Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Google veut révolutionner le jeu avec Stadia, un service de gaming en streaming

Google veut révolutionner le jeu avec Stadia, un service de gaming en streaming

Lors de la Game Developer's Conference 2019 à San Francisco, Google a annoncé Project Stadia, son service de streaming de jeux. Selon Sundar Pichai, PDG de Google, l'idée est de construire "une plateforme de jeux pour le monde entier", éliminant les barrières qui empêchent les joueurs d'accéder aux jeux les plus sophistiqués du moment.

L'expérience, selon Pichai, devrait être aussi simple que de cliquer sur un lien YouTube : la nouvelle plate-forme s'appelle Stadia et se veut un lieu où joueurs et spectateurs peuvent partager une expérience ensemble. Le service est le résultat de 2 ans de recherche, avec la première démonstration publique, appelée Project Stream, sortie en octobre dernier, diffusant le jeu Assassin's Creed Odyssey.

Un YouTube pour les jeux

Stadia n'est pas une console, c'est un service. Les utilisateurs pourront jouer sur n'importe quel navigateur Chrome, du PC de bureau au smartphone Android, ou même le plus simple des Chromebooks. Google promet une latence très faible, grâce à son vaste réseau de centres de données dans le monde entier, et la possibilité de "sauter" d'un appareil à l'autre instantanément, reprenant le jeu exactement où il s'est arrêté.

Avec Project Stream, Google a diffusé Assassin's Creed Odyssey en 1080p à 60 images par seconde, avec un son stéréo. Mais Stadia va plus loin : Google promet de pouvoir diffuser des jeux en 4K avec HDR à 60 images par seconde, avec son surround. Et selon Google, le service est évolutif pour diffuser des parties en 8K.

batch hinjbyl8ifpo2zjltsoz
Stadia promet la possibilité de jouer sur l'écran que vous voulez / © Google

Jouez à votre façon

Pour jouer, les utilisateurs peuvent utiliser n'importe quel contrôle USB ou Bluetooth qu'ils ont déjà, mais Google a également développé une manette spéciale, le Stadia Controller, adapté pour le service. Dans le contrôle, qui se connecte via Wi-Fi directement au serveur où le jeu est en cours d'exécution, il y a un bouton pour partager automatiquement votre partie, en temps réel, dans un "Live Stream" sur YouTube.

batch screenshot 2019 03 19 13.22.41
Le Stadia Controller se connecte via Wi-Fi au serveur avec le jeu. © Google

Un autre bouton permet aux joueurs d'appeler Google Assistant pour obtenir des conseils sur la façon de surmonter les parties difficiles d'un jeu. De plus, les commandes ont une configuration très commune, avec 4 boutons d'action, 4 triggers, deux directifs analogiques et un directif numérique. Nous ne savons toujours pas s'il y a des détecteurs de mouvement ou un système de vibration, par exemple. A en juger par les images sur scène, le Stadia Controller sera disponible en noir, blanc et bleu.

Beaucoup, beaucoup de puissance

Stadia fonctionne sur des serveurs basés sur des processeurs AMD, avec une GPU personnalisé d'une puissance de calcul de 10,7 téraflops, soit plus du double des performances d'une PS4 Pro. Et ce n'est qu'une "instance" de la plate-forme. Les jeux peuvent ajouter ou supprimer des instances pendant la partie en fonction de la puissance de traitement requise à ce moment-là dans le jeu.

Le système d'exploitation est Linux, et la plate-forme supporte les moteurs les plus populaires dans l'industrie du jeu en ce moment, tels que Unreal Engine, Unity et le système physique Havok.

Et les jeux ?

Lors de la présentation, Marty Stratton, producteur exécutif d'id Software, est monté sur scène pour annoncer que Doom Eternal sera disponible dans le service, fonctionnant en 4K avec HDR+ à 60 images par seconde. Yves Guillemot, fondateur d'Ubisoft, était également présent dans l'assistance, ce qui indique que la société soutiendra également le service.

Cool ! Comment puis-je jouer ?

Stadia sera mis à la disposition du public "plus tard en 2019", d'abord aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et "dans la plupart des pays d'Europe". Aucune information sur les prix ou les plans d'abonnement n'a été divulguée.

Articles recommandés

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Alors revenons sur terre deux minutes...

    Quels jeux ? Quels prix ? Quelle qualité de streaming pour une majorité de français qui n'auront pas les 30mega minimum nécessaire à la 4k hdr 60fps...

    Parlons aussi de cette manette honteusement plagiée sur les design des manettes xbox et PlayStation. Qui se paye le luxe d'être hideuse en plus

    On nous vente les mérites de l'abandon de l'hardware sauf que si il y aura toujours du hardware : votre tablette, votre smartphone et votre TV. Une tablette ou un smartphone avec affichage 4k c'est plutôt rare et ca a un coût, comme une TV 4k de qualité.

    Et en fonction de la qualité de votre TV, portable ou tablette la qualité de jeux risque de varier quoi qu'en en dise.

    Autre point important, plus rien ne marchera quand vous aurez une coupure d'internet... Et on sait qu'elles sont toujours nombreuses chez les opérateurs français...


    • Google va t'il prévoir des tarifs dégressifs pour ceux qui n'auront pas un hardware permettant l'affichage de la 4k ? Lol

      Sony et Microsoft ont encore de beaux jours devant eux.


  • Mais à quoi sert donc l'Assistant de Google dans ces jeux où la satisfaction du joueur est de réussir (seul évidemment, puisque chacun a le besoin de prouver ses PROPRES capacités au regard de la "communauté" des "autres" joueurs) sinon à des choses moins avouables...

    Les joueurs capables de s'investir ET d'investir des sommes considérables sont bien au-dessus de ça, évidemment 😜

    Rien ne va plus, faites vos jeux !

    Au casino, seul la banque gagne à tout les coups et le monde numérique est un autre casino ?

    Évidemment non ! Mais la révolution est en marche...


  • Pas besoin de console, un système d'exploitation déja en place, que les jeux à récupérer, transfert facile sur du matériel qu'on possède déjà, puissance de calcul déplacée hors du domicile. Ca risque vraiment de fonctionner et de concurrencer les acteurs courants du jeu vidéo. A suivre pour les gamers...
    Ah oui, reste à voir le prix!!

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition