Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 4 min de lecture 14 Commentaires

Pourquoi les téléphones portables vont-ils être interdits dans les écoles ?

En mars dernier, Emmanuel Macron avait annoncé vouloir interdire le téléphone portable à l'école et au collège. Cette promesse électorale n'était pas des paroles en l'air, elle devrait s'appliquer dès septembre 2018. Pourquoi prendre une telle mesure ? Et surtout, comment la mettre en place ?

Un projet entièrement nouveau ?

Emmanuel Macron n'était alors qu'un candidat à la présidentielle. Dans le cadre de sa campagne, il avait annoncé vouloir interdire le téléphone portable dans les écoles (les mineurs ne peuvent pas voter donc il ne prenait pas beaucoup de risques). Une fois élu, son ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé vouloir mettre cette idée en pratique. Verdict : en septembre 2018 les téléphones portables (et donc les smartphones) seront interdits dans l'enceinte des écoles et des collèges. 

Le sujet est assez complexe. Il est important de préciser en quoi cette mesure est nouvelle : jusqu'à présent les smartphones étaient acceptés dans l'enceinte de l'école et devaient être désactivés (éteints ou en mode avion) en classe. Dans les salles d'examen, les téléphones portables sont interdits au risque d'être sévèrement puni. L'idée de Blanquer est d'interdire l'appareil dans tout l'établissement. La vis est donc serrée de plusieurs crans.

photomath
Certaines applications sont très pratiques mais permettent de tricher... © ANDROIDPIT

Pourquoi vouloir interdire le smartphone ?

En ce qui me concerne, il n'y avait pas de smartphones lorsque j'étais à l'école, il n'y avait pas non plus de forfaits data, ni même de SMS illimités comme il y en a partout aujourd'hui. Il n'est donc assez curieux de voir que les jeunes générations sont aussi accro à leur appareil. 8 ados sur 10 possèdent un smartphone. Ils ont grandi avec cette technologie, voient leurs aînés en utiliser (voire en abuser), donc quoi de plus normal que l'utiliser eux aussi ? Pourtant, maintenant, on leur dit qu'ils ne pourront plus l'utiliser à l'école et au collège.

Bien sûr, certains se considèrent comme de véritables martyres, victimes d'une injustice qui les prive d'un objet qui est presque devenu une part d'eux-même. Alors pourquoi les adultes, terrbiles bourreaux, ont-ils pris une telle décision ? Il existe plusieurs réponses à cette question. La première, c'est parce que nos chers bambins ne sont pas assez concentrés : ils utilisent leur smartphone en cours pour tchater, pour suivre le tirage de la Ligue des champions, ou pour bien d'autres raisons. Dans certains cas, ils restent à l'affût d'un mail ou d'un appel.

Androidpit on the smartphone with hearts jess and sergio 1817
Le tchat à l'école sera bientôt interdit. © AndroidPIT

De nombreux professeurs ont indiqué aux journaux qu'ils doivent rappeler à l'ordre les élèves en leur rappelant que les appareils sont interdits. Mais ils ne peuvent changer la situation, bon nombre d'élèves sont accro et les résultats sont visibles sous plusieurs formes. Médicales, avec l'accumulation de manque de sommeil et toutes ses conséquences. Sociales, avec les photos prises à l'insu des objets ou avec des agressions verbales sur les réseaux sociaux. Bien sûr, il s'agit là des cas les plus extrêmes mais ils ne sont pas à prendre à la légère.

Autre cas de figure : l'exploitation du potentiel de l'appareil. Il est possible de faire beaucoup de choses avec un smartphone, et les potaches ne le savent que trop bien. Enregistrement de notes, calculatrices, recherche sur le net, voilà bien des usages qui peuvent être utiles en temps et en heures. Interdire les smartphones est donc aussi une manière de combattre la triche dans les examens. 

Comment s'y prendre ?

Le personnel enseignant n'est pas autorisé à prendre le smartphone aux élèves, point que le ministre Blanquer aimerait bien modifier. L'une des solutions à l'étude envisagée serait de se séparer du smartphone à l'entrée dans l'établissement et de le récupérer à la sortie, système qui semble assez peu convaincant pour des établissements rassemblant plusieurs centaines d'élèves. Quant à la question de tri et les risques de vol, il y aurait beaucoup à dire.

Jean-Michel Blanquer a confié lui-même ne pas avoir de solution miracle : "Nous sommes en train de travailler sur cette question, cela peut prendre des modalités diverses." Il précise que les téléphones portables doivent être confinés (ce qui rejoint l'idée évoquée ci-dessus) mais montre sa volonté de combattre le "fléau", comme l'appelle un professeur. 

Dans la pratique, les choses vont être compliquées. Il est hors de question de fouiller dans les affaires des élèves pour voir s'ils respectent ou non la règle, les associations de parents d'élèves seront prêtes à monter au créneau. 

En bref, un changement fondé mais qui demande encore beaucoup de travail. Pensez-vous que c'est une bonne idée d'interdire les téléphones portables dans les écoles ?

14 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • "Si par apprendre correctement à utiliser les outils numériques, c'est en connaître les dangers et les risques" C'est aujourd'hui le rôle de l'école et même inscrit dans les programmes...
    D'où le contre sens d'en interdire l'usage...


    • Luna depuis 11 mois Lien du commentaire

      Et cette décision est encore plus incohérente quand l'école se rend compte en son sein des problèmes d'addictions de ses élèves et préfére leur tourner le dos, plutôt que de leur proposer des solutions.... c'est scandaleux.


    • C'est inscrit dans les programmes, effectivement. Pour autant, je me permet de mettre en doute la pertinence de l'utilisation des procédés numériques pour permettre un véritable apprentissage d'une quelconque discipline.

      C'est une mode très porteuse qui permet de faire croire que les assistances numériques (utilisées au sein de l’Éducation Nationale) résoudront les problèmes d'attention des élèves toujours à la baisse (quelques dizaines de secondes actuellement), permettront de palier aussi le manque de personnel qualifié pour faire baisser la masse salariale de ce ministère dévoreur de crédit et dont on attribue par cette technologie la capacité d'enseigner n'importe quelle discipline.

      Or, toutes les recherches sérieuses tendent à démontrer que cela ne fonctionne pas ainsi. J'en veux pour preuve qu'aux États-Unis, les MOOC diffusés par les universités (bien avant les tentatives d'utiliser le numérique en France) sont en voie d'être abandonnés tellement les résultats sont piteux. Je pourrais parler aussi des choix opérés par les hauts cadres de la Silicon Valley qui vont aussi dans ce sens mais que j'ai évoqué plus bas dans un autre commentaire.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Formation_en_ligne_ouverte_%C3%A0_tous#Critiques_de_ce_type_d%27enseignement

      Donc si ton raisonnement est très logique et tombe sous le sens, les résultats apportés par cette technologie sont illusoires et démentent les espoirs mis en action. En clair, c'est un gaspillage que l'on ne veut pas reconnaître tellement l'investissement moral et financier et la croyance en ses résultats est un dogme dont l’Éducation Nationale est coutumière et si friande.

      Alors bien sûr interdire les smartphones des élèves quand le numérique est si bien entré dans les lieux de l'enseignement paraît une absurdité évidente.
      Mais confondre l'utilisation du numérique comme système d'apprentissage n'a que peu de rapport avec l'utilisation bien peu pédagogique que les élèves font de leurs smartphones. Je pense que les enseignants ont bien d'autres chats à fouetter que de "gérer" ces excès permanents qui sont leur lot quotidien et qu'ils subissent à haute dose.

      (petite précision qui me paraît nécessaire pour ceux qui ne le sauraient pas, je n'ai rien à voir avec l'enseignement ou l’Éducation Nationale mais c'est un sujet qui m'intéresse, je suis porteur de journaux donc pas de conflit d'intérêt en vue)


  • Luna depuis 11 mois Lien du commentaire

    ......post double......


  • Depuis 50 ans que les générations d'enfant-roi se succèdent et dont les parents ne savent plus comment éduquer sinon en leur cédant tout et n'importe quoi, il y a bien heureusement quelques exceptions mais cette stupide règle règne encore dans beaucoup de familles de la classe moyenne ou supérieure en ruinant l'espoir d'une véritable ambition éducative.
    Les enseignants dont la valeur est contestée sinon bien malmenée quand elle est à la hauteur ne peuvent plus guère exercer leur métier dans la tranquillité ; à la fois, par des parents qui veulent que leurs chères têtes blondes soient la mieux préparée à affronter un avenir plus incertain que jamais et en même temps par des élèves dont la notion même d'obéissance à une hiérarchie extérieure à leur cocon familial leur est devenue inconnue.

    Alors imposer aux intouchables de leur enlever ce qu'ils considèrent comme une partie intégrante d'eux-mêmes est une robuste utopie, mais celle-ci n'est pas vraiment soixante-huitarde !

    Alors je pense qu'il faudrait déjà interdire la co..... à tous ceux qui ont perdu le sens de valeurs fondamentales de la vie en société.
    - " Vaste programme" pour reprendre la parole d'un général dont beaucoup de politiques d'aujourd'hui se voudraient le successeur et dont ils n'ont qu'une très vague idée de ses ambitions sociétales.


  • je m'en fous je suis au lycée 😂😂 Bon courage collégiens et collégiennes !


  • et voilà l'école qui se met en mode avion en voulant écarter (éviter ?) l'impact positif que peut avoir les nouvelles technologies... oui il y en a.
    Tout ce qui se passe de positif hors l'école, ne doit pas rentrer dans l'école... On va progresser avec ça !!!


    • Toi, tu dois bien savoir que les écoles réservées aux enfants des cadres très supérieurs de la Silicon Valley interdisent tout objet numérique quel qu'il soit pour l'enseignement et l'éducation car ils en connaissent les néfastes effets sur la qualité de ceux-ci et je ne parle pas d'émissions d'ondes aux conséquence négatives qui est un autre problème.


      • Luna depuis 11 mois Lien du commentaire

        En attendant leur parents sont entrain de leur créer un monde où on n'existe plus sans profil dans les réseaux.
        Dans ces conditions le déni est contre productif en plus d'être dangereux.
        Face aux problèmes il vaut mieux proposer des solutions, essayer d'apprendre à utiliser correctement ces outils au lieu de mettre une couverture dessus.


      • La situation est même bien pire que cela. La direction que prend ses sociétés est à l'opposé ce que ses cadres croient indispensable pour eux et leur enfants, c'est de la schizophrénie complète et assumée et même pas un déni classique comme tu l'évoques.

        D'un côté, ces sociétés dont leurs cadres marketing prônent une société idéale où tous les problèmes ou presque se résoudront grâce au numérique, et d'un autre, ils devinent et comprennent sinon souhaitent (pour les bénéfices financiers et de pouvoir) l'aliénation de la majorité qui vit le numérique comme une bénédiction dont elle ne sait se passer mais qui l'a rend dépendante, infantilisée et en perte des valeurs qui ont fondé nos sociétés démocratiques.

        Si par apprendre correctement à utiliser les outils numériques, c'est en connaître les dangers et les risques que j'ai évoqué, je serais d'accord avec toi.

        Mais je ne crois pas vraiment que tu évoques ce type d'apprentissage. Tu as déjà pris conscience d'une partie du problème grâce à tes enfants et c'est déjà pas mal par rapport à une majorité qui évite ce type de réflexion.

        Pour aller plus loin, je sais (par France-Culture, je ne suis pas complotiste pour un sou) que les cadres dirigeants les mieux payés de ces GAFAM ont déjà prévu, qu'en cas de gros blocage de la société du à la fois aux conséquences de leurs méfaits technologiques et d'une catastrophe climatique et écologique prévisible, d'émigrer dans les îles du Sud-Pacifique ou au Sud de la Nouvelle Zélande encore préservés et pratiquement pas habitée, et de plus, un certain nombre croient aux réalités promises par le transhumanisme pour survivre à la catastrophe qu'en partie ils se savent responsables.


      • Luna depuis 11 mois Lien du commentaire

        📌Si par apprendre correctement à utiliser les outils numériques, c'est en connaître les dangers et les risques que j'ai évoqué, je serais d'accord avec toi.
        Mais je ne crois pas vraiment que tu évoques ce type d'apprentissage.

        🤔 Concrétement tu connais quoi de moi ?




        🚨Tu as déjà pris conscience d'une partie du problème grâce à tes enfants et c'est déjà pas mal par rapport à une majorité qui évite ce type de réflexion



        😱 OK et la juste pour savoir tu utilises que baromètre pour connaître l'ampleur de ma prise de conscience ....un Louuuis ?

        🔔 Tu t'égares Louis Hory.... tes propos sont hors sujet en plus de dériver sur une attaque personnelle.


      • Aucune attaque personnelle de ma part, tu ne m'expliques guère là où je t'attaquerais, d'ailleurs. Je m'explique :

        Quand je parle de ta prise de conscience, je parle de :
        "En attendant leur parents sont entrain de leur créer un monde où on n'existe plus sans profil dans les réseaux."
        Ta prise de conscience je la lis comme cela et je comprends et je lis que tu t'arrêtes là.

        C'est déjà pas si mal (comparé aux autres commentaires qui n'ont rien à redire sur le problème, là où j'aurais pu te féliciter sans doute) même si à mon goût ce n'est pas suffisant (et là tu peux y voir la dénonciation d'une insuffisance où je te taquines un petit peu, je l'admet volontiers)

        Ce que je connais de toi, c'est uniquement ce que je peux lire dans les commentaires, le forum et les messages privés depuis plus d'un an, mais cela est déjà bien révélateur, comme tu pourrais dire la même chose sur moi et je n'aurais rien à y redire.

        Je pourrais ajouter que dans le forum où je te lis tu nous parles plus souvent d'une utilisation constante ou renforcée d'applis ou de possibilités d'utiliser tous les moyens offerts par nos chers smartphones (et d'une manière marketing très étonnante en plus) et bien moins des dangers de cette utilisation que beaucoup d'entre nous et pas forcément les plus jeunes font au jour le jour.

        Et tu dois bien comprendre et savoir (peut-être de près tellement c'est banal) les ravages possibles et existants quand certains gosses se suicident par dépit d'une révélation d'une relation amoureuse "inappropriée" sur les réseaux sociaux ou le visionnage de scènes de sexe sur youporn qui sont destructeur de leur construction personnelle.

        Et bientôt sans aucun doute, si ce n'est déjà fait, ce sera au tour de l'utilisation de leurs données personnelles pour leur suggérer d'acheter ou de faire acheter des objets de consommation pas forcément indispensable car les entreprises savent très bien que l'enfant est prescripteur, c'est-à-dire qu'il fait acheter à leurs parents.

        lor


      • Luna depuis 11 mois Lien du commentaire

        Bien sûr tu ne vois que ce qui t'intéresse..... encore faut-il que tu les aies vraiment lu quand concrétement tu ne viens jamais sur le forum et que je n'apparais nulle part dans les Newsletter

        -Alors est ce que tu as lu ce post :


        https://www.androidpit.fr/forum/757906/les-news-sur-la-securite-informatiques


        - Ou celui là :

        https://www.androidpit.fr/forum/739511/au-coeur-d-un-sujet-hot


        Enfin pour conclure , ma réponse à ton commentaire n'est pas l'étendue de ma prise conscience mais juste un commentaire.

        🤔 Je me demande d'ailleurs comment tu peux penser le contraire .


      • "Bien sûr tu ne vois que ce qui t'intéresse..."
        Ben oui, et je l'assume complètement car voir ce qui n'intéresse pas ce n'est même pas hors du commun, ça n'existe pas, tout simplement.
        Et je pourrais te retourner le compliment si je ne trouvais pas ça normal.

        Par contre, je plaide coupable pour le fait de n'avoir pas lu tes deux renvois (dans la profusion de tes interventions sur le forum) qui infirment effectivement ce que j'avais avancé. (je n'ai jamais eu honte de me tromper car ça m'aide pour progresser, c'est du moins comme ça que je vois les choses)

        A ma décharge quand même, il y a très longtemps que je t'avais dit que le forum je n'y passais pas le plus clair de mon temps, ses deux exemples me montrent que j'avais tort.
        Deuxième décharge pour expliquer pourquoi je ne suis que très rarement sur le forum c'est que justement l'ampleur et la longueur de tes interventions et des autres intervenants qui te suivent sont bien trop imposants pour qu'il soit facile de s'y repérer.

        Petite anecdote pour te montrer ce qui m'est arrivé récemment et qui illustre parfaitement ce point particulier :
        Suite à un de tes renvois dans un commentaire, je ne trouvais pas l'explication qui justifiait ton premier com' et j'étais prêt à t'envoyer une réponse furibarde. Mais par acquis de conscience, je suis retourné à ton renvoi, bien m'en à pris car au bout de dix minutes de lecture et au bout de la deuxième page de lecture j'ai trouvé ton explication qui s'avéra en effet cohérente avec le commentaire.
        J'imagine la volée de bois vert que tu n'aurais pas manqué de me renvoyer si j'avais envoyé ma première remarque (comme quoi le forum s'avère bien une véritable jungle).

        Tout ça pour dire que nous avons une manière différente de d'aborder les choses, d'intervenir sur le site différemment et d'avoir des sujets de prédilection différents. La jungle que pour moi représente le forum ne m'incite guère à y venir et si pour toi cela ne te gênes pas, tant mieux.

        Tu aimes les sujets pratiques, la découverte d'applis, les conseils et les résolutions de problèmes posés par les intervenants, c'est très bien et tu es très utile dans ce sens-là, j'en conviens facilement.
        Au contraire, je préfère les sujets plus abstraits comme la stratégie des acteurs du secteur, les sujets plus sociétaux ou sociologiques ou les tests matériels d'où mes interventions dans les commentaires.

        Pour terminer...par ta conclusion (évidemment...), je peux dire aussi MAINTENANT grâce aux derniers renvois que tu viens de me signaler (mais pas avant) qu'effectivement ta prise de conscience dépasse ton premier commentaire et c'est tant mieux car nous sommes assez rare à intervenir dans ce sens rien qu'en considérant que toutes les autres contributions sous cet article vont dans le sens contraire.
        Et pour ce qui a pu me faire penser le contraire, c'est le ton très marketing que tu emploies systématiquement dans la description des applis que tu présentes et qui me paraissent toujours dithyrambiques et montre une vision à sens unique toujours positive de ces démonstrations. Tu ferais une très bonne commerciale dans cette branche si ce métier existait.

Articles recommandés