Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

#TBT - Pourquoi il ne faut jamais oublier la Motorola Moto 360

#TBT - Pourquoi il ne faut jamais oublier la Motorola Moto 360

Le monde des wearables, et en particulier des smartwatchs, m'a toujours attiré depuis mon enfance. J'ai grandi en regardant les films de James Bond et K2000, deux univers cinématographiques où les montres high-tech ont toujours eu une part importante à jouer. L'arrivée et la démocratisation des montres connectées ont permis de réaliser un de mes rêves en 2014 lorsque j'ai acheté la Moto 360 (1ère génération). Dans cet article Throwback Thursday de cette semaine, je vais vous parler de la première smartwatch de Motorola et de son rôle sur ma perception d'Android Wear (WearOS, aujourd'hui).

Un achat pas si simple

L'arrivée sur le marché de la première Moto 360 (et mon achat) ne fut pas un long fleuve tranquille, bien au contraire. Annoncée dès le début de l'année 2014, la montre connectée avait accompagné la sortie de Android Wear, le système d'exploitation pour wearable de Google. Hélas, contrairement à la LG G Watch, sa plus grande rivale en son temps, il avait fallu attendre le mois de septembre pour voir enfin la montre commercialisée.

La Moto 360 avait volé alors la vedette à tous les appareils high-tech de l'époque (même le Galaxy Note 4 n'était pas aussi été attendu que cette smartwatch Motorola) et était rapidement apparue hors-stock en raison de son succès. Il est difficile de croire que Motorola n'avait pas anticipé la demande qu'allait engendrer sa nouvelle smartwatch, mais la réalité a fait qu'il a fallu attendre encore quelques mois supplémentaires pour que la disponiblité de la Moto 360 

La raison d'un tel engouement ? La Moto 360 était l'une des rares smartwatchs à arborer un design avec cadran arrondi. Pour la première fois enfin, une montre connectée ne ressemblait plus forcément à un petit ordinateur attaché à un bracelet mais bel et bien à une montre classique et à un objet désirable. Si la montre proposait une relative épaisseur, elle restait légère (49 grammes), et son bracelet, que ce soit pour la version en métal (celle que j'avais acquise) ou la version en tissu, était confortable au quotidien. Bref, la Moto 360 était sans aucun doute la plus belle smatwatch du moment. A cette époque, la Moto 360 créait aussi un intérêt soudain pour le monde des smartwatchs, et la communauté AndroidPIT connut alors un boom avec de nombreux sujets crées sur le forum.

Pour ceux qui ne se souviennent pas, voici une vidéo souvenir :

Pas de support logiciel

Après mon achat, j'ai porté au quotidien cette montre pendant presque un an jusqu'à ce que ces inconvénients finirent par me lasser. Pourquoi ? Tout simplement à cause de la première génération d'Android Wear et le manque de support logiciel de Motorola. Si je pouvais passer outre une autonomie assez médiocre et l'absence d'étanchéité complète (parfois un peu problèmatique si vous devez faire la vaisselle), le système de Google manquait cruellement de fonctionnalités. Les approximations logicielles dues en grande partie à une mauvaise gestion de l'écran rond gênaient aussi l'expérience. L'arrivée de l'Apple Watch quelques mois plus tard lors du printemps 2015 finira par enterrer un peu plus Android Wear dans sa première version.

Malheureusement, Motorola n'avait pas vu non plus les choses sur le long terme pour sa première smartwatch. Alors qu'elle possédait pourtant toutes les caractéristiques estéhtiques pour être la parfaite candidate à Android Wear 2.0, le processeur de la Moto 360, un Soc signé Texas Instruments, ne permettait pas la mise à jour et obligeait le fabricant à de trop gros efforts pour optimiser l'OS. Un bel exemple d'obsolescence.

moto 360 new2
La Moto 360 ressemblait à un rendez-vous à moitié manqué, notamment en raison de sa fiche technique et d'Android Wear. © AndroidPIT

Un tournant sur le marché des smartwatchs

Pourtant, malgré les défauts finalement inhérents à toute première génération d'un nouveau produit (suivez mon regard sur le Galaxy Fold), la Moto 360 a marqué un tournant dans le marché des montres connectées, jusqu'alors souvent caricaturées pour leur inutilité et leur design repoussant. L'effervescence générée par la première génération de la Moto 360 a permis de faire comprendre aux fabricants l'importance de soigner le look de leurs smartwatchs. Mieux, il a permis de mettre au grand public de s'intéresser à ce type d'appareils et au marché des wearables d'émerger. Depuis lors, celui-ci est en plein croissance et ne cesse d'augmenter année après année (27,5% en 2018 selon IDC).

Et vous, quel est la smartwatch dont vous vous souvenez encore avec émotion ?

Articles recommandés

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition