Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 2 Commentaires

Qualcomm veut améliorer significativement les appareils photos des smartphones en 2018

Qualcomm vient d'annoncer une nouvelle puce photo dans le cadre de son programme Qualcomm Spectra Module. Il s'agit d'une technologie qui permet de détecter la profondeur des sujets dans les photos et le mouvement en temps réel, le tout en étant capable d'utiliser trois capteurs.

Votre prochain téléphone Android pourrait avoir des capacités de détection de profondeur assez impressionnantes. Les nouveaux ISP (Image Signal Processor, connu également en français comme processeur d'images) de la société américaine ont été conçues pour assurer l'amélioration de la vision par ordinateur, la qualité de l'image et l'efficacité énergétique. La chose particulière est que cette technologie nécessite la présence de trois capteurs : un scanner pour la reconnaissance de l'iris, un capteur de profondeur actif et un passif.

Le scanner d'iris est peut-être le capteur que vous connaissez le plus, en raison de sa disponibilité sur le Galaxy S8, mais Qualcomm dit que sa version offre des performances et une précision améliorées, y compris la possibilité d'éviter d'être falsifiées par des images.

Le capteur de profondeur passif fonctionne également de manière assez standard. Il utilise deux lentilles de caméra, légèrement espacées,  pour permettre au téléphone de comparer deux images et de combiner la profondeur des objets, comme le fait le cerveau humain avec les yeux.

Mais le plus intéressant des trois peut être le capteur de profondeur actif, qui utilise un module infrarouge pour diffuserun modèle d'un milliers de points IR, qu'un capteur IR peut alors visualiser. En déterminant les distorsions dans le motif des points, le téléphone peut cartographier la profondeur beaucoup plus précisément que le système passif. Ensuite, la caméra habituelle est utilisée pour fournir une couleur normale à l'image, ce qui permet de créer une image 3D précise presque instantanément. 

Selon Qualcomm, cette technologie permettra aux constructeurs de smartphones d'améliorer leur système de reconnaissance faciale et aux développeurs de perfectionner leurs applications liées à la réalité augmentée. 

Certes, de nombreuses technologies similaires existent déjà mais le fait que Qualcomm les offre pour quiconque utilise la puce Snapdragon de nouvelle génération rend cela beaucoup plus facile à mettre en oeuvre. De quoi espérer de meilleurs appareils photos sur les smartphones en 2018.

Que pensez-vous de cette nouvelle génération de puce photo ?

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Nous en sommes qu'au début. On en reparle dans quelques années...


  • Il me semble que Qualcomm veut améliorer par ce nouvel ISP plusieurs domaines à la fois et proposer une solution toute faite aux constructeurs qui, peut-être, ne voudront pas tous cette aide assurément bien monnayée.

    Dans un deuxième temps, les principaux constructeurs (Samsung, Huawei, ...) voudront leurs propres solutions pour ne pas rester sous la dépendance encore plus prégnante de Qualcomm.

Articles recommandés