Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Pourquoi vous allez acheter une smartwatch (ou un fitness tracker) en 2019
Samsung Gear Sport Opinion Hardware 5 min de lecture 10 Commentaires

Pourquoi vous allez acheter une smartwatch (ou un fitness tracker) en 2019

Samsung s'apprête à organiser son événement Galaxy Unpacked où il devrait dévoiler de nouveaux wearables. Dans les coulisses, Google travaille également sur une smartwatch made in Mountain View. Huawei, Fitbit, Xiaomi ou encore Apple préparent de nombreuses surprises dans le domaine. Ajoutez à cela de très bonnes prédictions de ventes pour 2019 et vous allez comprendre pourquoi les wearables sont sur le point de décoller en 2019 et pourquoi vous allez craquer cette année.

Un marché en plein essor

Lorsque les premières smartwatchs sous Android Wear et Tizen ont été lancées, force est de constater que le marché n'était pas encore tout à fait prêt et le succès de ces produits a été assez discret. L'arrivée d'Apple dans le domaine en 2015 a permis de donner un coup de boost mais également un coup de projecteur au secteur.

Toutefois, contrairement à l’arrivée du premier iPhone, l'Apple Watch ne fut pas  un marqueur fort dans l’histoire des wearables. La montre de la firme de Cupertino a simplement contribué au développement des smartwatchs auprès du grand public, à sa popularisation, mais n'a pas révolutionné le secteur comme le premier iPhone avait pu le faire. 

moto360
Un long chemin a été parcouru depuis les premières smartwachs sous Android Wear. © Motorola

Au fil du temps, cependant, les publics se sont diversifiés. Les fitness trackers et autres bracelets connectés ont réussi à séduire le public. Les produits plus spécifiques comme ceux de FitBit ou Garmin ont ainsi conquis des utilisateurs. Avec des fonctionnalités de coaching intelligent ou de géolocalisation avancée, ces montres connectées sont également en forte croissance.

Au fil du temps, les publics des wearables se sont diversifés

Face à un marché des smartphones qui souffre de manière générale, les montres intelligentes et autres wearables ont figuré parmi les cadeaux les plus offerts à Noël. Le dernier rapport publié par les analystes de NPD sont en effet plus qu'encourageants pour le monde des wearables. Au total, les ventes aux Etats-Unis ont rapporté un chiffre d’affaires de près de 5 milliards de dollars l'an passé, soit une croissance de 51%. Les ventes de smartwatchs ont ainsi augmenté de 61% outre-atlantique en une année (entre novembre 2017 et novembre 2018). De quoi se montrer confiant en 2019.

Un grand choix d'écosystème et de produits

L'autre facteur à prendre en compte concerne les écosystèmes et la diversité de l'offre désormais présente sur le marché. Nous ne choisissons simplement pas une smartwatch ou un fitness tracker, mais tout un écosystème de services qui relie tous nos appareils, y compris notre smartphone, notre tablette ou encore notre maison. 

Sur ce point, les avancées faites par les fabricants dans le domaine sont grandes. Wear OS a connu une jolie évolution depuis son lancement, et si le système n'est pas encore parfait, il devrait être aidé par la prochaine Pixel Watch. Tizen de son côté devrait aussi faire l'objet de nouvelles fonctionnalités avec l'arrivée des Galaxy Watch Active, Galaxy Fit et Fit e. Quant aux applications des différents fitness trackers, elles n'ont de cesse de s'améliorer pour fournir plus de fonctionnalités et de services tout en améliorant leur utilisation.

Les prix se sont aussi démocratisés, et il existe désormais une gamme variée d'appareils qui s'accorde avec plus ou moins tous les budgets. Xiaomi ou Honor par exemple ont contribué à ce mouvement de baisse tarifaire.

fitbit charge 3 01
Fitbit a réussi à gagner sa place parmi les grands du marché. © AndroidPIT

Ceci est une révolution

Une autre raison derrière l'engouement des wearables est l'avancée de la technologie et les innovations qui arrivent. Les montres et bracelets sont ainsi de plus en plus autonomes du smartphone et proposent désormais des designs beaucoup plus attrayants qu'il y a quelques années. Les batteries ont aussi fait un bon en avant avec désormais des autonomies intéressantes qui permettent d'envisager des courts séjours sans avoir à passer par la case recharge.

Mieux, le marché de la santé connectée est en plein boom, et les wearables dans ce domaine se multiplient. Le dernier CES 2019 en était la preuve. Apple avait ouvert la porte avec son Apple Watch Series 4 et sa possibilité d'enregistrer un électrocardiogramme, d'autres marques se sont engouffrées dans la brèche comme la marque française Withings et sa Move ECG. Il devient ainsi de plus en plus facile pour les marques d'offrir des wearables véritablement innovants qui font changer les habitudes des utilisateurs.

withings move ecg data
La possibilité d'effectuer des électrocardiogrammes va arriver sur de nombreux wearables en 2019. © AndroidPIT

L'Histoire est en marche

Alors, ou va donc le monde des wearables ? Je soupçonne que ce dernier va suivre une trajectoire similaire à celle du marché de la maison connectée. Les prévisions pour le secteur sont également optimistes, un marché estimé à plus de 54 milliards de dollars en 2022, selon une étude de Zion Market Research. Deux marchés qui sont d'ailleurs liés. En témoigne aux Etats-Unis où 15% des propriétaires de smartwatch déclarent désormais utiliser leurs appareils pour contrôler des appareils domotiques.

A défaut de véritable révolution, les wearables deviennent donc toutefois de plus en plus incontournables et 2019 va le révéler. Sur le marché des smartwatchs, Apple va continuer à cibler les acheteurs plus aisés, mais il devra se partager le marché avec Samsung et peut-être aussi avec Huawei, Xiaomi ou encore Google. Les ventes de smartwatchs continueront leur ascension, tandis que les fitness trackers et autres bracelets connectés vont continuer à dominer le marché de masse.

Avez-vous déjà un wearable ? Allez-vous en acheter un en 2019 ?

10 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • J'ai une pebble time steel et elle m'est très utile en plus de m'indiquer l'heure!

    Je ne me souviens pas de la dernière fois où j'ai entendu mon téléphone sonner, mon entourage en est bien heureux car le son était très fort car il ne vibre pas assez fort.
    C'est facile de répondre avec des réponses rapides ou de dicté un message.
    Le réveil sans bruit pour ne pas réveiller ma douce et bien d'autres applications utiles et non utiles mais amusantes.

    L'autonomie est de 4 à 5 jours, bref une montre merveilleuse!


  • Personellement je suis très intéressé mais :
    - je veux une belle montre (belle au sens classique - je trouve l'Apple Watch très laide et la plupart des autres montres ont un look sportif)
    - je veux un système qui tourne (ce qui ne semble pas être le cas de Wear OS à l'heure actuelle)
    - je me moque des fonctions sportives, ce qui m'intéresse, c'est essentiellement recevoir les messages WhatsApp ou le prochain événement dans mon calendrier. Et Google Maps pour savoir comment aller au restau en vélo :-)


  • Non !
    Pour moi une montre c est mécanique rien d autre et sûrement pas ce genre de gadget de clown


  • Oui j'ai un wearable et j'en suis plus que satisfait.
    Cette montre connectée est super complète,
    RAM-3GB et 32GB de memoire, bluetooth, whatsapp, téléphone, Android 7.1 et autres possibilités. La lecture est un peu petite mais malgré mes 70 ans, pas de problème. Le côté sportif y est présent et la détection de pulsations aussi. Niveau sonorité très bon et clair, micro également. Je suis en faveur de cette montre qui ne m'a pas coûter une fortune comparativement à d'autre marques réputées (pour frimeurs) qui n'offrent que la moitié des possibilités et qui coutent trop cher.


  • NON !
    Pour moi, ce sont des gadgets anxiogènes qui sont plus à même à nous inquieter que de rassurer. Il ne s'agit pas d'un produit médical, qu'on ne s'y trompe pas.
    Le seul usage qui me semble utile est à l'occasion d'une activité sportive, en dehors de pas besoin d'un bracelet émetteur à même la peau qui diffuse et reçoit en permanence des ondes. Pour moi ce n' est pas bon pour le poignet, contrairement au smartphone qui n'a pas un emplacement fixe.
    Dé plus je déteste tout ce qui est bracelets, bijoux, montres, donc je ne vais pas me rendre esclave un autre objet connecté


  • Non


  • Non.


  • Non.
    J'espère que les possibilités de ces dispositifs vont s'améliorer suffisamment encore pour pouvoir m'intéresser positivement.

    La consommation comme moyen unique d'échapper à la frustration de faire partie de ce monde de dingues (comme dirait Emmanuel, non l'autre, d'ailleurs, ils partagent les mêmes initiales) est une des nombreuses anomalies destructrices qui, paraît-il, lui permette de fonctionner comme il le désire quand bien même il le détruit bien plus sûrement...

    Bonne journée aux optimistes de nature et surtout aux autres qui pourraient nourrir quelques doutes.

    (-38)


    • Luna depuis 1 mois Lien du commentaire

      C'est assez fatigant ces chiffres négatifs que tu ajoutes à la fin de tes commentaires.
      Et après tu dis que c'est moi qui prend les gens de haut, si ce n'est pas l'hôpital qui se fou de la charité

      Bonne journée (+_+)


      • Excuse-moi de te demander pardon 😄 j'ai pensé à tort, visiblement, que personne m'en ferait la remarque.
        Donc, je te félicite pour ta vigilance et ta curiosité.

        Si cela peut te rassurer, je cesserai ce manège dès que tu verras le nombre se rapprocher au plus près de zéro et je suis désolé de t'annoncer que c'est donc mon caractère "négatif" 😉 qui s'affiche jusqu'ici en révélant ce paramètre qui est seulement un défi plutôt qu'une proclamation d'une négativité proclamée...

        Et si cela peut t'aider, à moins que cela ne t'égare, tu ne pas partie de l'objet de ce défi : ton score est inatteignable...
        Chacun ses motivations !