Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Le succès de Google avec Android nous rend tous pauvres

Le succès de Google avec Android nous rend tous pauvres

L'industrie mobile se prépare lentement mais sûrement au MWC de Barcelone où nous retrouverons tous ceux qui, d'une façon ou d'une autre, participent à l'industrie du mobile. Et lorsque l'on parle de mobile, quel nom vient tout d'abord à l'esprit ? Android, le système d'exploitation de Google, qui mène le marché et ne cesse de grandir. Grâce à qui ? Nos portefeuilles.

Gagnant de la semaine : Google et Android

Android est en pleine forme. La part de marché de ce système d'exploitation mobile continue d'augmenter, et pas uniquement en Europe. Google a encore une fois établi un nouveau record cette semaine et a franchi la barre des 75% : plus de trois smartphones sur quatre en Europe ont le système de Google. En tant que seul "rival", Apple et son iOS se trouve en seconde position.

Il est intéressant de se rappeler à quoi ressemblait le marché des smartphones il y a quelques années. Téléphones mobiles Symbian de Nokia, les Lumias, téléphones BlackBerry, les smartphones Palm... Google les a soit poussés vers l'extinction, soit les a "mangés" un par un avec Android. C'est impressionnant ce que le géant de l'Internet de Mountain View a réussi ici, et ce n'est toujours pas fini. Bravo, Android !

Perdant de la semaine : notre portefeuille

Quel est le revers de la médaille de cette belle "success story" d'Android ? Ce qu'il advient de nous, les clients. Nous avons tendance à devoir dépenser de plus en plus d'argent pour nos smartphones Android. Les smartphones sont de plus en plus chers et le marché est en déclin, mais paradoxalement les smartphones chers se vendent de mieux en mieux. La marche triomphale d'Android se reflète plus ou moins directement dans nos portefeuilles.

Le problème, c'est qu'il n'y a pas d'issue. Seul l'univers Apple reste une alternative à Android, et les iPhones sont tout sauf bon marché. Peut-êter que nous n'en serions pas là si nous avions acheté un peu plus de téléphones intelligents Windows Phone, Blackberry ou Sailfish, qui sait...

Articles recommandés

48 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • L'avantage d'Android, c'est qu'il y a énormément de modèles de téléphone, donc il y en a pour tous les goûts, pour toutes les bourses. On trouve des smartphones à moins de 100€, comme à plus de 1000€. Contrairement à Apple, où à moins de prendre un téléphone d'une génération précédente, souvent d'occasion, on n'a pas trop le choix du modèle.
    L'avantage d'avoir un géant comme Google avec autant de parts de marché c'est que le gagnant dans tout ça, c'est le consommateur... car toutes les applications ou presque sortent pour Android. Donc pas le souci de se dire... mince cette appli n'est pas compatible...


  • Avec Xiaomi pas peur de me faire plumer, 500 euros pour un flagship avec tout ce qu'il faut, comme le Mi Mix 3...


  • Je n ose pas imaginer si c'était 75% pour iOS et le reste pour Android dans ce cas...


  • Je ne vois pas en quoi je suis perdant. Puisque j'ai le choix du budget de mon smartphone.


  • ZooN depuis 9 mois Lien du commentaire

    Attention aux raccourcis.
    Il n'existe pas de corrélation entre le système Android et la montée constante des prix moyens des hauts de gamme et milieu de gamme.
    C'est l'augmentation graduelle de la sophistication des composants électroniques et de leur précisions qui augmente le coût des smartphones et non pas leur OS.


    • La question qu'il faut se poser après ce juste constat : mais à quoi sert cette sophistication en rapport avec le prix réclamé ?

      Le pourcentage des utilisateurs qui pourront accepter ce tarif en fonction de l'usage qu'il en font, en dehors des "gamers" (il existe pour eux un créneau spécifique d'appareils) correspond mal à l'augmentation des ventes de haut de gamme.

      (-178)


      • Les prix des flagships premium ont beaucoup augmenté ces 2 dernières années, mais le succès tout relatif des Samsung Galaxy S8, S9 et Note 9 (comparé au Samsung Galaxy S7), et la baisse des ventes de l'iPhone XS (qui oblige pour la première fois Apple a réfléchir à une basse des prix, même si ce n'est pas partout) pourrait faire que leurs prix baissent un peu à l'avenir (même si le Samung Galaxy S10 voit encore ses prix augmenter, mais il est beaucoup plus haut de gamme et bien mieux doté ; à voir si Samsung obtient le succès qu'il espère avec, ce qui n'est pas sûr... malgré la qualité [sur le papier pour le moment] évidente des modèles)
        Et ça ne serait pas un mal que les dirigeants de ces fabricants reviennent un peu les pieds sur terre (on peut toujours rêver :)


  • Par pitié, relisez vos articles avant de publier...

    "Il est intéressant de se rappeler à quoi {[ressembler]} le marché des smartphones il y a quelques années."

    -》à quoi {[ressemblait]}...


  • Pfff...
    Windows Phone n'a pas su s'imposer, et s'est éteint de lui-même car incapable de proposer quelque chose d'attractif, d'abouti, et d'évolutif.
    Idem pour Sailfish : insignifiant.
    Seuls les meilleurs ont résisté. Et c'est bien comme ça.
    Décidément cet article n'a rien d'objectif. Pire : il traduit la méconnaissance totale de l'évolution de la téléphonie mobile.


    • Je te trouve un peu sévère. Les OS qui ont échoué sont pour la plupart arrivés trop tard par rapport au deux qui ont réussi (et s'ils sont les plus riches ce n'est pas dû au hasard...)

      Il a fallu pour les vainqueurs comprendre qu'un investissement massif en recherche et en moyens financiers était nécessaire. Google Search a bien aidé son concepteur, par exemple.

      Développer et maintenir un "store" d'applis très fourni et de qualité demande beaucoup de persévérance, de moyens et une stratégie adaptée à l'écoute des utilisateurs.

      Seuls les plus puissants pouvaient réussir, même Samsung a échoué à la fois pour l'OS et le magasin d'applis malgré les moyens dont il dispose...
      C'est suffisamment parlant.


      • Nokia était le leader de la téléphonie qui c’est borné avec Symbian et a mis un retard à adhérer au écran tactile multitouch pour ses smartphones.
        L’entreprise a fait un mauvais choix stratégique qui lui a coûté cher en misant sur Windows Phone au lieu de Android.

        Palm aussi avait un très bon os Webos qui n’ont pas assez promu et mis en avant.
        Sans oublier Microsoft qui a pris le train trop tard passant son temps à rire de l’iphone a ces débuts croyant dur comme fer à Windows mobile.
        On connaît tous la suite.

        BlackBerry aussi a raté le train du tactile multitouch et c’est accroché à son clavier.

        D’autre était de bon os mais arrivé trop tard comme Sailfish,UbunTouch.


  • JP L depuis 9 mois Lien du commentaire

    Je ne comprends pas pourquoi les gens s'obstine a payer cher un smartphone. Alors qu'un smartphone Chinois est aussi bien et moins cher. Donc mon portefeuille n'est pas perdant :)


  • Il est où l'article ? À c'est juste son humeur que le rédacteur veut nous faire partager ?
    Le perdant est notre portefeuille ? Si Apple, Microsoft ou Palm avait gagné, tu crois qu'on trouverait de très bons smartphones comme par exemple le Mia2 à moins de 200€ ?
    Android à gagné et c'est une très bonne chose pour notre portefeuille !
    J'ai un avis exactement à l'opposé du tien.


  • "Et lorsque l'on parle de mobile, quel nom vient tout d'abord à l'esprit ? Android"
    Dans votre milieu sans doute, car j'ai fait un test avec quelques collègues avec la question suivante : "Si te je parle de téléphone mobile et pas de ton appareil en particulier, quel nom te viens tout de suite à l'esprit ?"
    Sur les 9 (seuls 2 ont un iPhone pour éviter toute polémique...) , aucun n'a répondu "Android", j'ai eu 3 iPhone, 1 Apple, 2 Samsung, 1 S8, 1 Sony, 2 Huawei !


    • A partir du moment où un logo "Android" n'apparaît pas à l'allumage de l'écran quel individu lambda va mémoriser le nom de l'OS puisque cela ne lui apporte rien de plus (que de connaître son nom)

      Comment en être surpris ?

      - Des polémiques sur Apple, ici ?
      - Ça n'existe pas...

      On n'est trop bien élevé pour ça 😜

      "Dans votre milieu sans doute, car..."

      C'est vrai qu'on a pas garder les vaches ensemble Mossieu Quasar !


      • Ah ouais, j'ai pas acheté un Android mais un Samsung de mon oncle Sam :))
        On va pas lui faire un procès en connaissance par ce qu'il ne cite pas Android, quand même.
        Et puis moi aussi, je dirais que j'ai un iPhone, pas un Apple, même si je sais que c'est fabriqué par Apple. Et d'ailleurs si je disais un Apple, on me rétorquerait "oui, mais quel Apple? ipad, Apple2, Lisa, iPhone, ipod..."
        Quelle question, je leur répondrai un OS X avec un leopard dedans, pour rigoler, vous savez ce que c'est vous?


    • Ça c'est vrai.... Beaucoup de gens pense Samsung... Voir Apple et quand ce n'est pas Apple c'est un Samsung.


  • Il est vrai qu'il n'y a peut-être pas beaucoup d'alternatives à Android, mais affirmer que, je cite, "nous avons tendance à DEVOIR dépenser de plus en plus d'argent pour nos smartphones Android", est complètement faux. RIEN n'oblige personne à dépenser de plus en plus, puisqu'au contraire de plus en plus de constructeurs proposent de très bons smartphones entre 150 et 300 €, capables de satisfaire l'écrasante majorité des utilisateurs, qui n'ont souvent que faire du dernier processeur (qui sera rapidement dépassé par le suivant), ni du meilleur appareil photo, surtout si c'est pour devoir investir 800 ou 1.000 € pour y arriver. Ce qui est vrai, c'est que les flagships sont de plus en plus chers, mais rien n'oblige personne à les acheter et ils sont tout sauf indispensables, au regard des performances des moyens de gamme actuels, déjà suffisamment puissants et performants.


    • Si l'auteur voudrait nous le faire croire, il ne s'y prendrait pas autrement !
      La ficelle est un peu grosse mais le bourrage de crâne trop fréquent.


      • Malheureusement, je suis sur et certain que Quasar et la majorité des Apple ultra fanboys (qui ne jurent que par Apple) sont en désaccord avec vous...
        Heureusement que tout ce que disent les rédacteurs, soit disant spécialistes (on peut parfois légitimement en douter quand on lit des énormités comme celle de cet article-là).
        Je pense que l'article, et particulièrement la phrase en question, pourrait être modifiés en s'inspirant de ceci [qui me semble bien d'avantage correspondre à la réalité], en retirant les arguments qui ne sont là que pour prouver mon propos :
        - le prix des flagships premium est en forte augmentation (mais leurs ventes baissent réellement pour la première fois, même pour Apple, l'obligeant à réfléchir une baisse des prix, une première),
        - celui des flagships tend à baisser [les flagships [Samsung Galaxy S10, iPhone XR, Huawei Mate 20...] sont au prix de vente des flagships premium il y a 2 ans, mais les flagships de nombreux fabricants ne dépassent désormais plus les 500 euros, et on trouve désormais des modèles aux caractéristiques de flagships mais nécessitant quelques concessions à 350 euros et moins, par exemple le Pocophone F1, tout comme en 2013 on avait le Nexus 5 à 359 euros frais de port inclus, ainsi que des smartphones pour gamers aux caractéristiques de flagships et aux prix décents],
        - et le prix des milieu de gamme tend à baisser, inversement à leur qualité à la hausse [Redmi Note 7, futur Redmi Note 7 Pro...], et ceux-ci sont de plus en plus adoptés par les consommateurs car offrant des performances suffisantes pour la très grande majorité de nos usages et pour pouvoir perdurer assez longtemps, un écran de qualité suffisante et et une qualité photo suffisante (pour être affichée sur l'écran du smartphone et les réseaux sociaux) également,
        Cela fait que, globalement, le prix des smartphones est plutôt à la baisse [si bien que Xiaomi se lance maintenant dans la conception de smartphones d'entrée de gamme à très petit prix et à la configuration très légère, sous Android Go, pour les marchés émergents à très petit revenus).

        C'est une idée pour le rédacteur, s'il pouvait la modestie d'admettre s'être fourvoyé dans son propos et vouloir coller au plus près de la réalité du marché (qui est en totale contradiction avec son propos), mais ça je n'en suis pas certain, hélas :(


      • Le rédacteur tient à nous alerter de la hausse constante et vertigineuse sans l'avouer comme cela pour ne pas entraver le commerce.

        C'est aussi à chacun de faire la part des choses et de donner son sentiment sur la valeur attribuée à nos "objets du désir" 😉

        Perso, l'éventail des prix ne reflète pas la différence et la qualité d'usage entre un smartphone à 100 €, 300 € ou 1 000 €.

        Ensuite chacun fait avec ses moyens, ses envies, ses besoins.

        Mettre l'équivalent d'un SMIC pour moi est une aberration (et pas que pour moi...) pour d'autres cela établiera leur "standing", un moyen de reconnaissance sociale plus ou moins compréhensible de l'extérieur en fonction des situations personnelles.


  • Luna depuis 9 mois Lien du commentaire

    Nokia n'a été poussé à l'extinction par Google, mais par Windows.
    Google lui a contraire permis de revenir au premier plan et c'est une Success Story, bravo Android où il y a du choix !!


    • Il suffit de comparer avec les fournisseurs de réseaux (en France et ailleurs) pour comprendre qu'en dessous de 4 intervenants sur un marché, le client sera toujours lèsé.

      Alors choisir son téléphone avec son OS, c'est bien mais avoir bien plus de choix, c'est une garantie de payer un plus juste prix.

      Un Pixel à 1 000 € par exemple, c'est pas un vrai cadeau...
      Les ententes illicites quand il n'y avait que 3 fournisseurs, ce n'est pas sorti de mon cerveau tout seul, non 😉


    • C'est tout à fait vrai !


    • @ Luna : Nokia Mobile (qui tel le Phoenix est revenu de l'enfer grace à Android et porté par des ex gros pontes de Nokia qui ont fondé HMD et ont fait renaître Nokia grâce à une licence) STP, parce que Nokia (l'équipementier réseau) n'est jamais mort (certes il n'était pas très vaillant avant d'abandonner la conception et la vente de smartphones, mais il n'était pas mort pur autant, juste beaucoup moins rentable, plombé par la mévente de ses smartphones ; il s'est juste recentré sur son coeur de métier...) existe toujours, et il se porte mieux que jamais...

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition