Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

#TBT Ce pionnier de la maison connectée était une véritable aberration

#TBT Ce pionnier de la maison connectée était une véritable aberration

Les années 60 restent dans les mémoires grâce à certains événements marquants : l'avènement du mouvement hippie, l'apparition des Beatles, les premiers pas de l'Homme sur la Lune... Mais des noms tels qu'Echo IV vous paraissent-ils plus familiers ? Mieux encore : le Honeywell's Kitchen Computer, un ordinateur / assistant à la cuisine qui montrait déjà à l'époque que la technologie peut être inutile et coûter une fortune.

Les années 60 : théâtre du monde et berceau de la maison connectée

Si je vous dis "années 60", vous me répondrez probablement "un petit pas pour l'Homme, un grand pas pour l'Humanité", ou encore "she loves you yeah yeah yeah", ou peut-être même "I have a dream". Du mouvement hippie aux destins funestes de Martin Luther King et JFK en passant par l'indépendance de l'Algérie, les années 60 ont été riches en événements.

Dans une toute autre perspective, dans l'ombre de tous ces grands moments, sont également apparus des noms de pionniers dans le domaine de la technologie. Aujourd'hui méconnus, voire inconnus, il convient de citer l'ECHO IV qui, en 1966, était l'un des premiers ordinateurs (en tant que prototype) en mesure de contrôler la température dans la maison. Bon, il était immense et ne fonctionnait pas vraiment bien, mais il a ouvert la voie à ce que l'on appelle aujourd'hui la maison connectée. Plus tard, en 1970, nous avons également vu arriver un système d'automatisme résidentiel, le X10, permettant de contrôler plusieurs appareils électriques (notamment à l'aide d'une télécommande).

Cet ancêtre du smart home était d'une stupidité confondante

J'aimerais attirer votre attention aujourd'hui sur un appareil portant le nom de Honeywell Kitchen Computer. A l'image du programme ELIZA dans mon #TBT d'il y a 15 jours, cet ordinateur a su faire beaucoup parler de lui, mais cette fois ce n'était pas en bien. C'était mérité, il faut bien le reconnaître. Cet ordinateur était une aberration, il n'avait vraiment aucun sens (pas même à l'époque) et son prix était tout simplement une insulte au bon sens. Le fait qu'il n'ait jamais été vendu illustre bien l'absurde de la situation. Ceci dit, il y a une leçon à tirer de cette histoire.

Comme son nom l'indique, le Kitchen Computer était un robot qui faisait office d'assistant en cuisine, plus exactement il était en mesure de traquer vos recettes et vous proposer des menus (meal plans). Il est intéressant de voir que déjà dans les années 60 on imaginait un rôle pour la machine en cuisine autre que mécanique, En bref, un pionnier des appareils modernes qui nous facilitent la vie, comme tous les appareils de maison connectée. Il y a cependant quelques petits soucis qui pèsent lourd dans la balance : l'appareil a un poids de 45 kilos. De plus, il fallait un téléscripteur, (à moins de vouloir utiliser les 16 touches de l'appareil, chacune représentant un bit). Bref, un cauchemar pour l'utilisateur. Quant à la campagne publicitaire, je vous laisse vous faire votre propre idée en regardant les photos et le slogan ci-dessous.

honeywell kitchen computer
"Si seulement elle pouvait cuisiner aussi bien que Honeywell sait calculer". © Vintag.es

Sans surprise, cet appareil ne s'est jamais vendu, mais à sa décharge il faut reconnaître que son prix de 10 000 dollars à l'époque, c'est à dire près de 70 000 dollars aujourd'hui, reboutait les gens plus qu'autre chose. Pour faire simple, il est gros, lourd, fait tâche dans le paysage, est très compliqué à utiliser et coûte les yeux de la tête. Mais à une époque où les machines étaient en plein essor dans les domaines militaires, industriels et scientifiques, l'idée de l'emmener dans les maisons n'était pas forcément bête, seulement trop en avance (et ici complètement bâclée).

Que nous apprend cet appareil ?

La question se pose : qu'est-ce que cet appareil pourrait bien avoir à nous apprendre ? La première chose, c'est qu'il n'est pas nouveau de voir des entrepreneurs proposer n'importe quoi sur le marché à des prix démentiels pour attirer les clients riches (à moins que tout ait été une vaste blague ?). La seconde, c'est que l'Histoire prend parfois de drôles de chemins (comme le dit si bien Nadau) et que ce qui paraît parfois complètement insensé sur le moment prend parfois du sens sur le long terme : cet appareil est l'un des premiers (ou peut-être même le premier ?) ordinateurs utilisés comme produits de consommation, il symbolisait l'avenir mais était en avance sur son époque.

Par sa nature, il représentait dès la fin des années 60 l'envie (je n'irais pas jusqu'à dire le besoin) d'introduire la technologie dans sa maison pour l'aider à effectuer certaines tâches. Autrement dit, c'est un ancêtre, un pionnier de la maison connectée. De plus, son histoire illustre également l'importance d'avoir des machines "user friendly" (concept qui a évolué au fil des années pour aboutir notamment à l'invention de l'interface graphique par Xerox PARC).

Pensez-vous qu'il y a trop d'inventions technologies inutiles aujourd'hui ? Quel est l'appareil le plus absurde que vous ayez vu sur le marché ?

Articles recommandés

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • N'importe quoi à des prix démentiels pour attirer les riches, comme quoi l'histoire se répète aujourd'hui.


  • Luna depuis 5 mois Lien du commentaire

    Un iPhone X


    • L'urinoir connecté avec option wash!!!
      Urinary 2.0. Cet urinoir est capable de nettoyer uniquement le pénis de ses utilisateurs. Il fonctionne grâce à un système de capteurs qui détectent quand l’homme a fini d’uriner. Il projette ensuite un jet d’eau savonneuse en direction de la zone concernée pendant trois secondes. Afin d’éviter d’éclabousser les zones alentours, il est censé être précis. Et pour éviter le choc thermique, la température de l’eau sera aussi adaptée à la température extérieure. Enfin, une fois que vous aurez terminé, un souffle chaud, vient sécher toute la zone en quelques secondes à la façon d’un sèche-mains...😂 On arrête pas le progrès


      • Entre la capacité de trouver une idée nouvelle pour simplifier la vie courante (quelque soit le service rendu 😉) et le pragmatisme nécessaire pour comprendre si les utilisateurs potentiels auront envie de l'utiliser, il peut exister un gouffre qui n'inspire pas fatalement l'inventeur...

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition