Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
4 min de lecture 5 partages 12 Commentaires

Le Priv est-il le smartphone de la dernière chance pour BlackBerry

Avec le lancement du Priv, BlackBerry pourrait jouer sa dernière carte dans le marché des smartphones. Pour se donner toutes les chances, la firme canadienne a donc choisi de lancer son premier smartphone sous Android pour reconquérir les particuliers mais également les professionnels. BlackBerry a t-il visé juste ? Peut-on être optimiste sur le futur de la marque ?

Il faut sauver le soldat BlackBery

Le fraîchement annoncé BlackBerry Priv a une mission périlleuse : sauver l'entreprise. A l'image de HTC avec son One A9, BlackBerry joue son va-tout. L'époque de gloire du fabricant est bel et bien révolue. BlackBerry ne pèse désormais plus que 0,3% du marché mondial loin derrière les 80% d'Android. La situation est donc grave. La firme misait sur son nouveau système BlackBerry 10 pour reprendre du terrain à iOS et Android mais ce fut finalement un échec retentissant. 

smartphone os market share
BlackBerry occupe moins de 1% du marché. © IDC

Même si John Chen, le directeur général de BlackBerry, clame haut et fort que la société compte toujours sur son OS mobile (BlackBerry 12) pour les entreprises et les gouvernements, il apparaît impensable que l'entreprise réussisse à conserver tous ses employés uniquement pour ce marché.

Quelques motifs d'espoir

Heureusement, le Priv apporte quelques motifs de satisfaction qui peuvent faire penser que le succès sera au rendez-vous. Outre le choix d'Android, BlackBerry a également eu quelques bonnes idées. L'entreprise n'est pas bête et connaît bien sa réputation. Elle a donc joué cette carte pleinement et a axé sa communication (et son terminal) sur la sécurité du terminal. A l'heure où une faille est découverte chaque semaine sur Android, le Priv vise donc une clientèle inquiète par la sécurité de leurs données. 

L’architecture a ainsi été soigneusement élaborée avec plusieurs niveaux de protection tout en bénéficiant du meilleur d'Android. John Chen toujours, a qualifié son BlackBerry sous Android comme une synthèse entre « le meilleur de la sécurité et de la productivité de BlackBerry avec l'énorme écosystème d'applications mobiles disponible sur Android. ». Des optimisations logicielles ont donc été opérées pour améliorer Android. BlackBerry a aussi ajouté plusieurs de ses services pour renforcer la sécurité comme  SecuSuite pour des appels téléphoniques chiffrés, WatchDox pour le partage de fichiers ou encore BBM Meetings pour l’organisation de conférences.

Et comme si cela ne suffisait pas, le Priv propose aussi d'autres options pour contrôler les applications et surveiller leurs permissions pour prévenir tout comportement suspect.

androidpit blackberry venice leak
Le Priv a quelques arguments pour séduire. © @evleaks

Le Priv inaugure également le retour du clavier physique sur Android. Cela paraîtra « ringard » pour certains mais il subsiste toujours de nombreux fans qui apprécient notamment cette caractéristique pour des raisons de rapidité, de fluidité, de taille des lettres ou encore de manipulation.

Côte hardware également, le Priv n'a pas grand-chose à envier à la plupart de ses concurrents. Sa fiche technique est digne d'un smartphone haut de gamme de 2015 avec un écran QuadHD de 5,4 pouces, un processeur Snapdragon 808, 3 Go de RAM, 32 Go de mémoire, un port microSD, un appareil photo de 18 mégapixels, le NFC... Bref, de quoi séduire et de quoi assurer des performances de qualité.

blackberry priv hands on
Le Priv est un terminal assez imposant. © derStandard

Enfin, BlackBerry peut compter sur sa réputation et son image pour attirer des utilisateurs. La marque était populaire notamment auprès des jeunes et des cadres supérieurs. Deux cibles particulièrement importantes pour la survie de l'entreprise.

La solution de la dernière chance

Avec la faillite qui se fait menaçante après chaque smartphone, BlackBerry tente donc un pari fou avec son premier smartphone sous Android. La firme répond simplement à la demande des utilisateurs qui existait depuis le développement et le succès d'Android. C'est un peu comme si Nokia lançait son smartphone sous Android. 

Cela peut sembler désespéré pour certains, mais ce pari pourrait payer. Si quelqu'un vous disait qu'il y avait un téléphone Android sécurisé avec un clavier physique bénéficiant en plus du sérieux de fabrication et de la qualité du SAV de BlackBerry, vous pourriez être séduit.

Que pensez-vous du BlackBerry Priv ? S'agit-il d'une dernière tentative du fabricant canadien ? Faites le nous savoir dans les commentaires.

5 partages

12 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

  • Beaucoup trop cher pour un produit dilemme du point de vue marketing. Le marché du Smartphone sous Android a toujours un fort potentiel de croissance, mais le marché n'a plus besoin de Blackberry. J'utilise souvent les appli Android sur mon Q10, hélas comme la version Android est Gingerbread je suis actuellement en peine avec nombre d'entre elles (Banque et payement NFC). Malgré ce qui précède, je ne compte pas prendre le PRIV sauf si le prix est divisé par deux, sinon il me faudra aller voir à la concurrence hélas.


  • J'espère vraiment qu'il sera à la hauteur car j'ai envie de le prendre , toujours voulu un blackberry pour leur clavier. Maintenant qu'il est sous Android c'est parfait, reste à voir l'appareil photo car je suis photographe et utilise le lgg4 qui a ce niveau est superbe .


  • Un moment vous dites c'est comme si "Nokia sortait son mobile sous Android"... Le Nokia X compte pour du beurre, ANDROIDpit?
    Sinon l'idée n'est pas mauvaise, à défaut de solliciter les dev pour créer de bonnes appli sur BB10 pourquoi pas tenter Android? Ils n'ont rien à perdre. Même leur Os est très bon (j'ai le passport).


    • Oui enfin le NokiaX avait des caractéristique pourries. Clairement c'était un test de la part de Nokia. Test vite abandonné puisque vente à Microsoft


      • Pierre Vitré
        • Admin
        • Staff
        5 nov. 2015 Lien du commentaire

        Il est difficile de dire que le Nokia X était un "vrai" mobile sous Android tant son interface avait été bridée. Microsoft avait remplacé toutes les applications de Google. L'interface avait été complètement modifiée...


  • trop cher trop cher !!


    • Tu as bien raison, tous ces smartphone font vraiment rêver, technologiquement en avance grâce au fait que les fabricants se tirent la bourre, mais les tarifs nous laissent sur le carreau avec nos rêves...
      😎 😎 😎 😎


  • En tout cas c'est un beau bébé !


  • j'espère vraiment que BlackBerry va perdurer, dire que BlackBerry il y a 10 ans c'était le haut du panier !
    quel dommage qu'il n'aient pas su prendre le tournant Smartphone plus tôt.


  • j'espère réellement qu'il marchera, BlackBerry est une très bonne marque et ce téléphone est excellent donc courage à BlackBerry et bienvenue chez Android !


  • j'ai un BlackBerry q5 actuellement en dépannage et malgré le petit écran je suis satisfait


  • Je suis nostalgique de BlackBerry, et celui ci est vraiment pas mal...
    😎 😎 😎 😎

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris