Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Selon le PDG de Zeiss, "les caméras des smartphones sont à la limite"

Selon le PDG de Zeiss, "les caméras des smartphones sont à la limite"

C’est un fait : un smartphone, en raison de son extrême finesse, ne permet pas la présence d'une caméra haut de gamme, c'est pourquoi les capteurs pour smartphones ont atteint leurs limites. Ce n'est pas moi qui le dit mais le président et CEO de Zeiss.

Michael Kaschke, président et chef de la direction de Zeiss Group, affirme que bien qu'il y ait des limites au matériel, le traitement numérique est un domaine qui pourrait faire une différence. Selon l'homme, Google est un bon exemple d'une entreprise qui s'est lancée dans la photographie numérique. La combinaison matériel-logiciel de l'appareil photo du Google Pixel a placé cet appareil en tête de la liste des meilleurs photophones depuis quelque temps.

AndroidPIT google pixel 3a camera
Dans le domaine de la photographie, les appareils Pixel sont un exemple à prendre en compte. © AndroidPIT

Selon le PDG, le nombre d'objectifs est une chose qui n'améliore pas nécessairement les images prises par un smartphone. Autant que les fabricants peuvent en installer, ils sont encore limités en taille en raison du form factor du smartphone lui-même. Par conséquent, il y a deux inconvénients que les caméras pour smartphones devront toujours corriger : le problème de la prise de clichés dans des conditions de faible luminosité et l'absence de capacités télescopiques exceptionnelles.

Les appareils photo pour smartphones ont peut-être évolué au fil des ans et ont changé notre façon de prendre des photos, mais il y a une limite à ce qu'un appareil photo pour téléphone peut accomplir.

Cela ne veut pas dire que Zeiss ne continuera pas à vendre certaines de ses optiques à des fabricants tels que Huawei et HMD Global, mais en ce qui concerne les cinq configurations de caméras du Nokia 9 PureView (qui utilise des objectifs Zeiss), le CEO affirme que sa qualité optique est parmi les meilleures disponibles.

androidpit nokia 9 pureview 100 days 3
Le Nokia 9 PureView possède la meilleure optique Zeiss disponible. © AndroidPIT

Cela dit, le PSG de Zeiss a expliqué que le capteur de 64 MP annoncé par Samsung est trop excessif, expliquant que le 40 MP est "déjà plus que suffisant" soulignant notamment que les capteurs actuellement utilisés divisent un grand nombre de pixels en plus petits pixels, créant ainsi trop de bruit.

Êtes-vous du même avis que le PDG de Zeiss ?

Via : PhoneArena

Articles recommandés

9 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Il est donc temps de passer à l'autonomie des smartphones.


  • La photo sur smartphone, une image prise avec n'importe quel flagship de 2017 et glissée sous Snapseed ou PicsArt devient une œuvre d'art, Mais quand est-ce que les constructeurs prendront vraiment l'autonomie et le son au sérieux ?


  • Alors que reste-t-il comme solution "pratique" pour ne pas s'encombrer d'un APN ?
    Peut-être des modules comme l'a fait Motorola avec ses mods, mais qui se branchent sur la prise USB-C pour une compatibilité moins restrictive, ou alors un élément indépendant comme l'avait fait Samsung avec sa caméra mais en mieux


  • En effet, je n'ai jamais bien compris comment, à la fois, en multipliant les pixels, c'est-à-dire en augmentant le temps de traitement logiciel de chaque image et en restreignant la taille de ces pixels (sur une même surface, on ne peut que diminuer leurs tailles pour en mettre plus ce qui oblige à amplifier artificiellement le signal lumineux reçu) les capteurs ne peuvent pas s'agrandir infiniment sans augmenter d'autant la distance focale des objectifs ?
    En conséquence, comment les constructeurs pouvaient améliorer le rendu et la qualité globale d'une image en tenant compte de ces paramètres ?


    • Désolé, j'ai l'impression que tu t'emmêles un peu les pinceaux, las capteurs modernes (comme le Sony IMX586 ou le Samsung GM1), en effet, simulent un capteur plus petit (12 MP au lieu de 48 MP) en combinant 4 pixels en 1, donc le capteur, aidé de l'algorythme et d'une l'IA dédiée, diminue la taille des photos produites de 48 à 12 MP, mais par contre, la taille de chaque pixel des photos, elle, grandit, passant de 0.8µ à 1.6µ, le but étant de bénéficier de la richesse des détails d'une photo de 48 MP et de la luminosité captée par les photosites de 1.6µ des clichés de 12 MP. Encore faut il être entouré des experts en IA et algorithmes photo capables de produire le meilleur résultat possible en limitant les effets perverts de telles techniques. Et visiblement, tous les fabricants ne sont pas, loin de là, à égalité de ce point de vue là. Huawei, a, de ce côté là, un avantage conséquent avec l'aide des équipes de Leica et de leur centre de recherche à la pointe de la technologie commun en Allemagne dans lequel Huawei a beaucoup investi (plus de 50 millions d'euros si je me souviens bien de l'article du site Les numériques qui l'avait visité) il y a quelques années.
      Sony mobile pourrait revenir dans la courses avec enfin l'aides de leurs experts photo (ceux de leurs reflex et hybrides si bons et réputés), mais il ne faut pas se leurrer, cela prendra des années, tout comme cela a été le cas pour Huawei, car les contraintes ne sont pas du tout les mêmes. On peut le voir avec le Sony Xperia 1, une très grosse déception de ce point de vue là, doué en vidéo mais absolument pas en photo, une grosse catastrophe d'après le test que j'ai lu récemment)


      • Et pour "bénéficier de la richesse des détails d'une photo de 48 MP", il faut bien traiter la TOTALITÉ des infos contenues dans les 48 Mpx donc multiplier le temps de traitement d'autant.
        En plus, les algorithmes utilisent plusieurs clichés à différentes expositions pour à la fois, déboucher les zones trop sombres (noires et sans détails) et exploiter les zones "cramées" pour aller chercher des détails dans les zones uniformément blanches par une sous-exposition ce qui augmentent encore davantage le temps de traitement.

        Alors le couplet marketing sur l'expertise supérieure acquise à coup de millions, il y a bien trop longtemps que je l'entends sur tous les sujets pour ne pas m'interroger sérieusement et m'en méfier suffisamment...

        Donc, la crédulité au système d'information, je sais très bien ce qu'elle vaut et à qui elle rapporte...


  • Sinon il y a l'option plus onéreuse de se tourner vers un vrai appareil reflex en plus du smartphone, pour réaliser de belles photos, au dessus de ce que propose les smartphones.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition