord avec tous les autres commentaires 👌👌👌 En tout cas, chez moi, toutes ces pubs ont juste l'effet contraire de celui escompté, je ne les regarde pas. Et lorsqu'il y en a à la radio (je ne regarde jamais la télé), je baisse très fortement le son pour ne pas les entendre. Quant aux émissions radio que j'écoute, elles sont constellées de publicités, c'en est énervant au dernier degré. D'ailleurs, si l'on décomptait les temps de publicité, je serais curieux de savoir combien de temps bossent les journalistes et les animateurs d'émissions. J'aimerais pouvoir disposer aussi fréquemment qu'eux d'interruptions dans mon travail, c'est juste inimaginable. Cela dit, je ne peux pas imaginer que l'ensemble des publicitaires et des annonceurs soient assez bêtes pour produire de telles pubs et de les diffuser de cette façon. S'ils le font, c'est probablement qu'ils estiment qu'une bonne partie des gens est réceptive à cette diarrhée publicitaire, et c'est bien cela le plus affligeant dans l'histoire. 😕


      • Y'a encore France-Culture où il n'y a pas de pub... ce qui permet de dire du mal des annonceurs... des autres médias (quand ils le méritent) 😜


      • Quand les publicitaires finiront-ils ..., mais quand les gens arrêteront d'acheter comme des moutons suite aux pubs !


  • Très bon article👌🏾👌🏾👌🏾 et je salue d'avoir cité Royole sur le smartphone pliable (même si le produit n'est pas parfait) quand certains veulent que ça soit Samsung ou Huawei le premier pour en parler...

    Pour les batteries c'est bien dommage que ça stagne depuis des années. Dans votre article de 2011, vous disiez que les batteries en gel ne coûteraient que de 10 à 20% du prix de nos chers lithium, mais avec Huawei qui annonce des batteries au graphenes qui seront déjà cher d'après eux (les prix des smartphone Huawei vont subir une hausse non négligeable, finit le bon rapport qualité prix d'antan) et les smartphone flexible qui seront particulièrement chers, je pense que le prix de ce type de batterie en sera aussi cher.


  • Je pense que Oppo ne casse pas vraiment les prix et que le marché des smartphones n'est pas en récession, c'est Apple qui est en récession.

    Xiaomi et Huawei se portent très bien.

    Non pour moi le problème est tout autre, les deux leaders de l'innovation Apple et Samsung sont à bout de souffle, ce qui fait courir les autres c'est de les rattraper mais qui sera capable de les remplacer et avec quoi ?


    • Je ne sais pas si le marché des smartphones est en récession ou non, mais rien ne m'étonnerait plus étant donné que tout le monde est déjà équipé et que les motivations pour changer de modèle ne sont pas légion. D'où les subterfuges avec pour meilleur exemple les batteries rendues non amovibles. Et quand je vois que j'arrive à me satisfaire pleinement d'un (surprenant) clone de Note 8 qui est vendu autour des 100 €, alors que c'est censé être une daube, c'est dire si l'on peut faire durer un smartphone qui fonctionne. Je "plains" un peu les constructeurs, car leur tâche ne doit pas être aussi simple qu'on le pense et leurs nuits pas forcément de tout repos.


      • Ce que je remarque c'est que les prix sont en chute libre , mon Moto Z2 Play est à 199€, le Nokia 6.1 à 169€ , le Moto One à 219€, le Xiaomi Mi A2 à 249€ et à la Fnac ou Rue du commerce, je ne vais pas sur Gearbest.

        De l'entrée de gamme sur des Snapdragon 630 ça fait du haut gamme sur un Snapdragon 845 autour des 300€ chez Xiaomi avec le MI8 ou le Pocophone F1.

        Dans ces conditions je me demande et peut être que tu as la réponse qu'est ce qui incite les gens à payer plus de 1000€ ce qui est déjà à 300€ chez Xiaomi, 500€ chez OnePlus ?


      • - Une surcouche de qualité, avec des options supplémentaires ?
        - Un appareil photo supérieur ?
        - Des services compris (anti spam, espace de stockage, etc...) ?
        - Un port microSD ?
        - Un design supérieur ?
        - Le reste auquel je ne pense pas ?


      • Bof...rien de vraiment folichon.

        - Une meilleure surcouche ? Les uns n'en veulent aucune, d'autres en veulent, moi je m'en fiche, du moment que ça marche sans lags à tout-va. Surcouche ou pas, j'installe Nova Launcher et c'est nickel.

        - Un appareil photo supérieur ? Oui, là d'accord, mais de plus en plus de smartphones à 200/300 € font de très bonnes photos de nos jours. Si je voulais en faire d'excellentes, ce n'est de toute façon pas d'un smartphone dont je me servirais. Et quand on sait quel genre de photos prennent 99 % des utilisateurs...c'est franchement donner de la confiture à des cochons (dont je fais partie moi aussi, car je suis tout sauf un vrai photographe).

        - Des services compris ? Aucun intérêt pour moi, je ne veux pas de cloud avec des ondes qui m'irradient encore plus. Les spams et les virus, je n'en ai jamais eu sur mes Android depuis plus de 10 ans et je n'ai pas le moindre pépin (sans utiliser aucun anti-virus). Tout cela est pour moi de la poudre de perlimpinpin anxiogène pour faire du fric.

        - Un port micro-SD ? Sur des appareils qui ont maintenant de plus en plus 64 voire 128 Go internes ? Aucun intérêt pour moi.

        - Un design supérieur ? Bof, de toute façon je mets mes appareils dans des bumpers et on ne voit plus que l'écran.

        Ce n'est pas pour le plaisir de te contredire, c'est juste le fond de ma pensée. 😉


      • C'est très facile à comprendre pourtant Luna.
        Nous n'avons pas tous le même pouvoir d'achat et nous ne sommes pas tous attiré par le moins cher (meilleur rapport qualité/prix).
        Sinon Apple aurait mit la clé sous la porte depuis bien longtemps et la haute couture serait enterrée depuis belle lurette.. par exemple.
        Il y a aussi une grande majorité de personnes aisées qui préfèrent dépenser plus, pour être vues ou bien parce qu' elles sont persuadées que plus c'est cher mieux c'est.
        Quand ce comportement touche des personnes moins aisées, cela me choque aussi par contre.


      • 350% d'accord avec toi .

Montrer tous les commentaires
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition