Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Le succès de Google avec Android nous rend tous pauvres

Le succès de Google avec Android nous rend tous pauvres

L'industrie mobile se prépare lentement mais sûrement au MWC de Barcelone où nous retrouverons tous ceux qui, d'une façon ou d'une autre, participent à l'industrie du mobile. Et lorsque l'on parle de mobile, quel nom vient tout d'abord à l'esprit ? Android, le système d'exploitation de Google, qui mène le marché et ne cesse de grandir. Grâce à qui ? Nos portefeuilles.

Gagnant de la semaine : Google et Android

Android est en pleine forme. La part de marché de ce système d'exploitation mobile continue d'augmenter, et pas uniquement en Europe. Google a encore une fois établi un nouveau record cette semaine et a franchi la barre des 75% : plus de trois smartphones sur quatre en Europe ont le système de Google. En tant que seul "rival", Apple et son iOS se trouve en seconde position.

Il est intéressant de se rappeler à quoi ressemblait le marché des smartphones il y a quelques années. Téléphones mobiles Symbian de Nokia, les Lumias, téléphones BlackBerry, les smartphones Palm... Google les a soit poussés vers l'extinction, soit les a "mangés" un par un avec Android. C'est impressionnant ce que le géant de l'Internet de Mountain View a réussi ici, et ce n'est toujours pas fini. Bravo, Android !

Perdant de la semaine : notre portefeuille

Quel est le revers de la médaille de cette belle "success story" d'Android ? Ce qu'il advient de nous, les clients. Nous avons tendance à devoir dépenser de plus en plus d'argent pour nos smartphones Android. Les smartphones sont de plus en plus chers et le marché est en déclin, mais paradoxalement les smartphones chers se vendent de mieux en mieux. La marche triomphale d'Android se reflète plus ou moins directement dans nos portefeuilles.

Le problème, c'est qu'il n'y a pas d'issue. Seul l'univers Apple reste une alternative à Android, et les iPhones sont tout sauf bon marché. Peut-êter que nous n'en serions pas là si nous avions acheté un peu plus de téléphones intelligents Windows Phone, Blackberry ou Sailfish, qui sait...

Articles recommandés

48 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • L'avantage d'Android, c'est qu'il y a énormément de modèles de téléphone, donc il y en a pour tous les goûts, pour toutes les bourses. On trouve des smartphones à moins de 100€, comme à plus de 1000€. Contrairement à Apple, où à moins de prendre un téléphone d'une génération précédente, souvent d'occasion, on n'a pas trop le choix du modèle.
    L'avantage d'avoir un géant comme Google avec autant de parts de marché c'est que le gagnant dans tout ça, c'est le consommateur... car toutes les applications ou presque sortent pour Android. Donc pas le souci de se dire... mince cette appli n'est pas compatible...


  • Avec Xiaomi pas peur de me faire plumer, 500 euros pour un flagship avec tout ce qu'il faut, comme le Mi Mix 3...


  • Je n ose pas imaginer si c'était 75% pour iOS et le reste pour Android dans ce cas...


  • Je ne vois pas en quoi je suis perdant. Puisque j'ai le choix du budget de mon smartphone.


  • ZooN depuis 9 mois Lien du commentaire

    Attention aux raccourcis.
    Il n'existe pas de corrélation entre le système Android et la montée constante des prix moyens des hauts de gamme et milieu de gamme.
    C'est l'augmentation graduelle de la sophistication des composants électroniques et de leur précisions qui augmente le coût des smartphones et non pas leur OS.


    • La question qu'il faut se poser après ce juste constat : mais à quoi sert cette sophistication en rapport avec le prix réclamé ?

      Le pourcentage des utilisateurs qui pourront accepter ce tarif en fonction de l'usage qu'il en font, en dehors des "gamers" (il existe pour eux un créneau spécifique d'appareils) correspond mal à l'augmentation des ventes de haut de gamme.

      (-178)


      • Les prix des flagships premium ont beaucoup augmenté ces 2 dernières années, mais le succès tout relatif des Samsung Galaxy S8, S9 et Note 9 (comparé au Samsung Galaxy S7), et la baisse des ventes de l'iPhone XS (qui oblige pour la première fois Apple a réfléchir à une basse des prix, même si ce n'est pas partout) pourrait faire que leurs prix baissent un peu à l'avenir (même si le Samung Galaxy S10 voit encore ses prix augmenter, mais il est beaucoup plus haut de gamme et bien mieux doté ; à voir si Samsung obtient le succès qu'il espère avec, ce qui n'est pas sûr... malgré la qualité [sur le papier pour le moment] évidente des modèles)
        Et ça ne serait pas un mal que les dirigeants de ces fabricants reviennent un peu les pieds sur terre (on peut toujours rêver :)


  • Par pitié, relisez vos articles avant de publier...

    "Il est intéressant de se rappeler à quoi {[ressembler]} le marché des smartphones il y a quelques années."

    -》à quoi {[ressemblait]}...


  • Pfff...
    Windows Phone n'a pas su s'imposer, et s'est éteint de lui-même car incapable de proposer quelque chose d'attractif, d'abouti, et d'évolutif.
    Idem pour Sailfish : insignifiant.
    Seuls les meilleurs ont résisté. Et c'est bien comme ça.
    Décidément cet article n'a rien d'objectif. Pire : il traduit la méconnaissance totale de l'évolution de la téléphonie mobile.

Montrer tous les commentaires
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition