Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

5 min de lecture 6 Commentaires

RED Hydrogen One : du grand n'importe quoi ou une vision de l'avenir ?

Le fabricant RED a récemment présenté un smartphone qui dispose d'un écran holographique et d'un système modulaire, le but étant de proposer une qualité vidéo professionnelle. Si à première vue cela paraît être n'importe quoi, c'est surtout une niche qui nous donne un aperçu du futur.

J'aimerais tout d'abord dire plusieurs petites choses sur RED. RED Digital Cinema Camera a été créée en 2005 par le fondateur de Oakley, Jim Jannard, et n'avait pas d'autre but que de révolutionner le marché des appareils photo. Dans le cadre du NAB Show de 2006, l'entreprise avait présenté une caméra de cinéma 4K, et si elle a subi plusieurs critiques nous avons pu voir les premières productions de film de ce genre dès l'année suivante. Depuis, RED a trouvé sa place auprès d'Arri, Sony & Co, et il compte bien y rester.

Comment un fabricant de caméras en est-il arrivé à l'idée de créer un smartphone ? Qui plus est, quand ce dernier semble venir directement d'un film de science-fiction et dont le prix risque d'en effrayer plus d'un : 1195 dollars pour le modèle en aluminium et 1595 dollars pour le modèle en titane.

RED Hydrogen One : pas un simple smartphone

Tout d'abord, sachez que RED ne va pas concurrencer Samsung, Apple & Co, tout au moins pas sur le court ou moyen terme, car il n'est pas aussi avancé au niveau des canaux de distribution, de la capacité de production etc. Ceci dit, il n'essaye pas non plus de supplanter ses concurrents, il veut plutôt créer de nouveaux standards pour les professionnels

Bien entendu, l'utilisation n'est pas exclusivement professionnelle : il est également possible de téléphoner ou de jouer à Clash of Clans avec le RED Hydrogen One. Alors que l'univers de l'électronique se demande s'il doit utiliser la 4K, RED s'intéresse aux standards des dix prochaines années. Pour afficher des contenus VR, par exemple, il faudra un format vidéo qui retransmet également le son. RED s'est penché sur la question avec son Hydrogen One : il a créé le H4V.

Sur des vidéos normales, les données viennent de l'objectif. Sur des vidéos stéréoscopiques en 3D, il y a généralement deux objectifs. Avec le H4V de RED, les informations proviennent d'au moins 4 sources. Le fabricant ne s'est pas encore exprimé sur le fonctionnement, mais il faut rappeler que RED n'est pas la seule entreprise à s'intéresser à cela. L'entreprise Light Field Lab travaille également sur un système holographique, et Lytro se penche également à l'avenir avec par exemple son Immerge.

De la modularité pour les professionnels

Revenons-en à l'Hydrogen One. Sur les smartphones Android, il est facile de brancher des modules, mais je peux vous assurer qu'il ne s'agit pas ici de haut-parleur ou d'un système de rechargement sans fil. Si vous avez été regarder du côté des nouveaux dépôts de brevets du mois de juin, vous avez dû tomber sur des modules avec capteurs d'image et objectifs amovibles, des modules portant sur la lumière etc. RED a créé ces modules de manière à ce qu'ils puissent être branchés les uns aux autres.

Hydrogen One n'est pas le premier produit modulaire de RED. Avec le DSMC et le DSMC2, il avait déjà ajouté le thème de caméras modulaires sur son CV. Il a également confirmé que le Hydrogen One rejoindra les autres caméras mais nous n'avons pas plus d'informations sur le sujet. De toutes façons, si l'on regarde dans le forum, cela n'empêche pas les utilisateurs de vouloir précommander plusieurs modèles du Hydrogen One.

Pour le moment, RED a seulement confirmé que le smartphone aura un appareil photo à l'avant et à l'arrière. Sur le forum, pas de grosses promesses mais simplement du réalisme : les caméras que l'on trouve dans les smartphones ne feront jamais des images dignes de la qualité cinéma. Aucun téléphone mobile ne fait ça. Jannard promet par contre un système modulaire qui serait supérieur aux caméras du marché (sauf ses propres appareils, évidemment).

Le score de l'appareil sur DxOMark nous laisse sceptiques car le capteur 8K Helium de RED obtient le score de 108 points, ce qui n'est pas des plus brillants. Si vous voulez vraiment obtenir de la grande qualité d'image, il vous faudra investir dans le module, c'est à dire ajouter 1000 euros au prix du smartphone qui dépasse déjà le millier d'euros.

hydrogen patent
A gauche, le système de connexion. A droite, l'objectif amovible. © RED

Ecran holographique

L'écran "holographique" est la partie du téléphone qui semble être la moins crédible. Le fabricant n'a pas donné de détails techniques dans son communiqué de presse, mais quelques informations sont apparues. Sur les posts de forum, il expliqué que l'écran ne sera pas comme celui du HTC Evo 3D ou de la Nintendo 3DS, et tant mieux car ils donnent mal à la tête. Jannard a également précisé qu'avec l'écran il sera possible de voir les choses différemment en fonction des angles et que le contenu sera visible depuis 4 côtés. Il joue également un rôle sur la création de formats média (audio et vidéo).

Il s'agit donc d'un véritable défi au niveau de la gestion des données. Au maximum, les caméras Lytro arrivent à écrire plus de 300 Go / secondes. A titre de comparaison, il a fallu 3 jours à toute l'humanité pour produire autant de données en 1992, donc vous pouvez vous faire une idée du problème. Lytro, par exemple, contourne le problème : les données sont envoyées dans le cloud (donc pas de problème de place) et peuvent ensuite être traitées en ligne.

Résumé

Alors que nous parlons tous les jours de la 2K, de la 4K et autres sujets du genre, dans l'ombre le thème des nouveaux formats média prend de l'importance. Même si la fiche technique semble vendre du rêve, le RED Hydrogen One nous donne une première vision de l'avenir.

Que pensez-vous de ce smartphone ? Est-ce vous pour vous du grand n'importe quoi ou une vision de l'avenir ?

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • BdF 25 juil. 2017 Lien du commentaire

    "le capteur 8K Helium de RED obtient le score de 108 points, ce qui n'est pas des plus brillants"

    Erreur de votre part non? Car c'est juste le meilleur score...


  • "[...] prix du smartphone qui dépasse déjà le milieu d'euros." millier ;)


  • Le parti-pris (mais il en faut bien un) de la présentation nous envoie une image d'étrangeté où l'objet de la thèse soutenue paraît volontairement flou. Après cela, essayez de tendre vers l'objectivité pour répondre à la question me semble très compromis.

    Et puis, une vision de l'avenir qui soit du "grand n'importe quoi" c'est justement ce que les gens très mainstream appelle une utopie. Alors que l'on vit depuis déjà bien longtemps dans une utopie économique développée au XIXème et considérée par les mêmes et les forces de pouvoir comme une norme indiscutable et de progrès.

    Problème de traduction ou volonté de noyer le poisson ? A mon avis, article à retravailler...

Articles recommandés