Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

La France va-t-elle bannir Huawei pour espionnage ?

La France va-t-elle bannir Huawei pour espionnage ?

Huawei a beau être très apprécié par les consommateurs, il semble l'être beaucoup moins par les politiciens. La France se pose désormais des questions et se penche sur l'épineuse hypothèse selon laquelle le géant chinois ferait de l'espionnage grâce à ses infrastructures.

Huawei n'est pas en odeur de sainteté auprès de la classe politique. Les Etats-Unis, le Japon, la Nouvelle-Zélande et l'Australie lui ferment leur porte, et l'Europe commence à se poser des questions. La France prend la situation au sérieux et étudie la possibilité que Huawei fasse de l'espionnage. La décision finale n'est pas encore prononcée mais devrait être communiquée au cours des prochains jours.

Plus précisément, ce qui est reproché à Huawei est d'utiliser ses infrastructures de réseau pour espionner ses utilisateurs. Le géant chinois fournit du matériel à "45 des 50 plus grands opérateurs mondiaux", confie Le Monde, ce qui lui permettrait d'accéder à énormément de données. 

china usa
Est-ce que tout ceci est une manoeuvre politique ? © Novikov Aleksey / Shutterstock

Le journal rappelle également qu'à ce jour, aucun élément ne prouve que Huawei espionne qui que ce soit mais la pression des Etats-Unis et le thème de plus en plus médiatisé du respect de la vie privée donnent à cette affaire une grande ampleur. Les réseaux sociaux et les avis sur Internet pullulent, les fans de Huawei mettant en avant le fait que Huawei est ici un pion dans le jeu des américains qui veulent le décrédibiliser, les fans de vie privée mettant en avant que rien ni personne ne devrait avoir accès aux informations personnelles des utilisateurs.

Quoiqu'il en soit, nous aurons plus d'informations dans les prochains jours. 

Source : Le Monde

Articles recommandés

Les commentaires préférés des lecteurs

  • HFE depuis 7 mois

    Si l'on part du principe que l'utilisation de tout logiciels, composants ou serveurs d'origine américaine permet une extra territorialité juridique des états unis dans le monde, ne vaut il pas mieux boycotter les produits américains ?

  • Ali Gator depuis 7 mois

    Pas de preuve, pas de délit, pas de ban ! Voilà ! Les pays européens n'ont aucune raison de bannir Huawei juste parce que Mr. Trump le demande...

  • Luna depuis 7 mois

    Oui quand ils pourront expliquer la différence entre la collecte de nos données personnelles et l'espionnage ...🤔 Alalala toujours cette sacrée spirale infernale !!

  • Osei Tutu depuis 7 mois

    Je suis surpris que l'ensemble des occidentaux n'arrive pas à apporter une preuve d'espionnage. Cela me rappelle les armes de destruction massive des Irakiens. C'est le cynisme américain et le suivisme des "alliés" sans volonté

19 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • n'oubliez jamais que le grand remplacement est le fait des USA...culture, armee, géopolitique, Tv, économie, monnaie...et maintenant internet et tous les services qui vont avec! on pense us...Tous les services juridiques des grandes plateformes sont sous loi américaine! voilà la réalité


  • oxbo depuis 7 mois Lien du commentaire

    Oui comme Trump veut que son pote Apple reste le vendeur no 1 et voit Huawei monter, ben on trouvera toutes les excuses pour éviter cela.... Raison économique tout simplement....


    • pas aussi simple et binaire que cela...Huawei est une entreprise ayant des liens étroits avec le Gvt chinois et qui ne s'en cache pas d'ailleurs. Apple est une entreprise privée sans lien juridique, économique ou politique avec le Gvt Us, bien au contraire, Apple lutte contre le gouvernement pour protéger ses clients (données personnelles...voir conflit avec la police et la justice us). donc ne comparons pas ce qui n'est pas comparable svp.


  • Voici encore une preuve de la soumission des états aux USA
    Car le crime de Huawei ce ne sont pas les sois disants espionnages, c'est.... son insolante majorité des installations réseaux par raport à ses concurrents US ou autres
    Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage


  • Pas de preuve, pas de délit, pas de ban ! Voilà ! Les pays européens n'ont aucune raison de bannir Huawei juste parce que Mr. Trump le demande...


  • Je suis surpris que l'ensemble des occidentaux n'arrive pas à apporter une preuve d'espionnage. Cela me rappelle les armes de destruction massive des Irakiens. C'est le cynisme américain et le suivisme des "alliés" sans volonté


    • S'il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre, les mêmes causes entraînent les mêmes effets pour ne pas trouver ce que l'on ne désire pas découvrir.


  • HFE depuis 7 mois Lien du commentaire

    Si l'on part du principe que l'utilisation de tout logiciels, composants ou serveurs d'origine américaine permet une extra territorialité juridique des états unis dans le monde, ne vaut il pas mieux boycotter les produits américains ?


    • Si en France et même dans l'Union Européenne, on devait boycotter tous les produits et services qui menacent notre (ou nos pour l'UE) économie et nos valeurs cela signifierait que chacun prendrait en compte le danger du libre-échange tel qu'il est appliqué aujourd'hui.

      Or il me semble que ses conditions ne sont pas vraiment réunies...

      Pour autant, je suis assez favorable avec ce type de demande mais j'aimerais l'étendre à tous les pays qui provoquent le même type de menace.

      Par contre, je crains que les répercussions de ce boycott ne seraient pas du goût de beaucoup de consommateurs, ni de l'intérêt du commerce international d'ailleurs 😉

      Du coup, je crains que les rapports de forces économiques continuent à "oublier" ces inconvénients majeurs.

      Des dirigeants politiques ou économiques (pas la majorité, malheureusement) sont conscients du problème (contrairement à ce que l'on croit généralement) mais ne croient guère pouvoir résoudre le problème aussi simplement.

      Si c'était les rapports d'intelligences plutôt que les rapports de forces qui réglaient les contentieux internationaux ce serait une grande avancée... mais CELA SE SAURAIT 😉


  • Luna depuis 7 mois Lien du commentaire

    Oui quand ils pourront expliquer la différence entre la collecte de nos données personnelles et l'espionnage ...🤔 Alalala toujours cette sacrée spirale infernale !!


  • faut mieux s'attaquer aux USA en premier, avant de les suivre comme des bêtes


    • Plus facile à dire qu'à faire, surtout quand on a la tête même du pays un admirateur des USA et un fan du grand (ironie, je dirai plutôt roublard, pour avoir su passer entre les gouttes) homme d'affaires que fût et est Donald Trump.
      Mais il n'y a pas qu'en France, c'est le tort de beaucoup de pays européens américanophiles qui suivent un peu trop aveuglément les USA alors qu'il n'y a, je les rappelle, aucune preuve d'un espionnage des clients ordonné par la direction de Huawei ou du gouvernement chinois...
      Et ce n'est pas comme si les USA, eux, n'avaient pas déjà espionné (et peut être, sûrement même, le font ils toujours...) les grands dirigeants européens... il y a surtout, caché derrière ces enjeux, des objectifs qui nous dépassent quelque peu, nous pauvres citoyens lambda...


      • Mais c'est bien sûr, comment n'y ai-je pas pensé plus tôt ? J'ai compris pourquoi Milcent le tourangeau défend à ce point les chinois, c'est comme le scandale des mariages chinois à Tours, voilà le truc !!!!!!!!!!!!!!


      • Mais t'es complètement pommé toi :) C'est bien la preuve là que les pesticides et les vers dont sont bourrées les pommes californiennes de Cupertino sont hyper toxiques et s'attaquent au cerveau, amoindrissant les capacités intellectuelles de ceux qui les consomment (n'est-ce pas, Quasar ? ) :)
        Et tu as du en bouffer, des cageots de pommes toxiques, vu ton intellect hyper défaillant :)


      • Ouais j'ai le cerveau en compote🤪


      • @ Quasar : Enfin un éclair de lucidité :) Ce n'est pas trop tôt ! :)


  • Mais quel scandale...avec des géants du pompage de données personnelles comme Google, Facebook et toutes la clique..., c'est à Huawei qu'on s'attaque ! Et comme par hasard l'année ou le constructeur chinois dépasse Apple en terme de vente de smartphone..
    Il s'agit d'une opération visant à discréditer Huawei, rien de plus.


  • Quelle hypocrisie...comme si la France n'espionnait personne. Et comme si la France ne se savait pas espionnée H24 J365 par les USA depuis des décennies, mais on l'entend nettement moins s'en plaindre. Tout le monde espionne tout le monde, c'est connu comme le loup blanc. Sauf que ce qui ennuie la France, c'est qu'elle a infiniment moins de moyens financiers et techniques pour espionner ceux qui l'espionnent. Mais nul doute que si la France en avait les moyens, elle ne s'en priverait pas. La pseudo-morale affichée par la France est souvent à sens unique dans ce domaine.

    On notera également à quel point la présomption d'innocence ne s'applique apparemment pas à Huawei, puisqu'il n'y a apparemment aucun élément attestant que Huawei espionne qui que ce soit. Mais il est bien connu que lorsqu'on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage.

    Et je passe sur le vol permanent des données personnelles de la Terre entière par d'innombrables applications commerciales, ou liées aux réseaux sociaux, Facebook en tête. Mais là, comme par hasard, personne ne parle d'interdire l'accès à ce réseau social, car il est américain et non chinois.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition