Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 2 Commentaires

Pourquoi BlaBlaCar a-t-il racheté Ouibus ?

C'est officiel depuis hier soir. BlaBlaCar a acheté une filiale de la SNCF spécialisée dans les transports en bus qui porte le simple nom de Ouibus. Pourquoi une entreprise spécialisée dans le covoiturage s'intéresse-t-elle au transport par bus ? Afin de faire du covoiturage à plus grande échelle ? Nous vous expliquons tout.

Les meilleurs accords sont ceux qui profitent à tout le monde, ce qui signifie que cet achat est bénéfique pour BlaBlaCar, pour la SNCF et pour Ouibus. Contrairement à ce que l'on a pu lire sur les réseaux sociaux, ce n'est pas qu'une simple histoire d'argent et la SNCF ne cherche pas désespérément à remplir les caisses, BlaBlaCar a d'ailleurs beau être une référence en termes de covoiturage, l'entreprise ne fait des profits que depuis récemment.

Ceci changera en 2018, si l'on en croit Nicolas Brusson, le directeur de BlaBlaCar. Ouibus, filiale de la SNCF, n'est pas vraiment dans une situation très enviable non plus, tout au moins financièrement (165 millions d'euros de pertes depuis 2013). Les 65 millions d'utilisateurs de BlaBlaCar pourraient renverser la situation si les deux entreprises travaillent ensemble, mais ce n'est pas une coopération qui s'est produit. Avec une levée de fonds de 101 millions d'euros, deux choses se produisent : la première c'est que BlaBlaCar arrive à ses fins en rachetant Ouibus à la SNCF, la seconde c'est que la SNCF entre au capital de BlaBlaCar.

androidpit bmw car pierre
Qui veut faire du covoiturage avec Pierre ? © AndroidPIT

La première chose à noter, c'est donc l'entrée des services BlaBlaCar sur le site OUI.sncf. Les utilisateurs du service pourront bénéficier de l'alliance entre les 3 entreprises trouvant des trajets en train, bus et covoiturages, développant de nouvelles possibilités pour les voyageurs. 

Il ne faut pas penser que tout le monde est content. Le journal Le Monde a interrogé les salariés de Ouibus et ils ne voient pas tout cela d'un bon oeil. La CGT-Cheminots a déjà déclaré qu'elle "exige que pas un seul salarié ne soit licencié". Affaire à suivre...

Que pensez-vous du rachat de OUIbus par BlaBlaCar ?

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • skyrail depuis 3 semaines Lien du commentaire

    47% des emplois seront supprimés.
    blablacar est décidé à rentabiliser son investissement en privilégiant au maximum le remplissage à petit prix.
    Et pour la SNCF, un premier pas vers la privatisation, un démantèlement programmé.
    La recette est simple: compartimenter les activités, presser au maximum les activités rentables pour les rendre attractives et moins coûteuses, et les vendre à un bon prix, bien lucratif.


  • louis hory depuis 4 semaines Lien du commentaire

    Enfin la vérité est quand même plus terre à terre que l'article voudrait l'imaginer.
    BlaBlaCar n'a pas vraiment eu le choix au vu de son actionnariat qui l'a fortement incité à racheter les bus Macron de la SNCF.
    Pour autant, est-ce que cela sera une bonne opération industriellement parlant ? Les avis que j'ai entendu ce matin sur France-Culture ne sont pas très engageant...
    Souhaitons qu'ils se trompent !

Articles recommandés