Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Google au tribunal : jusqu'à 1000 euros à payer par utilisateur

Google au tribunal : jusqu'à 1000 euros à payer par utilisateur

Une fois n'est pas coutume, la question de la protection des données des internautes est une fois de plus mise sur la table, et Google est le centre de toutes les discussions. L'association de consommateurs française, l'UFC-Que Choisir, lance une action de groupe contre Google devant le tribunal de Grande Instance de Pari, pour violation du Règlement Général de Protection des Données. 

Google accusé de "consentement soutiré"

L'organisation française dénonce un "labyrinthe contractuel infligé aux utilisateurs" de Google, avec "des règles de confidentialités interminables" noyant ainsi l'utilisateur dans des informations qu'il ne lira jamais jusqu'à la fin. Mais le véritable problème ici pointé du doigt, c'est le "véritable parcours du combattant" pour arriver aux informations de géolocalisation. Il n'y aurait pas moins de 6 actions nécessaires pour accéder aux informations nécessaires. 

Et le résultat, c'est que les utilisateurs, sans réellement le savoir, consentent à de nombreuses choses de la part de Google qui se régale en géolocalisations et en ciblages publicitaires. L'UFC-Que Choisir demande qu'il n'y ait qu'une action claire de la part de l'utilisateur : lire et cocher une case. Pourtant Google ne semble pas vouloir aller vers la simplicité et selon l'organisation, le grand G contourne cette "règle fondamentale".

"Pour l’UFC-Que Choisir, c’est une violation manifeste du RGPD qui lui permet de collecter massivement des données personnelles sans que les utilisateurs puissent en avoir conscience : même immobile, un smartphone va transmettre sa géolocalisation près de 340 fois par jour !", indique le site de l'organisation. 

Screenshot 136
Même immobile, un smartphone transmettrait sa géolocalisation près de 340 fois par jour. © Screenshot: AndroidPIT

1000 euro d'indemnisation aux propriétaires de smartphones Android

Les réclamations de l'organisation française sont alors simples : que l'utilisateur ait un réel consentement vis à vis des règles d'utilisation des données personnelles, mais aussi que Google indemnise tous les utilisateurs de la plateforme (propriétaires de téléphones et de tablettes Android, titulaires d'un compte Google...) à hauteur de 1000 euros ! 

Nous ne savons pas encore où va mener cette action, mais l'UFC-Que Choisir annonce que 200 consommateurs ont demandés à engager cette procédure. 

Pensez-vous que cette action va être utile quant à la protection des données personnelles des utilisateurs de Google ? 

Source : Que Choisir

Articles recommandés

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Ouuuuuuuuuuui Victoiiiire !!!! Phaeton et Emmanuel Milicent vont enfin pouvoir s'acheter un iphone et arrêter de nous les briser xDD


    • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Bah oui, mais ça ne paye pas les applications qui vont avec et la greffe de rein n'est pas prévue, alors range ce truc dans ta poche et passe ton chemin ...


  • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Et est que c'est prévu que Google me fasse un virement SUR MON COMPTE ou sur celui de Macron...parce que sinon franchement je préfère encore qu'il les garde mieux que d'engraisser encore nos dirigeants sur MES DONNÉES !!

    Ce n'est pas patriotique rien à battre, ce ne sont pas des Hommes d'État, 1000€ c'est une grosse somme pour tout le monde ...Google paie nous et tu seras un héros, négocions je préfère UN SALAIRE MENSUEL POUR MES DONNÉES, plutôt que des amendes pour nourrir des dirigeants bibons !!


    • Pardayec depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Flagrant délit de portnawak démagogique. C'est mignon d'exprimer son ras le bol fiscal, encore faut-il le faire avec un minimum de jugeotte.
      Si Google payait une amende, l'argent récolté n'irait ni dans le compte de Macron, ni dans celui de n'importe quel dirigeant en vue de le nourrir. L'amende serait versée à un tribunal (pouvoir judiciaire) pour être ensuite reversée à titre de dommages et intérêts aux plaignants (des membres adhérents à l'UFC Que Choisir). Si tu ne fais pas partie de l'action de groupe, tu n'auras rien du tout.


  • Pardayec depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Bien sûr que ce type d'initiatives est utile. Face aux geants de la tech, il faut des contre-pouvoirs et maintenir la pression de la société civile. Que la démarche aboutisse ou non, c'est très incertain, mais les consommateurs ne peuvent défendre collectivement leurs intérêts que par des actions de groupe. Et il y a du boulot.


    • Konsau depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Il faut des contre-pouvoirs. 200 consommateurs face à Google...


      • Pardayec depuis 3 semaines Lien du commentaire

        T'as pas compris. Ce ne sont pas les 200 évoqués qui se constituent partie civile, mais l'association elle-même, forte de ses 150000 adhérents. Ce qui donne un peu plus de moyens pour payer les avocats nécessaires et faire face à Google. Mais on a déjà vu des David gagner des procès contre des Goliath. Le cas n'est pas desespéré.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition