Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

L'Intelligence Artificielle est-elle plus intelligente qu'un chien ou un chimpanzé ?

L'Intelligence Artificielle est-elle plus intelligente qu'un chien ou un chimpanzé ?

L'IA progresse rapidement, et un scénario commun de science-fiction qui fascine est la possibilité qu'une IA devienne plus intelligente qu'un humain. Comme nous l'avons déjà décrit, l'intelligence artificielle fonctionne très différemment d'un cerveau humain, mais le rêve est toujours d'avoir une intelligence artificielle avec une intelligence générale élevée et une intelligence pour résoudre des problèmes. Mais avant d'y arriver, l'IA devra s'attaquer au monde animal.

Nos IA les plus avant-gardistes peuvent-elles surpasser l'intelligence d'un oiseau ? Un rat ? Ou un chimpanzé ? C'est la question à laquelle les Jeux Olympiques d'Intelligence Artificielle, un nouveau concours qui débutera en juin prochain, cherchent à répondre.

Ce concours est le fruit d'une collaboration entre le Leverhulme Centre for the Future of Intelligence de l'Université de Cambridge et l'institut de recherche GoodAI basé à Prague. Il vise à "comparer le niveau actuel de diverses IA par rapport à différentes espèces animales en utilisant une gamme de tâches établies de cognition animale". 10 000 dollars seront attribués aux lauréats.

Ce n'est pas un jeu

Les IA ont connu une année riche en victoires, notamment lorsqu'il s'agit de défier des humains. Les jeux vidéo sont parfaits pour entraîner des IA et ont produit d'excellents résultats. Pourtant, même des jeux complexes comme StarCraft ont fondamentalement produit une intelligence artificielle qui excelle dans l'action malgré des règles compliquées.

Mettez l'IA dans une situation ou un environnement qui ne lui est pas familier, et elle n'applique généralement rien des compétences qu'elle a acquises. C'est pourquoi les nouveaux entraînement pour l'IA utilisent des environnements générés au hasard pour aider l'IA à mieux s'adapter aux nouvelles situations. Pour s'attaquer au monde naturel, les IA devraient faire preuve d'une intelligence générale beaucoup plus souple, caractéristique de l'être humain et de nombreuses espèces animales également.

Est-ce une mauvaise chose ?

Bien que nous, les humains, aimions nous féliciter de notre propre intelligence et valorisions à juste titre notre technologie de pointe, il est important de ne pas sous-estimer nos amis les animaux.

La vidéo ci-dessous montre un corbeau en train de résoudre un problème dans lequel un corbeau découvre qu'il peut accéder à la nourriture dans un contenant en y plaçant des pierres, en déplaçant l'eau et en faisant monter la nourriture au sommet. D'un autre côté, il arrive que les animaux ne soient pas très doués pour résoudre les problèmes.

Les corbeaux ont une réputation bien méritée sur leur intelligence. Ils ont une bonne capacité pour analyser les problèmes et utiliser des outils. Ils peuvent aussi reconnaître des visages, un autre domaine dans lequel l'IA a fait de grands progrès, et même conspirer les uns avec les autres et coordonner les activités de groupe.

Il y a aussi les chimpanzés et les primates supérieurs, dont l'intelligence peut être très semblable à la nôtre, grâce à la proximité génétique et à la capacité de manipuler des objets avec leurs mains (ce que nous entraînons aussi les IA à faire, d'où la formation Jenga).

Mais même les animaux dont le cerveau et le corps sont très différents des nôtres, comme les poulpes, ont fait preuve d'intelligence générale et d'habileté à résoudre les problèmes, ce qui fait honte aux IA les plus avancées. Sans compter les invertébrés comme les fourmis et les abeilles, dont on étudie l'intelligence pour aider à développer des voitures autonomes.

Qui sera le plus fort ? L'oiseau ou le robot ?

En juin, les Jeux olympiques de l'IA animale débuteront et le projet permettra de libérer des environnements d'entraînement et des objets basés sur les capacités des animaux pour la pratique de l'IA et pour en tirer des leçons.

Mais pour analyser l'intelligence générale, les tests pour les concours réels seront suffisamment différents des environnements d'entraînement, afin que l'intelligence artificielle ne puisse pas simplement répéter ce qu'elle a appris. Elle devra alors utiliser ses connaissances à une nouvelle situation. Les résultats définitifs devraient être disponibles en décembre, de sorte que d'ici là, nous aurons une bonne idée si l'IA moderne est effectivement plus intelligente qu'un corbeau, un chien ou un chimpanzé.

Quel en sera le résultat, selon vous ? Avez-vous vu une IA avec une intelligence générale élevée ? Pensez-vous que nous sommes sur le point de mettre au point des IA qui peuvent égaler les animaux à cet égard ? 

IA

Articles recommandés

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • B&M depuis 8 mois Lien du commentaire

    Bonjour à tous .
    Alors déjà, ont nous saoule avec une certaine forme de soit disant intelligence ! et de plus, elle serait artificielle !!! . Donc, le résultat c'est => une intelligence artificielle n'est donc pas une intelligence, en vrai !
    Tous comme des fleurs artificielles, qui ne sont qu'une imitation. Ce ne sont pas des fleurs, seulement une ressemblance, avec de vrai fleurs.
    il en ait de même pour l'I-Artificielle, une fausse intelligence, un leurre.
    Bien sur, cette histoire d'intelligence produit beaucoup de clik, et donc un revenu confortable via la pub qui va avec, et oui, un simple petit oiseau, possède une vrai intelligence, qui elle, n'a rien d'artificielle, un simple oiseau, n'à jamais était à l'école, et pourtant, il est capable de construire un nid fonctionnel et solide, tout en choisissant de manière intelligente le meilleure endroit le plus favorable !

    Très bonne journée à vous tous


  • L'homme s'inspire de l'intelligence des animaux, insectes etc pour en faire une machine à son image. L'homme est imparfait et il n'y rien de plus frustrant que d'avoir des difficultés à mémoriser, d'être malade, de ne pas pouvoir voler, de ne pas voir la nuit, d'être incapable de respirer sous l'eau, ne ne pas pouvoir lire dans la pensée, etc. Donc si une IA peut assouvir et servir à transformer l'homme, il ne s'en privera pas.
    Donc pour répondre à la question, en gavant les processeurs d'instructions et conditions, une IA est non seulement plus intelligente que les animaux mais dépassera l'homme.


    • Avoir des capacités supérieures ou supplémentaires comme celles apportées par les moyens technologiques modernes sont une preuve de l'amélioration de l'intelligence des humains d'aujourd'hui SI je suis ton raisonnement.
      Il suffit DONC, par exemple, de regarder les émissions de télé-réalité pour constater la justesse de ce raisonnement absolument judicieux.

      Et tous les "grands" sportifs qui dépassent les capacités physiques de l'homme ordinaire par l'utilisation que leur permet la technologie dans leur "art" finissent par être plus intelligent si je continue dans la même voie.
      Quand j'écoute leurs commentaires dans les médias, j'ai un peu de peine à le ressentir comme cela 😉

      Je peux considérer ta jeunesse comme un besoin de croire à un idéal, quel qu'il soit, mais j'espère que tu accèdes assez vite (comme d'autres...) à un peu plus de maturité quitte à y perdre une part certaine de légèreté et de positivité.

      C'est vrai que j'ai un peu de mal à posséder la même âme qu'une machine parfaite... ou presque. Mais du côté de la frustration engendrée par ces "manques", je me console encore, merci !

      Et si en plus, je pouvais lire dans les pensées de...


      • Louis, tes coms sont trop longs à lire, pas inintéressants mais trop intellectuels et trop structurés pour un site techno, c'est presque imbuvable, va à l'essentiel. Ça fait trop "rédacteur" de magazines !
        Je résumerais ta vision ou ton désarroi par "Quand je me regarde je me désole, quand je me compare je me console" 😉


      • Aller à l'essentiel, aujourd'hui, c'est bien trop souvent survoler les sujets traités sans chercher vraiment à comprendre et c'est pour cette (bonne ?) raison que je m'y refuse.

        Quand je les compare à la longueur et à la complexité des articles du site, je peux ENCORE me rassurer, même, et là tu as tout à fait raison, ils sont écrits en utilisant une langue moins "complexe", plus abordable pour tout un chacun.
        C'est quelque chose que je ne sais pas faire (surtout le dimanche après-midi 😉) et qui est le propre des bons journalistes ou écrivains (que je ne suis pas malheureusement pour moi...)

        Je crois que tu as compris, enfin je l'espère, que le type de problème envisagé dans l'article est bien plus délicat à traiter que les mots utilisés pour l'écrire.

        Je laisserai donc à chacun faire son choix pour déterminer quel type de réponse qu'il préfère lire mais je parierais qu'il ne sera pas unanime...

        Tu m'as compris j'espère 😉

        Caramba, encore raté ! Toujours trop long...


  • L'intelligence animale s'est développée pour permettre aux animaux d'affronter un maximum de situations où leurs existences pouvaient être mise en jeu (conservation de l'intégrité physique, recherche de nourriture, reproduction,...)

    L'IA n'a rien à voir avec les besoins vitaux des animaux, ce sont deux mondes trop différents pour établir des comparaisons sensées, vouloir comparer l'une à l'autre n'a pas de sens... sinon celui de voir des êtres humains trop fiers de montrer leurs propres capacités mais incapable de VOULOIR comprendre les dangers d'une compétition ridicule qui ne démontrera rien.

    Établir une hiérarchie entre ses deux types d'intelligence voudrait dire qu'elles ont un but commun, c'est tout dire du ridicule.
    La manie très actuelle dans nos sociétés, basée quasi exclusivement sur la compétition, explique plus sûrement ce type de comparaison qu'un besoin pour rechercher une véritable avancée du progrès humain.

    Cela me rappelle l'histoire du poulpe qui donnait les résultats des matchs de la coupe du monde de Football à qui on prêtait une intelligence que les humains qui se servait de ce phénomène étaient incapables de souhaiter comprendre ou tout au moins d'expliquer ces faits précis.

    Il me semble nécessaire de répéter certaines constatations plutôt que de voir certains TOUJOURS s'ingénier à VOULOIR croire ce qui les arrangent. C'est bien pratique pour éviter de regarder le monde en face mais c'est plus que lassant... quand on mesure les conséquences de tous ces dénis.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition