Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 3 Commentaires

Comment les Google Pixel 2 et 2 XL ont amélioré leur potentiel photo

Avec la mise à jour du patch de sécurité de février, Google active une nouvelle fonctionnalité sur ses Pixel 2. Depuis longtemps déjà, une puce du smartphone attendait dans l'ombre son heure de gloire : la puce Pixel Visual Core. Elle est désormais active et vous permet d'améliorer la qualité des photos prises dans presque toutes les applications.

La technologie HDR+ de Google a toujours su clairement améliorer la plage dynamique des smartphones Pixel. A contrejour, l'appareil photo capture bien plus de détails dans les zones sombres et lumineuses que la plupart des concurrents. Le point négatif, c'est que la technologie HDR+ rend la prise un peu plus lente car plusieurs images brutes doivent être calculées. Quoi qu'il en soit, la deuxième génération de Pixel est optimisée pour cette situation.

Le Pixel 2 et son grand frère, le Pixel 2 XL, possèdent une puce du nom de Pixel Visual Core. Elle est en mesure de faire ces calculs rapidement, mais Google a mis du temps avant de l'activer puisque lors de la commercialisation des appareils elle n'était toujours pas active. Ce n'est que depuis la fin du mois de novembre que les utilisateurs de la Developer Preview ont pu voir son potentiel.

De meilleures photos sur Instagram, WhatsApp et Snapchat

Grâce à cette mise à jour, les photos prises en HDR+ sur Instagram, WhatsApp et Snapchat sont également optimisées. Grâce à la puce Pixel Visual Core, vous pouvez compter sur l'accélération matérielle, et Google précise bien que cela n'influe pas sur la batterie. Le concept de HDR+ a du être reprogrammé spécialement pour l'utilisation de la puce Pixel Visual Core.

google raisr
Grâce à RAISIR (en bas), les photos du Pixel 2 ont désormais davantage de détails. © Google Research

Optimisation pour l'agrandissement de l'aperçu

Avec la technologie RAISIR (Rapid and Accurage Image Super-Resolution) qui était cachée dans l'appareil, Google permet maintenant aux photos d'avoir davantage de détails pour que le rendu soit bon même avec un zoom. La surépaisseur, le lissage délavé des bordures et même le le moiré devraient être atténués, voire même disparaître. Le Machine Learning devrait améliorer le potentiel de l'algorithme, de plus vous verrez zimmédiatement vos résultats puisqu'il n'y a pas de retard de l'obturateur.

Nous allons tester la tout cela rapidement et vous donnerons bien évidemment un compte-rendu. 

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • j'hésite à me l'acheter :/


  • Je ne suis qu'à moitié convaincu par l'emploi de technologies qui prenne des décisions ou font des choix à la place du photographe.
    D'une part, cela cela évite aux novices de perdre du temps à comprendre ce que réalise l'IA de leur appareil.
    Mais d'un autre, cela enlève toute magie aux amateurs éclairés qui veulent ajouter leur "patte" ou leur créativité pour réaliser leurs clichés comme ils désireraient les voir advenir.

    Pour l'instant et heureusement, sur les reflex, les hybrides ou les compacts experts, ce genre de raffinement n'existe pas... encore.

    Si ce genre de "béquille" est très sûrement utile pour les débutants en photo, il risque rapidement de les trouver trop présente avec le temps. D'où une question où j'aimerais connaître la réponse : ces processus sont-ils débrayables ?

    Pendant que Fuji permet sur ses hybrides pro une imitation des effets de ses anciennes pellicules, les smartphones les plus recherchés en photo s'embarrassent de processus, certes très efficace mais aussi contraignant alors qu'en photo "traditionnelle" on permet aux amateurs éclairés de pouvoir retrouver le "grain" des anciennes pellicules argentiques.


    • Si l'intelligence artificielle permet de rendre les photos plus détaillées, de supprimer le bruit numérique, d'éviter les ciels cramées ou bouchonnés... je ne vois pas le problème, et je ne vois en quoi ça empiète sur la créativité des photographes éclairés ou pros...
      Je trouve, au contraire, que ça permet aux photographes de se concentrer seulement sur leur créativité...
      L'idéal est quand même que ça soit débrayable, et que l'intelligence artificielle ne se substitue pas aux choix artistiques du photographe (si tant est donné que celui-ci ait vraiment fait clairement des choix artistiques et que les défauts de sa photo soient volontaires et non subis)

Articles recommandés