Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture Pas de commentaire

Qualcomm a payé un milliard de dollars à Apple pour équiper l’iPhone

Le litige entre Apple et Qualcomm sur les droits de licence pour iPhone et iPad révèle des détails passionnants sur les relations entre les entreprises. Selon Steve Mollenkopf, le PDG de Qualcomm, la firme de Cupertino a réclamé 1 milliard de dollars pour l'utilisation de puces Qualcomm sur ses iPhone et iPad.

Selon Mollenkopf, de tels paiements incitatifs sont normaux dans l'industrie, mais pas à ce niveau. L'accord a eu lieu en 2011, quand Apple ne voulait plus installer les modems Infineon et cherchait un successeur. La déclaration de Mollenkopf a été faite dans le cadre du litige avec la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis, qui accuse Qualcomm d'exploiter sa position monopolistique.

Pour que l'opération en vaille la peine pour Qualcomm, le fabricant de puces a exigé un accord exclusif obligeant Apple à n'utiliser que des modems Qualcomm dans ses produits. Il ne s'agissait pas d'une tentative pour éliminer ses concurrents, a expliqué Mollenkopf. Les autorités telles que la FTC ont cependant un point de vue différent et considèrent l'opération comme un excellent exemple de la manière dont Qualcomm exploite sa position dominante sur le marché.

Les rabais Qualcomms sont trop tentants

Apple a hésité à confier un composant de ses produits à un seul fournisseur et recherche généralement au moins deux partenaires. Cependant, comme Qualcomm offrait des remises extrêmement élevées, les offres d'autres fabricants étaient "très peu attrayantes". Qualcomm bénéficie également de son large portefeuille de brevets pour les modems et du fait que les puces sont plus puissantes que la concurrence à bien des égards.

apple iphone xr 02
L'Apple iPhone XR contient un modem Intel. © AndroidPIT

Apple le voulait, mais pas Qualcomm.

Comme l'a annoncé Shara Tibken, une spécialiste d'Apple, Apple a voulu revenir aux modems des iPhone actuels malgré les querelles en cours avec Qualcomm, probablement parce qu'ils sont plus puissants que ceux d'Intel. Mais cette fois, Qualcomm a dit "non" et a évoqué les questions juridiques qui devaient d'abord être clarifiées.

La fin de l'histoire est difficilement prévisible pour l'instant.

Via : heise Source : Reuters

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition