Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
2 min de lecture 10 partages 3 Commentaires

Project Ara : tout sur le téléphone modulaire à construire soi-même

Nous vous parlions il y a quelques semaines du Project Ara, initié par Motorola : un smartphone où toutes les pièces seraient modulables et changeables à souhait. Le projet semblait prometteur, surtout dans la période actuelle, où les réelles innovations sur smartphones, qui semble révolue. Le rachat de Motorola par Lenovo n'a pas fait disparaître ce projet, bien au contraire : Google en a profité pour garder Ara de son côté.

project ara conference
© Google, AndroidPIT

En effet, les équipes de Motorola Mobility en charge de ce projet sont restées chez Google, et le géant d'Internet vient tout juste d'annoncer une conférence les 15 et 16 avril 2014 dédiée à Project Ara. Ce sera la première d'une série de trois, qui auront lieu durant le reste de l'année. 

Modulable, à quel point ?

Comme on le mentionnait lors de la première présentation du Project Ara, le principe repose sur l'essence-même de Android : un système ouvert, transformable à souhait, ou presque. Le smartphone issu de Project Ara saura-t-il suivre cet esprit ? A priori, oui et non. Si toutes les parties seront changeables, elles resteront tout de même construites sous le même format : on ne mélange pas des Lego avec des Duplo. Une structure sera proposée et intégrera un écran, un châssis et un module WiFi. Celui-ci serait apparemment vendu au prix de 50 $, du moins c'est ce qu'en disent les rumeurs.

Un smartphone pour tous les goûts... et portefeuilles ?

L'idée de Project Ara est évidemment plaisante pour de nombreuses personnes : nous pourrons enfin choisir ce que l'on souhaite intégrer dans notre smartphone, et enfin l'utiliser selon nos habitudes et préférences. Vous désirez une radio mais pas de podomètre ? Pas de souci. La taille de l'écran importe peu mais vous souhaitez surtout une bonne batterie ? Pas de souci. Un autre avantage est aussi l'esprit de recyclage facilement mettable en place avec Ara : si votre batterie vous lâche, ce ne sera pas votre smartphone entier qu'il faudra changer. Il vous suffira de racheter un élément. 

Une question reste cependant sans réponse : si le châssis ne coûtera "que" 50 $, il faut encore voir combien les autres composant coûteront. Sur le long terme, l'offre peut être alléchante, mais certains préféreront peut-être rester sur une composition de smartphone habituelle pour un petit prix. 

Nous en saurons bientôt plus lors de la première conférence Google du 15 et 16 avril !

10 partages

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

  • L'idée est sympathique et louable. Mais, probablement le choix sera limité à des renoncements, éventuellement quelques alternatives homogénes : niveaux de perf (vitesse ou octets) ou capacité (batterie).
    La place dans le boitier est limitée et contrainte.

    Mais surtout, Android n'est ni Windux ni Linux, pas configurable à souhait, du sur mesure d'un bloc. Pas de CD (ou autres) d'install pour les drivers manquants.
    Ça calme.

    Enfin, quid du processus commercial ? Assemblage à la demande ? Par qui sous quel délai ? Contrôle de conformité ? Ils y ont pensé, bien sûr.
    Mais, faut pas réver au Lego.


  • Un projet que j'ai vraiment hâte de voir aboutir. L'idée est excellente. Un téléphone modulable et customisable pour chaque profil d'utilisateur le rêve. Mais la connectique entre tous ses éléments va-t-elle être à la hauteur ?

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris