Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

TBT - Années 80 : l'époque où le Walkman était "dangereux"

TBT - Années 80 : l'époque où le Walkman était "dangereux"

Vous l'avez probablement lu partout dans les journaux : le bon vieux Walkman de Sony a fêté ses 40 bougies le 1er juillet. Il a réussi à s'imposer au moins que son nom est devenu le nom général des baladeurs de musique, pourtant au début la partie n'était pas gagnée d'avance. L'appareil était "dangereux" et les gens étaient "inquiets" du pouvoir qu'il peut avoir sur les jeunes.

A l'image du Kleenex pour les mouchoirs ou encore du Sopalin avec l'essuie-tout, le Walkman fait partie des appareils dont le nom de marque a su s'imposer dans l'usage. Lancé le 1er juillet 1979 sous le nom TPS-L2, l'appareil permettait de se balader tout en écoutant de la musique de cassettes audio. Bien entendu, cette technologie n'évoquera rien aux nouvelles générations, bien trop habituées à lancer une appli et trouver toute la musique dedans, et visuellement c'était un gros morceau à transporter.

walkman sony
Dans les standards d'aujourd'hui, le design de ce smartphone est un dinosaure. © Sony

En 2009, Laurent Delahousse expliquait en parlant des débuts du walkman que "des jeunes déambulaient dans les rues avec un casque sur la tête, les médecins s'inquiétaient, le walkman allait enfanter une génération de sourds". Si cela fait sourire aujourd'hui, il est vrai qu'à ses débuts le concept du baladeur audio n'a pas toujours été très bien accueilli.

Les jeunes adoraient le concept, après tout le "tout ce qui est nouveau est bien" n'est pas un concept nouveau et la possibilité de pouvoir écouter de la musique partout était un rêve inaccessible jusqu'alors. Leurs parents et certains professionnels de la santé, bien plus perplexes face au changement et ses possibles conséquences, acceptaient plus difficilement la situation. Il n'a pas fallu longtemps pour que germe l'idée que le baladeur est dangereux.

L'argument en tête de file : le baladeur peut rendre sourd. La jeunesse, insouciante, ne voit donc pas le danger qui pèse sur elle, elle risque d'être atteinte de surdité si la musique est trop forte et risque des accidents à cause de manque de concentration. Ces sujets sont d'ailleurs toujours d'actualité aujourd'hui, à la différence qu'Il est désormais avéré qu'écouter la musique trop fort joue sur la qualité de l'ouïe et peuvent entraîner une surdité (temporaire ou non), si le sujet vous intéresse vous trouverez davantage d'informations sur Futura Sciences

Faut-il interdire les baladeurs pour autant ? C'est mal connaître notre monde consumériste où l'important est de vendre. Sur ce point, rien à dire, les ventes ont été bonnes et cela a donné des idées au concurrent : le marché a évolué jusqu'à ce qu'Apple sorte son iPod en 2001 et mette une énorme claque à la concurrence. Le Walkman, brave pionnier, disparaît peu à peu.

spotify streaming
N'importe quel smartphone et Spotify, et hop, vous avez la musique que vous voulez. © AndroidPIT

En parallèle de cette disparition, il faut également constater l'évolution de l'écoute de musique. L'ère du walkman est terminée parce que se termine l'ère des fichiers audio écoutés sur des périphériques. Oui, il y en a toujours (généralement sur smartphones), mais maintenant la musique s'écoute en streaming sur Spotify, sur Deezer, sur Apple Music ou toute autre plateforme du genre. 

Le Walkman n'est pas oublié, il a su nous faire poser les bonnes questions en portant la casquette du jeune dangereux, mais le monde a évolué autour de lui. So long, old friend.

Articles recommandés

10 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • ThorShall depuis une semaine Lien du commentaire

    Je suis mal entendant par une méchante méningite à l'âge de deux ans, avec mon appareil auditif, je pouvais écouter avec les casques sans souci. Je suis aussi gamer avec casque et micro. Jamais cela touché ma audition. Mais pour les autres avec audition normal, faites attention aux casques. Choisissez un bon casque et qualité musique 320kbs, moins douleureux pour la tête.


  • J'ai eu les tous premiers Walkmans de chez Sony, dont le WM-F2, une merveille avec radio FM, qui pouvait enregistrer la radio et servir de dictaphone. Moi aussi j'écoutais la musique assez fort et n'ai pourtant aucun problème d'audition 40 ans plus tard. Sony a révolutionné les choses avec son Walkman au début des années 80, c'était fabuleux, le son était très bon. Mais les cassettes audio, quelle tannée lorsque la bande s'enroulait accidentellement à l'intérieur d'un lecteur, la partie concernée était foutue et la musique concernée ne ressemblait plus à rien sur cette portion. Quel progrès cette dématérialisation du support, les mémoires actuelles sont fabuleuses, on ne risque plus d'abîmer quoi que ce soit physiquement.


  • ShaxXx depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Un smartphone et Spotify, on a la musique.
    Mais combien peuvent ils donné un son de grande qualité comme les Xperia (Aptx HD, LDAC, HiRes) qui sont aussi des Walkman.


  • skyrail depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Et ça continue, sauf que ceux qui devaient devenir sourd le sont probablement pour la plupart :)) Non, je plaisante ;)


    • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

      Exact, le travail en atelier très bruyant, souvent plus de 120 dB, où les protections anti-bruits étaient assez méconnues (même si obligatoires à partir de la fin des années 70) ont fait des ravages sur plusieurs générations.

      J'ai fais (un peu) partie des "victimes" 😉


  • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Une génération de sourd, il est quand même de notoriété publique que plus d’un adolescent sur 10 souffre d’un début de baisse auditive , 17 millions de français sont touchés par des symptômes acouphéniques :

    https://www.traiter-acouphenes.fr/infographie-combien-de-personnes-souffrent-d-acouphenes-en-france/


    Avec ou sans casque, 40 ans plus tard, il y a un problème de santé publique avec le volume c'est certain.


    • Tout n'est pas si simple, mon père a des acouphènes depuis toujours et il n'a jamais écouté de musique trop fort de toute sa vie. Et moi qui ai écouté de la musique trop fort durant toute ma jeunesse, j'ai des oreilles au top.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition