Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

L'origine de l'univers ? Cette IA saura probablement l'expliquer !

L'origine de l'univers ? Cette IA saura probablement l'expliquer !

Lorsqu'elle est bien programmée et bien alimentée en données, l'intelligence artificielle peut se montrer beaucoup plus rapide et beaucoup plus précise que l'être humain dans les tâches complexe. Pourquoi ne pas l'utiliser pour résoudre le grand mystère de l'origine de l'Univers ? Des astrophysiciens se sont lancés dans le projet.

Oui, l'Intelligence artificielle est utilisée en astrophysique. Grâce à elle et avec l'aide de divers chercheurs d'autres universités, des chercheurs du Flatiron Institute's Center for Computational Astrophysics arrivent à simuler l'Univers afin de mieux comprendre son origine et son évolution. Le résultat est bluffant : la vitesse est incroyable et la précision bien supérieure à celle des méthodes traditionnelles. Bien entendu, il faudra encore du temps pour obtenir de véritables explications concrètes.

AI robot 04
L'IA est-elle l'avenir de l'Homme ? © Phonlamai Photo/Shutterstock

Ce qui est amusant (ou inquiétant, selon la vision que l'on a des choses), c'est que les chercheurs n'arrivent pas bien à comprendre le fonctionnement de cette IA car elle arrive à obtenir des résultats sur des éléments avec lesquels elle n'a même pas été entraînée. A titre d'exemple, l'IA aurait réussi à déterminer correctement la quantité de matière noire alors qu'elle ne disposait pas de données sur lesquelles travailler.

Si l'association des thèmes de l'IA et de la création de l'Univers vous intéressent, je ne peux que vous conseiller de lire l'excellent livre de José Rodrigues Dos Santos appelé "La Formule de Dieu" qui soulève des théories très intéressantes sur les origines du monde, de la vie et la place de l'Homme dans la grande toile de l'univers.

Beaucoup d'entre nous, à l'image de Pierre Dac, ne se posent pas autant de questions. Comme disait ce grand monsieur : "A l'éternelle triple question toujours demeurée sans réponse : "Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ?" je réponds : "En ce qui me concerne personnellement, je suis moi, je viens de chez moi et j'y retourne"." 

Pensez-vous que nous devons utiliser l'IA pour trouver des réponses aux mystères de l'Univers ?

Source : Phys.org

IA

Articles recommandés

12 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • B&M depuis 3 mois Lien du commentaire

    Et dans le mêmes état d’esprit, mais que pense donc cette extraordinaire " Intelligence Artificiel " de s'ont inventeur créateur, c'est à dire l'humain ! .
    Qu'elle réponde de manière intelligente à l'origine de la vie. ! ( Sur la terre ) .
    Et cette "IA" se considère elle comme vivante, ??? ou se considère t'elle comme une suite de bobinages très minuscules (proche de la nano particule) activer ou non par des interrupteurs ( Transistor ) . Qui laisse ou non passer un infime courant électrique.
    Bonjour à BENOIT PEPICQ.
    Je t'offre un inspiration pour le prochain article sur l'IA !


  • phil depuis 3 mois Lien du commentaire

    Quelqu’un a t'il posé la question à l'IA qui de la poule ou de l’œuf.... ? :o :D


  • Une IA parviendrait à trouver des réponses à des questions auxquelles la communauté scientifique mondiale n'aurait pas encore réussi à répondre ?!
    N'importe quoi !
    J'ai montré l'article à 3 amis très proches qui sont astrophysiciens. L'un est astronome émérite, l'autre (son épouse) codirige l'observatoire de Midi-Pyrénées, et le dernier est docteur en astrophysique, et agrégé de physique. Sa thèse, à l'époque, portait sur les amas globulaires dans l'univers.
    Ils ont bien rigolé !


  • L'origine de l'univers ?! Le hasard.


  • Luna depuis 3 mois Lien du commentaire

    Ou c'était un jeudi , j'ai allumé la lumière et oups il y a une explosion voilà 😂


  • Peut-elle répondre à la grande question : Dieu existe-t-il ?


  • "A titre d'exemple, l'IA aurait réussi à déterminer correctement la quantité de matière noire alors qu'elle ne disposait pas de données sur lesquelles travailler."

    Parler de matière noire alors que personne n'a pu démontrer qu'elle existe, c'est assez fort...

    Si, par contre, il est certain, que l'hypothèse de la matière noire est nécessaire pour expliquer la cohésion des galaxies (la vitesse de rotation des étoiles autour du noyau galactique) cela n'entraîne pas nécessairement la preuve de son existence. C'est seulement une hypothèse de travail pour soutenir le Modèle Standard comme cohérent avec les observations.

    J'ai comme l'impression que l'IA a "recraché" à sa façon les données qu'on lui a fournit ou qu'elle a su trouvé et utilisé pour résoudre le problème.
    Mais, par contre, que l'IA arrive à ce résultat bien plus rapidement que n'importe quel cerveau humain ne m'étonnera pas.

    A l'appui de ce que j'avance :

    "A la recherche de l'univers invisible, matière noire, énergie noire, trous noirs"
    de David Elbaz chez Odile Jacob.

    Pour l'instant, la capacité d'imagination d'une IA peine à être comparée à celle d'un enfant qui apprend les premières notions abstraites, à mon idée, il reste encore UN PEU de marge pour élaborer une théorie globale de l'Univers...


    • " Parler de matière noire alors que personne n'a pu démontrer qu'elle existe, c'est assez fort... "

      Je pense que tu te trompes sur ce qu'est une vérité scientifique. Une théorie scientifique est admise comme vraie tant qu'on n'a pas démontré qu'elle est fausse. Autrement dit, tant que le modèle qui l'a fondé fonctionne lorsqu'il est confronté à une validation empirique, et tant qu'un modèle alternatif ne produit pas d'explication plus plausible de ce qu'on observe. C'est le cas par exemple du Big Bang: On ne peut pas trouver de preuve de son existence, mais ce qu'on a observé jusqu'ici (le fond diffus cosmologique, l'expansion de l'univers et l'éloignement progressif des galaxies les unes des autres) continue de donner ä ce modèle une validité scientifique au sens où rien de ce qu'on observé aujourd'hui ne permet d'invalider la theorie.
      Il en est de même pour l'hypothèse de la matière noire: Comme tu le dis, l'observation de la rotation des galaxies et de leurs interactions conduit à invalider l'idée que la seule matière présente dans l'univers est forcément visible. C'est comme ça, me semble-t-il, que la science avance. Les gens qui pensent que le vrai n'est que ce qui est "scientifiquement prouvé" comme étant vrai, n'ont rien compris à ce qu'est la démarche scientifique.


      • Je suis de l'avis (général) que c'est le doute qui le moteur de la recherche scientifique et non les certitudes et... je pense n'avoir pas écrit autre chose.

        Dans la mesure des "certitudes acquises" (donc des théories encore validées par l'expérience) la matière noire est une hypothèse nécessaire pour confirmer le Modèle Standard maisqui n'a encore reçu aucune validation par l'expérience d'une quelconque observation.

        La "matière exotique" qui est censée l'a composer n'a jamais pu être démontrée dans les grands accélérateurs de particules (type LHC au CERN à Genève)... ce qu'explique le bouquin de V. Elbaz.
        Il propose justement un changement de paradigme de la physique pour résoudre un certain nombre d'incohérence entre les différents niveaux d'application de la physique (niveau de la physique quantique et la l'astrophysique touchant l'Univers) et la cohérence des trous noirs dans cet ensemble.

        Ça va ?
        Donc je suis en plein accord avec ton explication sur la vérité scientifique... enfin je le pense.


      • Je vais regarder la conférence d'Elbaz sur Youtube


      • Je viens de la trouver :

        https://www.youtube.com/watch?v=HVwXSQHaECA

        ...je vais en faire autant !


    • L'humain ne se contente pas de théoriser l'univers, il travaille en permanence sur tous les aspects, gestion de la biologie interne, compréhension et assimilation de concept, interprétation et association des signaux de l'ensemble des sens, adaptation permanente du langage, gestion de la personnalité et de la pensée, choix des priorités....
      Le cerveau humain est effectivement beaucoup plus complexe qu'une IA.
      Si le cerveau humain servait uniquement à comprendre l'univers spatial, on aurait probablement toutes les réponses depuis très longtemps.

      Une IA n'a généralement qu'une tâche précise à faire, et elle n'a pas le système d'habitude et de certitude de l'être humain, elle peut donc produire des raisonnements dont l'homme n'est pas capable, ce qui est normal. On peut d'ailleurs le constater en observant le combat de AlphaGo contre le champion du jeu de go...

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition