Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
6 min de lecture 13 partages 3 Commentaires

Samsung, LG et Philips nous parlent de maison connectée

Lors de l'IFA de Berlin, nous avons discuté avec des représentants de trois marques bien connues, LG, Philips Lighting et Samsung, pour parler de Smart Home. Quels sont les problèmes rencontrés par les marques et les utilisateurs, et que devons-nous attendre du futur ?

A l’IFA de Berlin, nous avons discuté avec George Yianni de Philips, Ken Hong de LG et Diana Diefenbach de Samsung. Trois représentants de trois fabricants connus, qui se sont rassemblés afin de parler d'un sujet de plus en plus traité et proche des journalistes et des utilisateurs : la Smart Home.

Nous avons vu différents dispositifs connectés à l'IFA : des haut-parleurs intelligents, des aspirateurs intelligents, des réfrigérateurs fonctionnant avec des commandes vocales telles que, par exemple, le Samsung Family Hub. Pourquoi ? la Smart Home n'est pas le futur, mais le présent. Nous sommes bien sûr encore au début, et le chemin à parcourir avant de voir des maisons entièrement connectées est encore long à parcourir, mais les marques sont prêtes à s’investir.

Smart Home : sachez tout d'abord de quoi vous parlez

Dans les trois entretiens que vous trouverez dans l'article (en anglais), il y a plusieurs éléments communs. Le premier concerne l'objectif à long terme des trois marques : faire comprendre aux consommateurs ce qu’est et ce que n'est pas la Smart Home. Éduquer les utilisateurs sur le sujet et les différents produits sur le marché.

Comme l'a déclaré George Yanni, chef des technologies chez Philips Lighting, dans l’entretien « les lumières sont négligées, il ne s'agit plus seulement de les allumer et de les éteindre... Il est important de pousser les utilisateurs à utiliser davantage de produits intelligents ». Et ce discours s’applique également aux autres dispositifs, quelle que soit la marque. Il est essentiel de présenter le sujet aux consommateurs, de leur faire comprendre de quoi il s’agit et la façon dont leurs dispositifs connectés peuvent entrer dans leur vie quotidienne.

La sécurité, la confidentialité et l'efficacité sont ce qui préoccupe les utilisateurs

La technologie implémentée dans les dispositifs intelligents continue de se développer. La reconnaissance vocale s'améliore, et les prix, la préoccupation numéro un, ont diminué depuis quelques années. Mais tous les utilisateurs ne sont toujours pas disposés à équiper leur maison. Qu'est-ce qui les éloigne de ce monde automatisé ?

Comme l'a déclaré Ken Hong, directeur principal de LG, lors de notre entretien, « certains utilisateurs se préoccupent de la vie privée et cela est une préoccupation réelle, mais elle n’est pas liée au fait que les produits soient intelligents mais plutôt qu’ils soient connectés. La Smart Home et ses produits, en eux-mêmes, ne sont pas un problème. « La sécurité des produits de marques telles que LG, Philips et Samsung ne devrait pas être une préoccupation. »

George Yanni a également souligné combien il est difficile de choisir entre les différentes options disponibles sur le marché. Il est important pour les marques de s'assurer que les différents dispositifs soient compatibles les uns avec les autres, même s'ils proviennent de marques différentes. Ce n'est que de cette façon que les consommateurs auront vraiment la capacité de construire leur maison intelligente de manière simple et efficace. Même Diana Diefenbach, porte-parole de Samsung Home Appliance, a souligné comment l'intégration des dispositifs Smart Home devrait être aussi naturelle que possible : la marque est engagée dans ce domaine et aussi dans la sécurité des données.

Un écosystème intelligent à la portée de tous

De ces trois entretiens, il est clair qu'il est ressorti que l'objectif des différentes marques est de construire un écosystème efficace et facile à utiliser pour les utilisateurs. Les approches peuvent être différentes. Utiliser uniquement et exclusivement la technologie de la maison ou se concentrer sur des partenariats, en particulier lorsqu’il est question de commandes vocales et d'assistants intelligents.

Samsung, par exemple, comme avec le réfrigérateur Family Hub, a décidé de miser sur Bixby. À l'heure actuelle, l’assistant vocal n'est disponible qu'en anglais et en coréen, ce qui limite le produit à quelques marchés. Selon Diana Diefenbach, cependant, l'idée est de développer Bixby en d'autres langues afin de l'intégrer dans davantage de maisons. Et c'est Bixby lui-même qui cherche à connecter tout l'écosystème de la marque : smartphones, wearables et dispositifs Smart Home inclus.

 

Philips Lighting continue de se concentrer sur ce qu'il sait faire de mieux : les lumières. Et à la question de savoir si Philips, comme Sony, Harman ou Panasonic, envisage de sortir un haut-parleur intelligent avec Assistant ou Alexa intégré, George Yanni répond : « nous n’avons pour l’instant pas l’intention de développer notre propre haut-parleur intelligent, mais nous voulons travailler avec des partenaires capables de réaliser les meilleurs haut-parleurs intelligents pour assurer que nos produits fonctionnent au mieux avec ceux-ci. »

Conclusion

La synchronisation des dispositifs électroménagers est imminente. Beaucoup pensent que c'est pour l’avenir, mais les appareils connectés à Internet entrent dans nos maisons. Il est fascinant de pouvoir programmer votre aspirateur pendant que vous êtes hors de la maison afin que tout propre avant votre retour. Il est facile de comprendre comment ces dispositifs rendront la vie plus facile : nous parlerons de révolution des appareils ménagers.

Opinion by Alan Le Bihan
Après la révolution des smartphones arrive celle des appareils électroménagers
Qu'en pensez-vous ?
50
50
33 votants

LG, Samsung et Philips Lighting semblent aller dans la même direction : éduquer les consommateurs sur le thème de la Smart Home, les aider à choisir les produits les plus adaptés à leurs besoins et ainsi fournir un écosystème intelligent bien intégré capable de simplifier leur vie quotidienne. Et clarifier les doutes sur des questions telles que la sécurité et la vie privée fait partie du processus. La vie privée est un problème qui inquiète tout le monde : les entreprises pourront collecter plus de données sur nos habitudes grâce à ces appareils intelligents. Avoir plus de dispositifs connectés signifie plus de vulnérabilités, et nous sommes curieux de voir comment se portera cette industrie dans 20 ans.

Opinion by Alan Le Bihan
Je crains le fait qu’on puisse être surveillé non seulement à travers notre smartphone, mais également à travers nos appareils électroménagers.
Qu'en pensez-vous ?
50
50
33 votants

LG, Samsung et Philips Lighting ne sont pas les seuls acteurs dans le domaine. Parmi les marques les plus connues, il existe en fait de petites entreprises et start-ups qui proposent des idées et des produits intéressants. Comme l'a déclaré Ken Hong pendant notre entretien, quand on parle de Smart Home, il n'y a pas de rival unique, chaque petite ou grande entreprise devient un concurrent car il n’existe pas de véritable leader sur le marché. Bien sûr, les fabricants comme LG, Samsung et Philips ont beaucoup d'expérience et un nombre d'utilisateurs qui ne doit pas être sous-estimé, mais cela ne signifie pas qu'ils l’emporteront devant les autres. Il m’intrigue de voir comment les différents systèmes seront en concurrence les uns avec les autres pour entrer dans nos maisons.

Article écrit en collaboration avec Luis Ortega.

13 partages

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

  • Vince depuis 4 jours Lien du commentaire

    Si on ne veut pas de cette technologie, mieux serait de revenir à l'éclairage à la bougie, le chauffage au bois, le réfrigérateur au gaz et au jeux de société pour nos soirées.


  • « La sécurité des produits de marques telles que LG, Philips et Samsung ne devrait pas être une préoccupation. » dixit le directeur principal de LG.

    Opinion by Alan Le Bihan

    Je crains le fait qu’on puisse être surveillé non seulement à travers notre smartphone, mais également à travers nos appareils électroménagers.

    N'y aurai-t’il pas un léger décalage de discours ou alors des "éléments de langage" tout prêt à ingurgiter de la part de certains (avec un s) sans réfléchir ?
    Vous avez donc compris mon opinion.

    Fabriquer des appareils électro-ménagers programmables ou des systèmes d'éclairage ayant la même capacité ne pose aucun problème de conception aujourd'hui, simplifieraient en rassurant TOUS la vie de TOUS les consommateurs alors pourquoi en passer par des assistants sinon pour pouvoir récupérer ses fameuses données personnelles ? Je pose la question et j'ai une idée de la réponse !

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris