Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Le partage de trottinettes est une tendance qui doit disparaître

Le partage de trottinettes est une tendance qui doit disparaître

Si vous avez suivi l'actualité technologique au cours de l'année écoulée, il n'est pas nécessaire de vous dire que les trottinettes électriques ont été l'une des tendances qui ont gagné de nombreuses villes. Les principaux acteurs de l'industrie de la micromobilité, Bird et Lime, sont maintenant évalués à des milliards de dollars et la plupart des prévisions pour leur avenir sont prudemment optimistes. Cependant, il y a également eu de sérieux revers à l'encontre de ces entreprises. Quand cela sera-t-il suffisant ?

Oui, les gens sont réticents à changer, souvent de façon irrationnelle. Parfois, nous nous sentons grincheux ou vieux et nous ne voulons pas avoir à faire face à la nouvelle tendance qui vise à bouleverser nos habitudes. D'autres fois, les gens ont juste besoin de temps pour s'adapter avant de pouvoir accepter les nouvelles tendances dont ils étaient initialement sceptiques. Cependant, je veux faire valoir que la mode du partage des trottinettes entraîne de nombreux changements.

Pistes cyclables ou trottoirs ?

Si vous avez vécu dans une ville sans pistes cyclables, vous saurez à quel point il est désagréable (et potentiellement dangereux) d'avoir des cyclistes autour de vous qui passent à grande vitesse sans préavis ou presque. C'est également le cas des conducteurs de trottinettes électriques qui circulent sur le trottoir malgré l'interdiction. Dans les grandes villes où la circulation piétonne est aussi dense que la circulation routière, cela devient un problème sérieux.

lime 3rd gen
Le trottoir n'est plus le bienvenu pour les trottinettes depuis la nouvelle loi. © Endgadget

La France modifié sa réglementation pour interdire la circulation des trottinettes électriques sur les trottoirs mais les a autorisé sur les les pistes cyclables en raison de leur vitesse maximale élevée (environ 25 km/h). Ils ne peuvent utiliser la plate-forme que lorsque le maire l’autorise ou si vous coupez le moteur.

Bien sûr, dans ce cas, ils ont aussi l'obligation de respecter les piétons et le code de la route en général, ce qui est rarement fait, d'autant plus que la plupart des trottinettes électriques proposés en partage n'ont pas de compteur de vitesse. C'est pourquoi je comprends la frustration de nombreuses personnes face à cette tendance.

Mais les problèmes ne s'arrêtent pas là. Comme les trottinettes électriques (ou les vélos électriques) n'ont pas d'indicateurs de direction, je rencontre souvent des gens qui s'attendent à ce que je lise dans leurs pensées et que je comprenne où ils tournent. Sans parler du fait que les trottinettes électriques sont souvent "jetés" sans discernement sur le trottoir, ce qui est à la fois ennuyeux et potentiellement dangereux. L'espace dédié aux piétons doit être respecté. Et c'est au final lui que l'on oublie dans l'équation. On pense aux voitures, aux cyclistes, aux trottinettes mais les piétons sont souvent oubliés.

Pas toujours vert

L'un des principaux points en faveur des trottinettes électroniques est qu'ils sont écologiques. Il ne fait aucun doute qu'ils constituent une excellente alternative à la voiture, car ils prennent moins de place sur la route. Cependant, ils ne conviennent pas aux déplacements sur de longues distances et sont apparemment très sujets à l'usure et à la déchirure.

Selon The Information, les trottinettes électriques Bird et Lime durent environ un mois ou deux avant de devoir être remplacés. Nous ne savons pas si les pièces sont recyclées et cela soulève la question : comment peut-on vraiment être respectueux de l'environnement quand on doit constamment produire de nouvelles trottinettes ? Bien sûr, une solution serait de construire des versions plus robustes et durables, une route que certains constructeurs comme Segway suivent déjà. Cependant, je pense que la plupart des sociétés de partage n'investiront pas dans des trottinettes plus résistantes à moins que leurs profits ne soient sérieusement affectés.

dims
Les trottinettes Bird n'ont pas une longue vie. © Bird

Un autre facteur à considérer, bien que ce ne soit pas du tout la faute des sociétés de partage de trottinettes, est le vandalisme. Les gens jettent constamment des trottinettes électriques dans les rues, les incendient et, apparemment, certains les jettent même dans les lacs. L'an dernier, selon Slate, 60 trottinettes électriques ont dû être pêchés sur le lac Merritt dans la ville d'Oakland. Évidemment, ce n'est pas bon pour l'environnement et cela montre à quel point certaines personnes sont prêtes à exprimer leur aversion pour cette mode. Je n'approuve aucunement de telles actions, mais c'est quelque chose que les entreprises de trottinettes devraient aborder au lieu d'espérer que tôt ou tard, tout ira bien.

Enfin, si les réactions s'apaisent, comme l'espèrent Lime et d'autres sociétés, devrait-on leur permettre d'agrandir leur flotte ? Je ne pense pas que ce soit la solution. Je suis un peu partiale, car je préfère marcher et le seul moment où je ne marche pas, c'est lorsque j'utilise les transports publics. Cependant, je pense qu'il y a déjà trop de véhicules sur la route et sur le trottoir. Dans de nombreuses villes, il y a même peu d'espace piétonnier. À mon avis, il vaudrait mieux avoir de plus grandes places, des parcs et des trottoirs plutôt que des routes, des pistes cyclables et des trottinettes électroniques en circulation qui ne cessent de croître.

Comment est la situation dans votre ville ? Faites-moi part de votre opinion sur les trottinettes ci-dessous dans les commentaires.

Articles recommandés

11 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • A 3 reprises , et en trois mois, je me suis fait percuter par des vélos alors que j'étais à pied. je me suis fait crier car j'empruntais à pied la piste cyclable car le trottoir était occupé par un véhicule en stationnement. combien de fois faut-il le dire que l'espace public est bien public et n'appartient pas aux utilisateurs d'engins. La marche est le moyen humain naturel pour se déplacer sans problème. Cessons de monter les individus les uns contre les autres. Marcher à pied pour éviter seulement les accidents cardiaques est peut-être anormal.


  • skyrail depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Pourquoi elles devraient disparaître (les trottinettes)? C'est simple.
    Les automobilistes n'en veulent pas sur la route (pas plus que des vélos et autres deux roues trop lent d'ailleurs).
    Les piétons les trouvent dangereuses et stressantes sur le trottoir.
    Donc, il y a des risques d'accident, augmentation de la pollution et de la circulation, avec des voitures qui dégagent des gaz qui ne s'évacuent pas vite, intensification du trafic (non, le volume de voitures ne diminuera pas, sauf ras le bol du conducteur).
    Bref, on a tous en horreur ces engins, sauf quand c'est à notre avantage.
    Mais détrompez-vous, je n'ai rien en particulier contre les trottinettes, c'est juste le comportement de leur conducteur que je réprouve.


  • Si c'est une question environnemental, alors on enlève une voie automobile pour accommoder le reste des écolos en vélo, piétons, trottinette, quadriporteur, vélo, v. électrique, planche à roulette, segway segway mini, tri-cycle en tout genre. Et j'en oublie c'est sur.

    Je sais pas si c'est moi mais cette article est le règlement de compte d'un piéton en colère.
    Je vous donnerai pas ma colère en temps que cycliste, piéton, automobiliste et transport en commun. Çà ne finira jamais.

    Par contre de bonnes lois et des de bonnes amendes je n'ai rien contre.


  • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Un article, un de plus, qui n'a pas été adapté à la "configuration" de chaque pays ayant son propre site Nextpit (ex AP)
    Ce qui le rend encore moins crédible vu la "qualité" de la traduction.
    Petit exemple d'illustration :

    "nous nous sentons grincheux ou vieux et nous ne voulons pas avoir à faire face à la nouvelle tendance qui vise à bouleverser nos habitudes"

    Alors il faut choisir entre être grincheux ou vieux tout en "faisant face" aux nouvelles tendances. Pas facile de s'y retrouver dans ces conditions pour exprimer une opinion... surtout si on habite dans une commune de 600 habitants.

    Un article (qui enfonce des portes ouvertes) fait pour faire plaisir à chacun mais qui risque de contenter personne... malheureusement 🙄
    Encore une fois, je risque à la fois de passer pour vieux ET grincheux 🤔


    • Quasar depuis 2 semaines Lien du commentaire

      @louis, oui c'est catastrophique cette traduction truffée de fautes.
      Pierre Vitré est parti, ce site part en lambeaux, plus rien d'intéressant


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Pour moi, le problème c'est l'absence de traducteurs qualifiés ou compétents en dehors d'Allemagne qui est en cause.
        Virez 75 % de l'effectif sans penser "à l'adaptation" de ces articles écrits dans une autre langue que celle où ils seront lus est une catastrophe qui se paiera et se paie déjà comptant, jusqu'à quand ??

        Si Nexpit n'a pas la politique éditoriale de ses moyens, les articles avec du sens comme on les connaissaient avant la purge de l'été et que chacun réclame amènera au pire.
        J'avais prévenu Fabien (le CEO) dès le début de septembre de cette "compensation" indispensable mais je ne vois rien venir... comme dirait ma sœur Anne 🙄


      • ça serait un sabotage de la version française (pour le fermer à moyen terme), qui ne doit guère plus être rentable, que ça ne m'étonnerait pas. En tout cas, ça y ressemble très fortement :(


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        On pourrait facilement l'imaginer, en effet !


      • Yenam depuis 2 semaines Lien du commentaire

        @Louis:
        Alors comme ça on est vieux et grincheux?
        Eh bien moi je suis jeune et c*n, avec l'arrogance qui va avec donc je relève aussi les phrase olé olé de l'article:
        "Ils ne peuvent utiliser la plate-forme que lorsque le maire l’autorise ou si vous coupez le moteur."
        "Cependant, ils ne conviennent pas aux déplacements sur de longues distances et sont apparemment très sujets à l'usure et à la déchirure." (-> Les trottinettes déchirées, la grande plaie des années 2010)
        -> C'est très dommage j'apprécie beaucoup ce site mais j'ai peur qu'Emmanuel ait raison malheureusement. La branche francophone du site bat de l'aile


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Tu connais le proverbe : "Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage." qui pourrait malheureusement s'adapter à la situation de la branche française.
        Quand je disais que Benoît avait bien senti ce qui se tramait et n'avais pas forcément tort de partir dans les meilleures conditions possibles... quand il était encore temps.


      • Yenam depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Vu les articles qu'il pondait (des articles de réflexion) il devait en avoir dans la caboche Benoît, il a dû sentir le vent tourner.
        Mais là franchement ils pourraient faire un effort avec la branche francophone parce que balancer un article mal traduit tous les 2 jours et déterrer un vieil article par jour ça va vite lasser les lecteurs FR...

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition