Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
#TBT - Voici l'histoire qui a inspiré Tesla
Mobilité #TBT 6 min de lecture 5 Commentaires

#TBT - Voici l'histoire qui a inspiré Tesla

La General Motors EV1 reste l'une des voitures les plus intéressantes de tous les temps. Vous ne la connaissez peut-être pas, mais pour vous donner une idée sachez que c'est elle qui a inspiré Tesla. Elle a été associée à beaucoup de controverse et a disparu malheureusement prématurément, voici pourquoi.

La GM EV1 était le premier véhicule électrique produit en série. Cependant, la véritable raison pour laquelle elle est entrée dans l'histoire et devenue l'un des véhicules les plus controversés de l'ère moderne exige quelques explications. Commençons par le début.

Une innovation bien accueillie

Produite et louée de 1996 à 1999, la EV1 est souvent considérée comme une sorte d'échec. La réalité est un peu plus compliquée. Des voitures entièrement électriques avaient été fabriquées auparavant mais le marché n'avait pas beaucoup évolué depuis le début des années 60. Lorsque la EV1, première (et dernière) voiture de tourisme commercialisée sous le nom de General Motors plutôt que sous l'une de ses propres marques, a été dévoilée, l'accueil a été positif.

L'EV1 était alimenté par un groupe motopropulseur électrique et utilisait des batteries au plomb-acide de 312 volts. La puissance allait jusqu'à 102 kW, la portée pouvait atteindre 160 km - ce qui est médiocre selon les normes actuelles, mais nous parlons ici du milieu des années 90. Une accélération de 0-80 km/h se faisait en 6,3 secondes.

EV1 Center Console 2
L'allumage se faisait avec un code PIN et non avec une clé. © Wikipédia

Le design était futuriste et le cockpit était totalement différent sur le marché. La technologie moderne se trouvait à plusieurs niveaux, elle était équipée d'un système de démarrage sans clé (c'était un code PIN), de freins antiblocage et d'une direction assistée. Elle disposait d'un lecteur CD et de l'air conditionné. Les gens l'aimaient bien, d'autres l'adoraient.

D'où vient le mythe de l'EV1 ?

L'explication vient en partie de l'étrange façon dont la voiture a été commercialisée. Je dis "vendue", mais en réalité vous ne pouviez pas entrer dans une concession et acheter une EV1. General Motors ne les louait qu'à bail.

Le "prix" d'une nouvelle GM EV1 était fixé à 33 995 $, et les conducteurs pouvaient s'attendre à devoir payer des sommes mensuelles allant de 299 $ à 574 $, mais comme aucune n'a jamais été vendue, nous ne savons pas vraiment quelle a été la véritable valeur marchande de la EV1. Des rapports ont suggéré que les coûts de production pour chaque EV1 coûtait 80 000 $. Le fabricant a dit que le coût total du programme était de 500 millions de dollars avant les frais de commercialisation, mais même ce chiffre est un peu trop beau pour être complètement exact.

Gm impact
Bonne chance pour essayer d'en apercevoir un sur les routes aujourd'hui. © Wikipédia

Au cours de sa première année, GM n'a loué que 288 EV1. Une partie du problème était dû au manque de disponibilité : on ne pouvait mettre la main sur la voiture que dans certaines régions. Le sud de la Californie et de l'Arizona ont été les premiers endroits où les locations étaient possibles.

Cependant, l'histoire de cette oviture ne s'arrête pas aux histoires de production et de location. Lorsque le projet a finalement été annulé en 1999, GM n'a pas seulement fermé la chaîne de montage, l'entreprise a aussi récupéré les EV1 qui étaient déjà sur les routes. Les locataires ont protesté et ont écrit des lettres à l'entreprise pour demander une prolongation du bail et acceptaient même d'assumer les coûts d'entretien et de réparation. GM a refusé et a retourné des chèques totalisant 22 000 dollars. Le constructeur a été clair : il ne voulait pas d'argent, il voulait juste récupérer ses voitures. Les EV1 ont été rassemblées puis donnés à des musées, des universités, ou tout simplement écrasées...

Ev1 crush5
La plupart des EV1 de GM ont été écrasées. Wikipédia

Seulement 1 117 EV1 ont été produites. En 2002, il n'y avait pas une seule EV1 enregistrée sur la route. Trouver un modèle qui a échappé à la casse aujourd'hui est pratiquement impossible.

Pourquoi la EV1 a-t-elle été annulée ?

La réponse à cette question est compliquée et il n'y a pas vraiment de conclusion satisfaisante. Au départ, cette décision a été accueillie avec surprise. Les conducteurs d'EV1 en colère n'arrivaient pas à croire que leur véhicule était récupéré pour être détruit.

Lors d'une conférence en 2000, GM a affirmé que les consommateurs ne manifestaient tout simplement pas suffisamment d'intérêt pour la EV1 pour satisfaire les exigences de vente imposées par les mandats qui leur étaient imposés. Le California Air Resources Board (CARB) avait décidé que chacun des sept plus grands constructeurs automobiles des États-Unis devait faire en sorte que 2% de leurs voitures n'émettent pas de Co2 en 1998, 5 % en 2001 et 10 % en 2003. GM était le plus grand fabricant sur cette liste.

AndroidPIT tesla model 3 charging
Les voitures électriques ne sont pas appréciées par les entreprises pétrolières. © AndroidPIT

Mais ça n'est pas arrivé et l'annulation de l'EV1 a créé une polémique. En 2006, un documentaire intitulé "Qui a tué la voiture électrique" a exploré l'hypothèse selon laquelle les constructeurs automobiles traditionnels et l'industrie pétrolière avaient pris des mesures pour stopper l'essor des véhicules électriques. Dave Barthmuss, un porte-parole de GM à l'époque, a répondu que c'était un manque d'intérêt des consommateurs en raison de la faible autonomie maximale et du prix élevé des voitures électriques qui les avait tués.

Quel est l'héritage de la EV1 ?

Certaines de ces EV1 qui se sont retrouvées dans les musées et les universités ont depuis été réactivées et conduites sur la voie publique, bien que General Motors se soit plaint de ces institutions qui violent les accords de donation. Mais malgré tout cela, les voitures entièrement électriques sont de retour en force.

Les constructeurs, poussés par la législation et l'interdiction des voitures diesel et précédant l'interdiction complète du moteur à combustion, investissent massivement dans de nouveaux VE. La technologie des batteries progresse, tout comme les solutions de charge rapide. L'infrastructure de charge se développe également. La voiture électrique, c'est l'avenir, du moins si l'on se fie à l'argent que les constructeurs investissent.

AndroidPIT tesla model 3 side
Le Tesla Model 3, inspiré du modèle GM EV1 ! © AndroidPIT

En 2017, Elon Musk a déclaré qu'il avait lancé Tesla en réponse directe à l'annulation de la GM EV1. Quand on regarde ce que cette entreprise a réalisé dans le domaine des véhicules électriques et de l'e-mobilité en général, l'EV1 a certainement joué un rôle très important dans l'histoire des véhicules électriques.

Nous ne saurons peut-être jamais pourquoi exactement elle a disparu, mais une chose est sûre, la EV1 a marqué l'histoire de l'automobile, et ça c'est quelque chose qui ne mourra jamais.

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • On pointe du doigt les voitures à énergie fossile alors que la pollution vient en grande parti des cargos fret/bateaux de croisière ainsi que les avions qui polluent largement plus que les véhicules diesel/essences.
    Par contre, les concernant il n’y a aucun changement de cap vers une nouvelle technologie et l’abandon de l’énergie fossile.


  • Aujourd'hui le monde prend contience qu il faut stopper l emoragies de la pollution on envoi les poubelles a l autre bout du monde ce n est plus une solution.


  • Les pétroliers bien sûr comment couvrir les frais les rentrées d impôts aussi fifti fifti


  • phil depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Article intéressant..


  • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

    L'incapacité de "constater le réel" empêche d'expliquer pourquoi ce modèle a disparu ???
    Tout cela parce qu'il faut "bien penser" ou émettre des avis convenables.
    (et ce n'est pas spécifique aux USA)

    Comment ce monde pourra évoluer favorablement s'il se refuse à admettre les faits bruts ?

    Tant que l'on sortira pas du "There is no alternative", je ne vois pas comment trouver de solution...