Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.

3 min de lecture 2 Commentaires

Le problème ne vient pas des smartwatchs mais d’Android Wear

Il est difficile de rivaliser avec Apple dans le domaine des smartwatchs. La société possède 57 % des parts de marché avec un seul dispositif, qui fonctionne avec le même système d’exploitation : iOS. Samsung a cependant réussi un exploit : se placer à la deuxième place des systèmes d'exploitation pour wearables grâce à Tizen. Même avec une différence d'à peine 1 % par rapport à Google, le fabricant sud-coréen expose davantage la source d'un problème, qui ne vient pas des smartwatchs, mais d’Android Wear.

Dans une étude récente menée par la Strategy Analytics (via Tizen Experts) sur le marché des wearables au cours du premier trimestre de 2017, Samsung a battu Google pour la première fois (tous les appareils fonctionnant sous Android Wear), et est passé à la deuxième place dans le classement des systèmes d’exploitation pour smartwatch les plus utilisés avec Tizen.

Les parts de marché des systèmes d’exploitation pour smartwatchs (Q1 2017)

Apple Watch 57 %
Tizen  19 %
Android Wear 18 %
Autres 6 %

Laissant l'hégémonie d'Apple de côté, il est clair (encore une fois) qu'Android Wear a un gros problème. Selon l'étude de l'année dernière, il était prévu que la plate-forme pour les appareils portables de Google pourrait être encore plus proche de la Watch OS en 2017, mais comme les chiffres le montrent, le fabricant qui a gagné du terrain est Samsung. En 2015, Tizen représentait 6,7 % des parts de marché, tandis qu'Android Wear en comptait 17,4%.

gears3 hero principal
Tizen devient populaire parmi les systèmes d'exploitation pour wearables. © AndroidPIT

Mais dans quel domaine Android Wear pêche ? Il est indéniable que Google a le soutien des fabricants - LG a annoncé deux modèles cette année, la LG Watch Style et la LG Watch Sport, et les options dans le domaine ne manquent pas. Ce qui manque vraiment, ce sont des fonctionnalités !

Pendant plus d'un an, j’ai utilisé la Moto 360 de deuxième génération, et même avec la mise à jour vers Wear 2.0, l'appareil sert davantage comme un raccourci pour mon smartphone que d’un gadget ayant sa fonction propre. Pire, le fait qu’elle ne soit pas optimisée pour traquer son activité sportive signifie que je dois transporter un autre appareil avec moi.

AndroidPIT apple watch wearable smartwatch 0390
Apple est à l'avant-garde du développement de logiciels pour wearables. © AndroidPIT

Même après la dernière mise à jour, Android Wear semble être encore en version bêta, une sensation que nous n’avons pas lorsque nous utilisons la Gear S3 ou l’Apple Watch 2, par exemple. Pendant que Google traite sa plate-forme pour wearables comme un produit destiné à être commercialisé par d'autres fabricants voulant offrir un gadget supplémentaire, Tizen et Watch OS gagnent des parts de marché. Compte tenu des chiffres du premier trimestre de l'année, les utilisateurs intéressés par cette technologie s’en sont déjà rendus compte.

Bien sûr, nous pouvons justifier ces chiffres en mentionnant des problèmes tels que le manque de mises à jour d'Android Wear pendant de longues durées, ou même le manque d'intégration (contrôle) du matériel et des logiciels de Google. Cependant, il est clair pour moi qu’Android Wear est juste un autre logiciel que Google voulait développer le premier, mais qui a perdu sa grâce.

Selon vous, comment un logiciel présent sur tant de dispositifs a pu autant stagner au cours des deux dernières années ? Comment Google pourrait transformer cette situation à son avantage ?

7 partages

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

  • Pour avoir eu ma Smartwatch3 pendant plus d'un an sous android wear, j'avoue que la Gear s3 sera très certainement ma future montre connectée (j'attends que le prix baisse encore un peu). Je n'aime pas du tout Tizen sur smartphone mais sur smartwatch il est clairement mieux fichu que AndroidWear. Il ne manquerait plus qu'un store plus étofé pour Sam et la victoire serait complète sur Google.


  • Le problème est plus profond que ça, presque culturel. Apple et Samsung ont leurs fans qui achèteraient n'importe quoi de leur marque préférée sous prétexte de l'avoir​ dans sa poche ou son poignet. Il est aussi Européen vs USA/Japon/Corée, de notre côté de l'océan nous préférons une vraie montre à un truc plastique qui tient 1 jours, dans ce cas de figure Withings à créé l'article dont tout le monde avait besoin, un tracker / montre pseudo connectée.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations