Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

#SmartHome/IoT 4 min de lecture 3 Commentaires

Quels risques se cachent derrière l’IdO ?

Nous avons déjà parlé de la propagation des dispositifs de l'Internet des objets, qui en 2020 devraient dépasser les 20 milliards d'unités. Dans un monde étroitement connecté où le partage de données est maître, il est normal de se poser des questions concernant la sécurité.

IdO et sécurité

Avez-vous entendu parler de Mirai, le malware qui transforme les appareils électroniques tels que les webcams et les routeurs connectés au réseau en bot contrôlé à distance ? Son objectif est de mener des attaques DDoS (Distributed Denial of Service) pour faire planter les services ciblés. En novembre dernier, Mirai a frappé 900 000 routeurs allemands Telekom et au mois d’octobre, le même malware a également frappé plusieurs sites américains.

Robert Stephens, un vétéran dans le domaine de la technologie, a connecté une caméra de sécurité WiFi  à son réseau et a attendu qu'une attaque survienne. Il n'a fallu que 98 secondes avant que le premier malware n’apparaisse, un trojan lié à Mirai. La caméra utilisée était un appareil bas de gamme, et, sans aucun doute, des appareils haut de gamme offrent une plus grande protection. Toutefois, ce problème n’est pas le seul.

Ceux mentionnés ci-dessus (dans cet article, nous en trouverons d’autres) ne sont que quelques exemples qui devraient tous nous conduire à réfléchir sur les conséquences possibles de ces attaques, en particulier avec la diffusion de l'Internet des objets qui ne peut que se développer.

Que faire pour éviter le pire ?

Malheureusement, à l'heure actuelle, il n'y a pas de législation ad hoc. Un système de règles capables de contrôler la distribution des dispositifs IdO sur le marché sera nécessaire, tant du point de vue des utilisateurs finaux que de celui des producteurs eux-mêmes. Comme toujours, cependant, il faudra du temps avant que le règlement soit élaboré en détail.

Pendant ce temps, il y a plusieurs choses que nous pouvons, et devons faire, pour être en mesure de nous aventurer en toute sécurité dans le monde de l’IdO qui nous entoure déjà. Il y a quelques règles de base, faciles à appliquer, et à garder à l'esprit :

  • acheter une marque digne de confiance,
  • utiliser des mots de passe difficiles à deviner
  • remplacer le nom d'utilisateur / mot de passe défini par défaut
  • changer les mots de passe assez fréquemment
  • maintenir le logiciel de ses appareils toujours à jour.

Comme vous ne laisseriez pas la porte d'entrée de la maison ouverte, évitez de faire la même chose avec les dispositifs IdO que vous utilisez habituellement parce que, sinon, vous finirez par vous faire voler quelque chose de très précieux.

AndroidPIT security 3853a
Ne laissez pas la porte d'accès à vos données ouverte ! © AndroidPIT

Ensuite, il y a autre chose que nous sommes censés faire : informer et nous informer. Nous les journalistes ont le devoir de vous sensibiliser sur ce sujet. Celui de la sécurité, je sais, semble souvent un sujet ennuyeux qui touche les autres, mais pas nous étroitement. Mais malheureusement, ce n’est pas le cas. Le risque est présent et l'ignorer ne contribue pas à le résoudre.

Nous devons essayer d'apprendre à connaître le problème, déterminer quelles solutions les marques et les gouvernements sont en train de mettre en place, et les faire connaître. Nous avons profité du MWC afin de poser des question à certains experts dans le domaine. Nous avons posé à Filip Chitry d’Avast software, et Brian Yee, porte-parole de Symantec, les mêmes questions :

  1. Quel est le plus grand risque associé à l'Internet des objets ?
  2. Pourriez-vous nous donner un exemple concret des risques auxquels les utilisateurs pourraient faire face ?
  3. Qu’est-ce que les gouvernements devraient faire pour assurer la sécurité des appareils IdO disponibles sur le marché ?
  4. Que diriez-vous aux utilisateurs qui sont intéressés par l’IdO mais qui sont préoccupés par les possibles problèmes de sécurité et de confidentialité ?

Jetez un oeil à nos interviews vidéo ci-dessous et laissez-nous savoir ce que vous pensez sur le sujet.

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Motiver les utilisateurs de "l'Internet des Objets" à penser sécurité quand aucune menace flagrante et relayée régulièrement par les faiseurs d'opinions est presque mission impossible.
    Seuls d'énormes déconvenues qui frappent les esprits et contraignent durement les utilisateurs existants ou potentiels sera en mesure d'inverser la tendance.
    L'homme est ainsi fait, il apprend après les catastrophes... pas avant, amer constat.
    Un ou deux petits exemples pour la route ? Le changement climatique ou la chute brutale de biodiversité.
    Un autre exemple, après coup, qui ne fait plus trop polémique : Quand Galilée a désigné le Soleil comme étant le centre du monde (de cette époque) il a fallu 4 siècles pour que "l'ancienne vérité" détenue par la religion revienne officiellement sur sa position, fin 1992.
    Évidemment, la catastrophe terminale ne semble pas sous nos yeux... donc elle n'existe pas au moins pour ceux qui ne veulent pas la voir et pour ceux qui ont compris, convaincre les sceptiques n'est pas simple !


  • Si des âmes charitables pouvaient faire une version écrite… la flemme de mettre des écouteurs et d'écouter la vidéo.

Articles recommandés