Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Non, rien ne prouve que les smartphones sont cancérigènes

Non, rien ne prouve que les smartphones sont cancérigènes

La nouvelle est passée inaperçue entre la sortie des nouveaux modèles de Samsung et les inquiétudes liées au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone. Mais cette information est d'une importance considérable au niveau de la santé publique puisqu'elle relance le débat sur la dangerosité des ondes liées aux smartphones. La FDA (la U.S Food & Drugs Administration) a récemment rendu un rapport scientifique qui affirme que les téléphones portables ne sont pas cancérigènes.

Le débat sur les ondes des smartphones et leur dangerosité pour les consommateurs est concomitant de l'évolution des usages des téléphones portables dans le monde. Les articles sont très nombreux et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait d'ailleurs tenté d'avertir plusieurs fois sur les risques liés à une trop grande exposition aux ondes. Dans ce climat de doutes et suspicions, la FDA a rendu un rapport scientifique censé rassurer les utilisateurs toujours plus nombreux. Pour cela, elle a proposé une étude scientifique sur une période de 11 ans (2008-août 2019) qui a réalisé 125 expériences sur des animaux et 75 différents types de test sur des humains. Elle en a conclu "qu'il n'y a aucune tendance uniforme" de cause à effet entre le rayonnement radioélectrique et les tumeurs et cancers. 

Digital Storm shutterstock 485508181
5G / © Digital Storm / Shutterstock.com

Au delà des interrogations légitimes sur la transparence de cette étude, nos collègues du MIT Technology Review émettent des doutes en tant que scientifiques sur la nature des expériences menées sur les animaux. D'après eux, on ne peut pas comparer des rats et des êtres humains en laboratoire dès lors que l'on analyse un produit de consommation, car bien évidemment les rats n'intéragissent pas avec ce type d'objet. A aucun moment les travaux de la FDA  n'ont reproduit par ailleurs en laboratoire de vraies utilisations de smartphones, car les expériences sur les humains se concentraient sur des questionaires et des données d'observation. Tandis que le cadre des examens sur les rats consistaient à voir comment les téléphones irradiaient tout le corps du rat, puisque celui-ci était placé en situation passive à côté des portables. Le problème avec ce type de méthodologie est que les rats étaient par conséquent irradiés à des niveaux beaucoup plus élevés que les humains.

L'étude de l'administration américaine s'est également penchée sur la 5G. Face à la peur suscitée par des ondes beaucoup plus élevées que la 4G, le rapport conclut que les humains peuvent être exposés en toute sécurité à des rayonnements entre 300 kilohertz et 100 gigahertz, sachant que la 5G s'étend actuellement entre 25,250 Ghz et moins de 100 Ghz. La FDA insiste même à plusieurs reprises dans son texte sur le fait que la 5G est sans danger :

Les données épidémiologiques existantes indiquent que si un risque existe, il est extrêmement faible comparativement à l'incidence naturelle de la maladie et aux facteurs de risque contrôlables connus.

Cela dit, le rapport recommande de multiplier les recherches expérimentales et en laboratoire, afin d'étudier plus précisément les personnes plus prédisposées aux tumeurs cancérigènes.

Et vous, que pensez-vous de ce type de rapport ? 

Articles recommandés

24 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Ali Gator depuis une semaine Lien du commentaire

    Si c'est vraiment sans danger, pas plus mal. Mais vaut mieux continuer à privilégier les smartphones avec un DAS le plus bas possible. On ne sait jamais...


  • skyrail depuis une semaine Lien du commentaire

    vous fumez? si oui, alors votre smartphone fume, il garde les particules cancérigènes et expose votre entourage à une plus grande concentration de particules polluantes.
    Méfiez-vous aussi si des fois un corona-infecté a postilloné sur l'écran ou si vous achetez un smartphone en provenance de Chine dans les prochains jours. Y en a qui feraient tout pour écouler leur stock rapidement.


  • artylax depuis une semaine Lien du commentaire

    En 1950, le tabac n'était pas cancérigène. En 1960 le sucre n'était pas nocif pour la santé. En 1970, l'amiante était formidable. en 1980, le diesel était fantastique...En 2020, le smartphone (et son corollaire d'émission d'ondes) n'est pas cancérigène...Vive les certitudes de l'être humain. Un seul point commun entre tous ces exemples...LE BUSINESS!


  • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

    Les rapports de la FDA, organisme public, sont sujets à caution depuis au moins 30 ans sur pleins de sujets différents.
    Les relations "complexes" qu'elle entretient avec le monde de l'industrie est fort comparable aujourd'hui, toutes proportions gardées, à celui de l’Éducation nationale avec Microsoft en France.
    Le jour où une étude "sérieuse" sera l’œuvre SEULEMENT du domaine public (donc non subventionnée) je changerai d'avis sur la question si la neutralité de ces ondes étaient établies.


  • Pardayec depuis une semaine Lien du commentaire

    Si l'administration américaine dit que la 5G n'est pas nocive (sauf celle de Huawei bien sûr) alors on peut dormir tranquille 😂
    C'est par ce type de propos rassurants qu'elle cherche à nous refourguer aussi leur boeuf aux hormones, leurs OGM et les saloperies de Monsanto...


  • Luna depuis une semaine Lien du commentaire

    Les smartphones ne sont pas cancérigènes, c'est notre exposition aux ondes qui peut être cancérigène et donc CQFD

Montrer tous les commentaires
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition