Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

4 min de lecture 8 Commentaires

Surcyclage : Samsung reconnaît enfin le potentiel de ses millions d'appareils

Vous avez un vieux smartphone qui traîne dans un tiroir, et vous ne savez pas quoi en faire ? Le vendre n’en vaudrait pas la peine au vu de son prix, et le jeter vous fend le cœur. Il est certes possible de le donner, mais Samsung travaille désormais sur une nouvelle solution, grâce à une application pour offrir une seconde vie aux millions d’appareils Samsung en circulation.

«Le surcyclage ou upcycling est l'action de récupérer des matériaux ou des produits dont on n'a plus l'usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d'utilité supérieure. On recycle donc « par le haut. En plus des bénéfices écologiques de la réutilisation, le surcyclage donne l'occasion de créer et recréer des objets uniques. De ce fait, on rencontre le surcyclage dans de nombreux contextes: à domicile, en entreprise, en galerie d'art, etc». (Wikipédia, 01/11/2017)

Au bout de deux à trois ans (maximum), le temps d’un smartphone est venu. L’appareil devient lent, la batterie ne dure plus toute la journée, le logiciel n’est plus mis à jour et la mémoire devient saturée. Pour peu qu’un successeur ait été acheté, l’appareil tombe rapidement dans l’oubli.

Que faire avec votre vieux smartphone ? Contrairement aux anciens PC, il est impossible d’installer Linux sur celui-ci et de l’utiliser pour effectuer des tâches spécifiques (comme un serveur ou d’autre tâches ne nécessitant pas une grosse puissance de calcul). Les bootloaders verrouillés ou les pilotes manquants continuent de nous empêcher d'utiliser sans entrave nos vieux smartphones.

Avec Galaxy Upcycling, Samsung a créé un système qui vient combler un manque. Il permet  aux développeurs de logiciels de déverrouiller le bootloader, de supprimer Android et d’interagir directement avec le matériel de l’appareil (écran, WiFi, microphone, capteur biométrique, haut-parleurs, bluetooth, appareil photo).

La bases du concept sont expliquées dans l’animation qui suit. Samsung prévoit également de monétiser son projet, avec la possibilité de vendre des périphérique dans une boutique en ligne (l’aperçu est déjà disponible en ligne) :

Samsung a montré son système de recyclage lors de la Samsung Developer Conference, aux côté du portail de réparation open source iFixit. Matthew Gault, de Vice Motherboard, était là et a pu parler aux responsables du projet. Cela lui a permis de réaliser que Samsung flairait une opération gagnant-gagnant dans cette histoire.

Les nouvelles options présentées par l’application de Samsung permet de rendre les portables de la marque plus attrayants sur le long terme. Les portables vieux de trois à quatre étaient jusqu’à présent inutiles, mais ce ne sera plus le cas avec le recyclage des appareils présenté ici. Désormais, les anciens smartphones pourront être utilisés comme….

  • Une station de minage de Bitcoin
  • Un système mains libres
  • Un moniteur relié à un capteur
  • Un bureau basé sur Linux
  • Une petite machine d’arcade

Samsung créée une nouvelle demande, augmentant la valeur des anciens appareils. Par ailleurs, les clients seront plus enclins à débourser 1000 euros sur un nouveau smartphone en sachant qu’il pourront récupérer une partie du prix quelques années plus tard.

AndroidPIT samsung dex dock 4091
Vous imaginez-vous installer Linux facilement sur un Note 8 d’ici deux ans ? / © AndroidPIT

Jusqu’à présent, le programme d'Upcycling de Samsung ne semble pas modifier en profondeur l’écosystème de la firme. Comme avant, le fabricant conserve le contrôle sur les pilotes disponibles et les possibilités offertes par le logiciel. Une véritable ouverture n’est donc pas programmée pour le moment.

La porte est cependant ouverte afin de réaliser ce qui était auparavant impossible. De nombreux fabricants devraient suivre cet exemple, soucieux d’offrir un second cycle de vie à leurs appareils. Sachant que le besoin d’appareils neufs offrant une puissance de calcul à la hauteur devrait rester la norme sur le marché du neuf.

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  •   13
    Compte désactivé 3 nov. 2017 Lien du commentaire

    Euh! Mon S3 est toujours "vivant", lui! Et avec quoi pensez vous que j'écris, là? Comme quoi, le vieux matos était plus durable que le nouveau! Je me dis que peut-être, à therme, il sera plus judicieux d'acheter une sorte de modem avec lequel on pourra téléphoner et une tablette avec laquelle on pourra naviguer! Bien sur, ça fera 2 appareils, mais indépendants! Il sera possible de changer uniquement ce qui ne fonctionne plus! Ça me fait penser au bigo en kit de je ne sais plus quelle marque "française", je crois!


  • Au bout de deux à trois ans (maximum), le temps d’un smartphone est venu. L’appareil devient lent, la batterie ne dure plus toute la journée, le logiciel n’est plus mis à jour et la mémoire devient saturée.

    Désolé pas mon S5 il tourne toujours comme une horloge a tout les niveaux !! et je vais l'achever lol vu les prix de oufff


  • Samsung ferait mieux d'équiper ses smartphones de batteries extractibles: il s'agit bien là de la cause première de l'obsolescence de nos appareils !


  • Constatant que le renouvellement des ses smartphones (comme celui des autres marques) commencent à s'espacer, Samsung a trouver un moyen malin pour pousser ses clients à revenir plus vite à la case nouvel achat tout en se donnant une image écolo.
    Quand on veut vendre toujours plus de flaghips à 1 000 boules ou plus, il faut bien aider le client.
    J'appellerai ça plutôt du green-washing !


    • Pierre Vitré
      • Admin
      • Staff
      3 nov. 2017 Lien du commentaire

      L'espacement des renouvellements de smartphones serait effectivement une bonne idée tant les nouveautés entre les différentes générations sont parfois assez minces. Mais nous vivons dans une économie de marchés qui laisse peu de place à un revirement de situation.


      • Si globalement, je suis assez d'accord, le green washing de Samsung ne me convient en rien quand on connaît ses pratiques minières dans l'extraction du coltan ou sa politique sociale dans ses usines d'assemblage (pas pire que les autres constructeurs mais pas meilleure non plus).


      • Il faudrait depenser 200€ (environ) de plus par appareil pour que les ouvriers qui travaillent à leur assemblage est un salaire descend. Et ce n'est qu'une question de temps avant que les autre fabricant propose des versions bien plus aboutie de la solution de Samsung.
        D'une certaine manière c'est une bonne chose de trouvé une en plus au vieux appareil.


    • Aie aie l'orthographe

Articles recommandés