Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Les statistiques déprimantes derrière la montée fulgurante de la haine en ligne

Les statistiques déprimantes derrière la montée fulgurante de la haine en ligne

Discours haineux, traque à la traîne, cyberintimidation, harcèlement sexuel, harcèlement criminel, menaces physiques et harcèlement soutenu - quiconque a été en ligne récemment a été témoin de notre culture en ligne déprimante. L'affaire de la Ligue du LOL est là pour le rappeler. Et selon une nouvelle étude de l'Anti-Defamation League (ADL), 37% des Américains ont connu la haine en ligne en 2018.

Les résultats de l'étude sont déprimants, mais pas surprenants. Ce qui est peut-être le plus frappant dans ces données, c'est la vitesse à laquelle la haine en ligne se répand de plus en plus. Ce chiffre mentionné ci-dessus - 37 % des répondants disent avoir été victimes de violence - est en hausse (18 % en 2017). La montée fulgurante de la haine en ligne est réelle.

En plus de ceux qui ont connu la haine en ligne, 41 % des Américains ont déclaré avoir été victimes d'insultes et 33 % ont déclaré avoir été embarrassés exprès.

Quelles plates-formes sont des aimants pour le harcèlement ?

Il n'y a pas de prix pour deviner le gagnant dans cette catégorie. Parmi tous ceux qui ont participé à l'étude ADL et qui ont été victimes de harcèlement en ligne, 56 % ont déclaré qu'au moins une partie de ce harcèlement s'est produite sur Facebook.

Les autres réseaux sociaux n'étaient pas non plus exactement des plates-formes de sérénité. Twitter (19%), YouTube (17%), Instagram (16%) et WhatsApp (13%), ont tous des problèmes de haine en ligne aussi. Les chiffres sont légèrement différents si l'on considère uniquement les utilisateurs quotidiens des plates-formes. Parmi ces gros utilisateurs, l'enquête a révélé que près de la moitié (47 %) de tous les utilisateurs quotidiens du site de jeux en continu Twitch ont été victimes de harcèlement, suivis par Reddit (38 %), Facebook (37 %) et Discord (36 %).

twitch
47% des utilisateurs quotidiens de Twitch ont été harcelés. © AndroidPIT 

Les femmes et les minorités sont plus susceptibles d'être victimes de harcèlement

Soixante-trois pour cent des répondants qui se sont identifiés comme LGBTQ+ ont été victimes de harcèlement en ligne en raison de leur identité. Viennent ensuite les musulmans (35 %), les Hispaniques (30 %), les Afro-Américains (27 %), les femmes (24 %), les Asiatiques américains (20 %) et les Juifs (16 %), qui ont tous été victimes de propos haineux en ligne.

La haine en ligne modifie également la façon dont nous utilisons les médias sociaux et Internet. Trente-huit pour cent des répondants ayant vécu de la haine et du harcèlement en ligne ont ainsi cessé, réduit ou modifié leurs activités en ligne. Environ 18% ont essayé de contacter directement la plate-forme, 15% ont pris des mesures pour réduire les risques pour leur sécurité physique, et 6% ont contacté la police pour demander de l'aide ou signaler des cas de haine ou de harcèlement en ligne.

Fait inquiétant, plus de la moitié (59 %) des Américains ont déclaré croire que la haine et le harcèlement en ligne rendent les crimes haineux plus courants.

L'enquête auprès de 1134 personnes a été menée en décembre par YouGov, l'une des principales sociétés d'analyse de l'opinion publique et des données, pour le compte du Center for Technology and Society de l'ADL. Certes, la taille de l'échantillon n'est pas énorme, mais l'ADL indique que la marge d'erreur de l'enquête est de seulement +/- 3 points de pourcentage.

Avez-vous été victime de haine ou de harcèlement en ligne ?

Via : Engadget Source : ADL

Articles recommandés

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Il vaut mieux être imperméable à certaines choses quand nous sommes sur internet.


  • Toute invention a fatalement des mauvais côtés. Un couteau sert a priori à couper toutes sortes de choses, mais il peut également tuer des gens. Va-t-on pour autant interdire la vente de tous les couteaux, ou ficher minutieusement tous les acheteurs ? Éduquer les gens serait déjà le minimum, avant d'envisager la répression. Je crois malheureusement que rien ne s'arrangera, que nos sociétés, dites modernes, ont déraillé et qu'elles ne sont pas près de remettre leurs roues sur les rails. Même en commençant demain matin, il faudrait plusieurs générations pour arriver à corriger le tir.


    • Il faudrait aussi à nos sociétés l'instinct de vie pour comprendre la nécessité de juguler la violence que l'on pourrait appeler sociale.
      Je doute qu'elle le possède encore où tout au moins qu'elle néglige sciemment cet oubli.

      Ce "choix comptable" marque un choix délibéré pour abandonner tout critère très difficile à mesurer. On est entré (apparemment) définitivement dans la gouvernance par les nombres conséquence logique du choix très libéral de mettre en premier le caractère matériel comme le but ultime menant au bonheur général dans nos sociétés.

      Si la science du comportement animal, l'éthologie, a pu nous apprendre des données incontestables sur les sociétés de grands singes dont nous sommes issus, c'est son goût pour la violence.

      Même si chacun a beaucoup plus entendu parler de la manière dont les bonobos règlent leurs conflits sociaux (eux n'ont pas d'objets connectés pour cela 😜) nos sociétés humaines ne peuvent facilement échapper à notre nature.

      Donc, je suis bien d'accord pour dire avec toi que seule la culture, c'est-à-dire l'acquisition de la connaissance de ce danger profondément implanté en nous et les manières de le rediriger dans d'autres directions (positives comme le sport, la découverte d'autres valeurs) sont absolument indispensable pour aboutir à une solution toujours plus urgente à prendre au vu de l'accélération des frictions que produit les choix politiques qui ont été faits dans une immense inconscience sinon dans un déni de ce danger primordial.

      Ça pourrait faire une doléance acceptable à présenter à Manu 😉

      (-82)


  • Luna depuis 5 mois Lien du commentaire

    Bien sûr et même jusqu'ici parfois.

    🤔La question est qui n'en a pas été victime ?

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition